huile


Recherches associées à huile: huile de ricin, huile minérale

huile

n.f. [ lat. oleum, de olea, olivier ]
1. Substance grasse, liquide et insoluble dans l'eau, d'orie végétale, animale ou minérale : Huile de tournesol. Huile de foie de morue. Des huiles de vidange.
2. Peinture constituée d'un mélange d'huile minérale ou végétale et de matière colorante (on dit aussi peinture à l'huile) ; tableau fait avec cette peinture : Une vente d'huiles anciennes.
3. Pétrole brut.
4. Produit obtenu en faisant macérer une substance végétale ou animale dans de l'huile : Huile aromatique.
5. Fam. Personnage important, influent, haut placé ; notable.
Faire tache d'huile,
s'étendre largement et insensiblement : Cette grève fait tache d'huile
elle en entraîne d'autres
Huile de coude,
Fam. énergie physique déployée à faire qqch.
Huile essentielle,
mélange de substances végétales.
Mer d'huile,
très calme.
Mettre de l'huile dans les rouages,
aplanir les difficultés.
Saintes huiles,
huiles utilisées pour les sacrements catholiques.
Verser ou jeter de l'huile sur le feu,
envenimer une querelle.

HUILE

(ui-l') s. f.
Liqueur grasse tirée de l'olive.
Je ne saurais vous plaindre de n'avoir point de beurre en Provence, puisque vous avez de l'huile admirable et d'excellent poisson [SÉV., Lett. du 16 mars 1672]
Deux salades.... Dont l'huile de fort loin saisissait l'odorat, Et nageait dans des flots de vinaigre rosat [BOILEAU, Sat. III]
Sur les trépieds ardents l'huile à grands flots ruisselle [DELAV., Paria, III, 6]
La charité qui ne met que de l'huile sur la plaie invétérée [MASS., J. Bapt.]
N'est-ce pas lui qui a versé de l'huile sur vos plaies ? [ID., Carême, Respect hum.]
Huile vierge, huile d'olive de première expression à la température ordinaire. Huile de froissage, huile obtenue par un premier pressurage. Huile grenue, huile figée en petits grains. Huile omphacine, huile amère tirée des olives encore vertes. Huile sautée, espèce de ragoût provençal fait avec de l'huile très chaude. Huile d'onction, huile sainte, huile dont les Juifs se servaient pour consacrer.
Il prit aussi l'huile d'onction, dont il mit sur le tabernacle et sur toutes les choses qui servaient à son usage [SACI, Bible, Lévit. VI, 10]
Le grand prêtre a sur lui répandu l'huile sainte [RAC., Athal. v, 1]
Venez, de l'huile sainte il faut vous consacrer [ID., ib. IV, 3]
Samuel avait versé de l'huile sur la tête de Saül [VOLT., Mœurs, 13]
Les saintes huiles, celles dont on se sert pour le chrême et l'extrême-onction.
Venez, prêtres du Seigneur, venez soutenir mon infirmité de votre huile adoucissante, purifiante et confortative [BOSSUET, Prépar. à la mort, 7]
Le cardinal de Rohan envoya chercher les saintes huiles [pour le roi] [SAINT-SIMON, 405, 42]
Par extension, nom donné à tous les corps gras (y compris, bien entendu, l'huile d'olive) qui conservent l'état liquide à partir de la température de 15° à 20° centigrades ; ils portent également les noms d'huiles grasses, d'huiles fixes. Huile de sésame. Huile d'arachide.
Les huiles ne gèlent pas parfaitement, et, au lieu d'augmenter de volume à la gelée, comme l'eau, elles en diminuent lorsqu'elles se figent [BUFF., Exp. sur les végét. 4e mém.]
Huiles douces, huiles fixes alimentaires ou médicinales non purgatives. Huile d'amandes douces, huile préparée par la compression des amandes douces entre deux plaques chauffées à l'eau bouillante ; et aussi par la compression des amandes amères et des noyaux des rosacées. Huile de cade, substance oléagineuse préparée en brûlant le cade dans un fourneau sans courant d'air. Huile de chènevis, huile extraite des semences du chanvre cultivé, après une légère torréfaction. Huile de colza et de navette, huile produite par les graines écrasées, chauffées et comprimées du brassica campestris et du brassica napus. Huile de faîne, huile tirée de la faîne et qui peut remplacer au besoin l'huile d'olive pour l'usage alimentaire et médical. Huile de noix, huile préparée avec l'amande du fruit du juglans regia, à froid ou à chaud, elle est d'un jaune verdâtre, d'une odeur et d'une saveur spéciales, peu prononcées lorsqu'elle a été préparée à froid.
