huissier

huissier, ère

n. [ de huis ]
1. Employé chargé d'annoncer et d'introduire les visiteurs dans les réceptions officielles ; employé chargé du service dans les assemblées, les administrations : Les huissiers de l'Assemblée nationale appariteur
2. Officier ministériel chargé de signifier les actes de procédure et les décisions de justice, d'assurer leur exécution et de procéder à des constats (on dit aussi huissier de justice).

HUISSIER1

(ui-sié ; l'r ne se lie jamais ; au pluriel, l's se lie : des ui-sié-z actifs) s. m.
Officier dont la principale charge est d'ouvrir et de fermer une porte. Huissier du cabinet. Huissier de la chambre. Huissier de l'antichambre. Huissier de salle. Huissier de la chambre du roi, officier qui entrait dans la chambre du roi peu après que le roi était levé, et qui, tenant la porte jusqu'à ce que le roi eût pris la chemise, laissait ensuite entrer.
Ceux qui se tiennent dans l'antichambre des ministres, des hauts fonctionnaires, etc. et qui introduisent les personnes admises à l'audience. Huissier au ministère de l'intérieur.
Gens préposés pour le service de certains corps. Les huissiers du Corps législatif. Les huissiers de l'Institut.
Valet souple au logis, fier huissier à l'église [BOILEAU, Lutr. IV]
Officiers de justice chargés de signifier les actes de procédure, et de mettre à exécution les jugements, etc. et dont plusieurs font le service des audiences du tribunal auquel ils appartiennent. Huissier au parlement. Huissier près la cour royale. L'huissier qui appelle les causes.
Un sergent ! un sergent ! - Un huissier ! un huissier ! [RAC., Plaid. I, 8]
Huissier audiencier, huissier près le tribunal de première instance. Huissiers à verge, se disait autrefois des sergents royaux reçus au Châtelet.
Je m'appelle Loyal, natif de Normandie, Et suis huissier à verge en dépit de l'envie [MOL., Tart. V, 4]
Huissiers à cheval, ceux qui avaient coutume d'exploiter à la campagne.
Mon père était huissier, Mais huissier à cheval ; c'est comme chevalier [REGNARD, Joueur, V, 4]
Huissiers à la chaîne, officiers qui portaient au cou une chaîne d'or avec la médaille du roi, et qui faisaient exécuter les arrêts du conseil.
Autrefois, huissier visiteur, petit officier établi pour faire la visite des vaisseaux marchands, soit à la sortie, soit à l'entrée des ports.
Avant l'établissement des commissaires-priseurs, il y avait des huissiers-priseurs.
Huissière, au féminin, s'est dit figurément pour portière.
Deux portes sont au cœur ; chacune a sa valvule ; Le sang, source de vie, est par l'une introduit ; L'autre huissière permet qu'il sorte et qu'il circule [LA FONT., Quinquina, I]

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Ussier le rei esteit, e fu bien coneüz ; Ne li furent les portes ne nul des uis tenuz ; Car pur le rei esteit e dutez e cremuz [, Th. le mart. 153]
  • XIIIe s.
    ....Et monta amont, ses huissiers devant lui, comme grant sires [, Chr. de Rains, p. 170]
    C'est à savoir charpentiers, huichiers, huissiers, tonneliers, charrons, couvreurs de mesons et toutes manieres d'autres ouvriers qui euvrent du trenchant en merrien [, Liv. des mét. 104]
    Quand les huissiers veoient venir la royne [mère] en la chambre le roy son filz [Louis IX], il batoient les huis de leur verges [JOINV., 323]
  • XVe s.
    Et fut huissier d'armes du roi de France et en grand honneur de-lez le roi [FROISS., I, I, 324]

ÉTYMOLOGIE

  • Génev. hussier ; wallon, ouhî ; namur. uchîr ; bourguig. huchier, hussié ; Berry, hussier ; du lat. ostiarius, portier, de ostium, huis. L'huissier est primitivement ou bien un fabricant d'huis, ou bien un gardien d'huis ; puis le gardien des huis des tribunaux est devenu un officier de justice.

HUISSIER2

(ui-sié) s. m.
Nom d'un navire usité dans le moyen âge, qui avait une porte au-dessus de la flottaison, pour l'embarquement des chevaux.

ÉTYMOLOGIE

  • Huis, porte.

huissier

HUISSIER. n. m. Officier qui se tient dans l'antichambre des ministres, des hauts fonctionnaires, etc., pour introduire les personnes qu'ils reçoivent. Huissier au ministère de l'Intérieur, de la Justice, etc. Se faire annoncer par l'huissier.

Il désignait autrefois l'Officier dont la charge était d'ouvrir et de fermer la porte du cabinet du Roi, de la Reine et des princes.

Il se dit pareillement des Gens préposés pour faire le service des séances de certains corps, de certaines assemblées délibérantes. Les huissiers du Sénat, de la Chambre des députés. Les huissiers de l'Institut.

Il se dit encore des Officiers publics qui sont principalement chargés de signifier les actes de justice, de mettre à exécution les jugements, etc., et dont plusieurs font le service des audiences du tribunal auquel ils appartiennent. Huissier de la