L'huile exprimée de nos noix encore fraîches avait une saveur, une odeur que nous préférions au goût et au parfum de celle de l'olive [MARMONTEL, Mém. I, p. 12]
Huile d'œillette ou de pavot, dite aussi huile blanche, huile alimentaire obtenue en broyant et en soumettant à la presse les graines contenues dans les capsules du pavot indigène. Huile de poix, produit surnageant le goudron après sa fabrication, et qui ressemble à l'huile de cade véritable, d'où il a été appelé abusivement huile de cade. Huile de rebat, nom donné à l'huile que fournit une graine oléagineuse mise une deuxième fois sous le pilon et battue de nouveau. Huile du Sénégal, synonyme d'huile de palme. Huile de palma-christi, huile de castor, l'huile de ricin. Huile de jaunes d'œufs, huile qu'on retire des jaunes d'œufs en les mettant en presse entre deux plaques de fer préalablement chauffées dans l'eau bouillante. Huile de baleine ou de cétacés, dite à tort huile de poisson, graisse liquide naturellement, employée dans les arts, et qui provient du lard de plusieurs cétacés, et, dit-on, de certains poissons. Huile de foie de morue, huile retirée du foie de certains poissons, entre autres des morues, et employée en médecine. Fig. Jeter de l'huile dans le feu ou sur le feu, exciter une passion déjà très violente. C'est une tache d'huile, elle ne s'en va jamais, se dit d'une mauvaise action qui demeure indélébile, d'un affront qui ne s'efface pas. C'est une tache d'huile qui s'étend toujours, se dit de certaines choses mauvaises qui vont toujours en s'aggravant.
Huile à brûler, huile provenant, soit de matières minérales, soit de matières végétales, soit de matières animales, et qu'on brûle pour l'éclairage.
Les cinq qui étaient folles, ayant pris leurs lampes, ne prirent point d'huile avec elles [SACI, Bible, Év. St Matthieu XXV, 3]
On a dit longtemps huile à quinquet pour huile à brûler. Cet ouvrage sent l'huile, on a brûlé beaucoup d'huile dans la lampe pour le faire, c'est-à-dire il est très travaillé, et, quelquefois, trop travaillé.
À la lueur d'une petite lampe, il [Démosthène] composa ces harangues admirables, dont ses envieux disaient qu'elles sentaient l'huile, pour marquer qu'elles étaient travaillées avec trop de soin [ROLLIN, Hist. anc. Œuv. t. V, p. 536, dans POUGENS]
Il n'y a plus d'huile dans la lampe, se dit d'un homme qui s'éteint de vieillesse.
Mon père était mort qu'à peine s'écriait-on qu'il se trouvait mal ; il n'y avait plus d'huile à la lampe [SAINT-SIMON, 6, 77]
Remettre de l'huile dans la lampe, ranimer une vie qui s'éteint.
Huiles siccatives, huiles fixes qui, au lieu de rancir à l'air en absorbant une petite quantité d'oxygène, se combinent avec une grande quantité de ce gaz en prenant une apparence résineuse pour finir par se solidifier tout à fait Huiles cuites, huiles siccatives bouillies sur sept ou huit fois leur poids de litharge.
Couleurs à l'huile, couleurs broyées à l'huile pour les peintres. Peindre à l'huile, peindre avec des couleurs broyées à l'huile. Tableau, peinture à l'huile. L'invention de peindre à l'huile est du quinzième siècle, et vient de Jean de Bruges, peintre flamand.
L'huile grasse forme sur ces couleurs un éclat choquant qui anéantit les clairs et rehausse les ombres [DIDEROT, Peinture en cire, Œuv. t. XV, p. 389]
Peinture à l'huile, la matière colorante broyée à l'huile qu'on emploie pour la peinture en bâtiment.
Huiles pyrogénées ou empyreumatiques, produits liquides noirs et infectants qui résultent de la distillation, à feu nu, des substances organiques.
Huiles minérales, huiles provenant des schistes bitumineux et des sources naturelles de pétrole. Huile de pétrole, ou, simplement, pétrole, ou huile de terre, huile de pierre, huile minérale, sorte de bitume moins liquide que le naphte.
Dans la Thébaïde, du côté de l'est, on trouve une montagne appelée Gebel el Moel ou montagne de l'huile, à cause qu'elle fournit beaucoup d'huile de pétrole [BUFF., Min. t. III, p. 30]
Dans le langage très populaire et figuré, de l'huile signifie de l'argent.
Il faudra que votre bourse fasse les frais de votre curiosité ; il faut de la pécune, il faut de l'huile [, la Fausse coquette, II, 7, dans le Théâtre italien de Gherardi, t. V, p. 442]
...Le Fanal des peuples.... étant parvenu à tirer un peu d'huile des coffres du roi, Tourtoirac en attrapa quelques gouttes [LOUIS VEUILLOT, Les libres penseurs, 1850, in-18, liv. II, n° XVI, p. 118]
Populairement. De l'huile de cotret, des coups de bâton. On l'a frotté d'huile de cotret. De l'huile de coude, le frottage.
Ces meubles, madame, ne veulent pas devenir brillants. - C'est que, ma mie, tu y as sans doute économisé l'huile de coude [HUMBERT, Gloss. génev.]
10° Huiles médicinales, combinaisons d'une huile fixe avec une huile volatile, ou dissolutions de diverses substances médicamenteuses dans l'huile fixe. Huile d'absinthe. Huile de fleur d'orange. Huile de scorpion, huile d'olive dans laquelle on a fait mourir des scorpions. Huile antique, espèce de cosmétique.
11° Huiles volatiles, huiles essentielles, nom donné autrefois à des substances qui n'ont rien d'oléagineux, qui ne sont pas des huiles, et qu'on nomme aujourd'hui essences.
Ils mêleront à leur huile essentielle de térébenthine quelques gouttes d'une essence aromatique [DIDEROT, Peinture en cire, t. XV, p. 352, dans POUGENS]
Huile douce du vin ou huile de vin, substance pesante d'apparence oléagineuse, qui se produit dans l'éthérification. Huile de camphre, produit d'apparence huileuse, qu'on obtient en traitant le camphre par l'acide azotique. Huile du Brésil, baume de copahu.
12° Nom de plusieurs liqueurs de dessert, ainsi dites, parce qu'étant fort sucrées, elles n'ont pas, quand on les verse, la liquidité de l'eau, de l'eau-de-vie, du rhum. Huile d'anis. Huile de vanille.
13° Huile de charbon de terre ou de houille, liquide de consistance huileuse qui se produit dans la fabrication du gaz d'éclairage par la distillation de la houille. Huile-gaz, huile lourde extraite du goudron de houille ; on la brûle dans une lampe au moyen d'un courant d'air entretenu par un ventilateur ou un gazomètre.
14° Dans l'ancienne chimie, nom donné à des substances qui n'ont rien de commun avec les huiles, sinon l'apparence physique, parce qu'elles filent quand on les verse. huile d'arsenic, chlorure d'arsenic. Huile de chaux, ancien nom du chlorure de calcium tombé en déliquescence. Huile de mercure, solution alcoolique de sublimé corrosif, et aussi un sulfate de mercure, devenu liquide par le contact de l'air. Huile de saturne, solution à chaud d'acétate de plomb dans l'essence de térébenthine. Huile de soufre, l'acide sulfureux. Huile de tartre par défaillance, sous-carbonate de potasse liquéfié par l'humidité de l'air. Huile de Vénus, nitrate de cuivre en deliquium. Huile de vitriol, acide sulfurique très concentré.
15° Terme d'alchimie. L'huile de mars, la pierre philosophale.

PROVERBES

  • Il tirerait de l'huile d'un mur, il tirerait de l'huile des pierres, se dit d'un homme hardi et entreprenant à qui tout semble réussir, qui sait tirer profit de tout.
  • On tirerait plutôt de l'huile d'un mur que de l'argent de cet homme-là, se dit d'un homme avare et tenace, ou d'un homme qui ne peut payer, et aussi, en général, d'une chose impossible.

HISTORIQUE

  • XII s.
    Il fait les fons aprester au mostier, Et oile et cresme, por l'enfant presaigner [, Raoul de C. 7]
  • XIIIe s.
    ....Et a une tourniele biele et grant, où il art nuit et jour une lampe plaine d'oile d'olive [, Chr. de Rains, p. 113]
    Les liqueurs, si comme vins, oele et miel [BEAUMANOIR, XXVI, 16]
    Li leus [le lieu] de l'uille soit contre midi et soit bien garniz por le froit [BRUN. LATINI, Trésor, p. 177]
  • XVe s.
    Le chastel doit estre garni de quantité d'oyle, de pois et de soufre, pour ardoir les engins de leurs adversaires [CHRIST. DE PISAN, Hist. de Ch. V, II, 36]
    Disoit le dit demandeur qu'il ha esté fort malheureux en amours, par ce qu'il ha eu affaire aux femmes qui tirent huille de la noix, à quoy ne pouvoient contenter les dons. [, Aresta amorum, p. 166, dans LACURNE]
  • XVIe s.
    On tireroit plustost de l'huile d'une pierre que de nous une seule bonne œuvre [CALV., Instit. 606]
    Huile de fourment, de soulphre [PARÉ, V, 21]
    Huile de vitriol [ID., ib.]
    L'huile [le jaune] d'œufs [ID., ib. 29]
    Huile laurin, de lis, de vers, de sauge, etc. [ID., VIII, 40]
    Quand on veut faire huiles chaudes, comme huile des philosophes, ou benedicta, il faut prendre de l'huile douce et bien meure, ou vieille [ID., XXV, 24]
    C'est vouloir extraire de l'huile d'un mur [ID., XXVI, 4]
    Toute ceste huile qu'on jeta sur ce feu le ranima si fort que Pierre fit pendre ce chevalier [, Mém. s. du Guesclin. 15]
    Huile de septembre [vin] [OUDIN, Dict.]
    Qui mesure l'huile, il s'en oingt les mains [COTGRAVE, ]

ÉTYMOLOGIE

  • Wallon, ôle ; Hainaut, ole : picard, eule ; provenç. ol ; espagn. olio ; portug. oleo ; ital. olio ; du lat. oleum.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    HUILE. Ajoutez :
    16° Huiles lourdes, dites aussi huiles minérales, le naphte et le pétrole.
    Le meilleur coaltar, à ce point de vue, sera celui qui renferme le plus d'hydrocarbures compris entre les huiles dites très lourdes et les principes trop volatils.... jusqu'ici on s'est assez peu servi des huiles lourdes de houille.... [H. DE PARVILLE, Journ. offic. 29 oct. 1874, p. 7263, 3e col.]
    17°
    Huile des mines, huile de Nobel, nom de la nitroglycérine (Nobel est un ingénieur suédois qui a trouvé moyen de la faire détoner), [, Journ. offic. 19 oct. 1873, p. 6446, 1re col.]

huile

HUILE. n. f. Nom donné à des substances liquides, d'origine animale, végétale ou minérale, qui servent soit à l'alimentation et à la pharmacie, soit à l'éclairage. Les huiles grasses, douces ou fixes. Les huiles volatiles ou essentielles, ou Essences. Les huiles grasses s'extraient par compression de la matière qui les contient, préalablement concassée, compression exercée tantôt à froid, tantôt à chaud. Huile végétale. Huile animale. Huile d'olive. Huile de faine. Huile de noix. Huile d'amandes douces. Huile de chènevis. Huile de navette. Huile de colza. Huile d'arachide. Huile de ricin. Huile de croton. Huile de lin. Huile de bambou. Huile d'oeillette. Huile extraite du pavot noir. Huile de poisson. Huile de baleine, de phoque. Huile de foie de morue. Huile de pieds de boeuf ou de pieds de mouton. Huile de camomille, de fleurs d'oranger.

Huiles minérales, Huiles qui proviennent des schistes bitumineux et des sources naturelles de pétrole. Huile de schiste. Huile de naphte. Huile de pétrole.

Peindre à l'huile, Peindre avec des couleurs broyées à l'huile. On dit dans le même sens : Peinture à l'huile. Tableau à l'huile.

Dans le langage ordinaire, il se dit particulièrement des Huiles grasses. Faire le commerce des huiles. Frotter d'huile. Tache d'huile. Huile épurée. Éclairage à l'huile. Huile de lampe. Huile à brûler. Mettre de l'huile dans une lampe. Huile lourde, Goudron.

Il s'emploie plus particulièrement pour désigner les Huiles comestibles, telles que l'huile d'olives, l'huile d'oeillette, l'huile de noix, etc. De bonne huile. D'excellente huile. L'huile d'Aix. Huile fine. Huile douce. Huile amère. Huile fritée, Huile à goût de fruit. De l'huile qui graisse. Huile rance. Huile figée. Huile bouillante. Il y a trop d'huile dans cette salade. Assaisonner avec de l'huile et du vinaigre. Des rôties à l'huile. Un potage à l'huile. Friture à l'huile. Morue à l'huile. Cuisine à l'huile.

Huile vierge, La première huile qui sort du pressoir avant qu'on ait jeté l'eau bouillante sur les olives.

Fig., Jeter de l'huile sur le feu, Exciter une passion déjà très vive, très violente; aigrir des esprits qui ne sont déjà que trop aigris.

Fig., Les écrits de cet auteur sentent l'huile, Ils paraissent lui avoir coûté beaucoup de peine, beaucoup de veilles.

Fig., C'est une tache d'huile, se dit en parlant de Certaines choses qu'on regarde comme un mal qui va toujours en augmentant.

Faire tache d'huile ou Faire la tache d'huile se dit, figurément, pour exprimer la Propagation, la diffusion insensible des sentiments, des dispositions d'esprit dans un milieu social, dans un groupe humain.

Fig. et fam., Il n'y a plus d'huile dans la lampe, se dit en parlant d'une Personne qui se meurt d'épuisement, dont les forces naturelles s'éteignent.

Fig. et pop., De l'huile de cotret. Voyez COTRET.

Les saintes huiles, Les huiles dont on se sert pour le chrême et pour l'extrême-onction. Il est bien malade, il a reçu les saintes huiles, c'est-à-dire l'Extrême-onction.

huile

Huile, Oleum, Oliuitas, Columel. li. 12. cap. 50. Media est oliuitas plerunque initium mensis Decembris. Nam et ante hoc tempus acerbum oleum conficitur, quod vocatur aestiuum: et circa hunc mensem viride premitur, deinde postea maturum.

Huile sainct, qu'on appelle aussi Huile d'onction, est l'huile benit, Verbis sacris conceptis, Duquel l'enfant au baptesme est oinct au pics et entre les espaules par le Prestre qui le baptise disant ces mots, Je te oings de l'huyle de salut en Jesus Christ nostre Seigneur à la vie eternelle, et vis és siecles des siecles, Amen. Il en est usé aussi en l'extreme onction, le Prestre en oignant le malade aux yeux, puis aux oreilles, aux naseaux, à la bouche, et aux reins ou au nombril, puis aux mains, et finalement aux pieds, avec prieres sacrées en chacun endroit. Et en la benediction des fons, le Prestre prononçeant ces mots sacrez, conjonction soit faite de l'huile d'onction et de l'eauë du baptesme, Au nom du pere, du fils et du Sainct Esprit, Amen. Par où est cogneuë la difference d'entre l'huile Sainct et le Chresme, voyez Cresme.

Huile de coings, Melinum oleum.

Huile faite de marjolaine, Oleum sampsuchinum.

Huile de meurte, Myrteum oleum.

Huile faite de Narcisse, Narcissinum oleum.

Huile d'olives, Oliuum.

Huile faite d'olive qui n'est point encore meure, Omphacinum oleum.

Huile faite de phasioles, Phaselinum oleum.

Huile faite de raves, Raphaninum oleum.

L'huile qui vient d'une cueillette d'olives, Factus olei.

Huile faite de roses, Rosaceum oleum, vel Rhodinum.

La lie de l'huile, Amurca.

La quantité de l'huile que les olives rendent chaque fois qu'on les met sur le pressoir, Hostus hosti.

Huile dequoy se huiloyent les luicteurs, Ceroma ceromatis.

Qui oignoit d'huile ceux qui devoyent luicter nuds, Aliptes.

Grande abondance d'huile, Oliuina.

Plein d'huile, Oleosus.

Plus doux qu'huile, Oleo tranquillior.

Qui d'un vaisseau long desemplit et oste l'huile, Capulator.

Entre les louanges de l'huile, cela y est aussi nommé, In laude olei nominatur id quoque.

huile


HUILE, s. fém. HUILER, v. act. HUILEUX, EûSE, adj. HUILIER, s. m. [Ui-le, , leû, leû-ze, lié: 2ee muet au 1er. é fer. au 2d et au dern. lon. au 3e et au 4e.] Huile, en général, est une liqueur grâsse et onctueûse, qui se tire de plusieurs chôses, soit par la simple expression, soit par le moyen du feu. "Huile d'Olive, de noix, d'amendes douces, etc. = En particulier, et sans addition, il se dit de l'huile d'olive. "De bone huile. Friture à l'huile, etc.
   Rem. Dans les Provinces méridionales, on fait huile masc. On dit, du bon huile, pour de bone huile.
   En style proverbial, on dit qu'un ouvrage sent l'huile, pour dire qu'on sent qu'il a été fait avec beaucoup de peine. = C'est une tache d'huile, une honte inéfaçable, ou un mal qui va toujours en augmentant. Voy. FEU, LAMPE, MUR.
   Les Saintes Huiles, l'Extrême-Onction.
   HUILER, oindre, froter avec de l' huile. = Huileux, qui est grâs, et de la natûre de l' huile. "Des cheveux grâs et huileux. "Avoir le teint huileux, la peau huileûse. = Huilier, vâse dans lequel on sert l'huile sur la table.

Synonymes et Contraires

huile

nom féminin huile
Populaire. Personnage important.
Traductions

huile

Öloil, oilsolie, hoge piet, olieverfschilderijקליבר (ז), שמן (ז), שֶׁמֶןolieoliolejolieoleoaceiteöljyolajolíaolio, alto papavero, padreterno, pezzo grosso, petroliooleumoljeolejóleooljamafutayağλάδι, ελαιόλαδοنِفْطٌّnafta기름маслоน้ำมันdầu (ɥil)
nom féminin
liquide gras de l'huile d'olive de l'huile solaire

huile

[ɥil] nf
(alimentaire)oil
huile d'arachide → groundnut oil
huile de table → salad oil
huile de foie de morue → cod-liver oil
huile de ricin → castor oil
faire tache d'huile (fig) → to spread
mer d'huile → glassy sea
(cosmétique, pour parfumer)oil
huile essentielle → essential oil
l'huile solaire → suntan oil
(lubrifiante, de chauffage)oil
huile moteur → engine oil
huile de vidange → sump oil
(ART) (= œuvre) → oil, oil painting
peinture à l'huile (= œuvre, activité) → oil painting (= substance) → oil paint
(= notable) → bigwig >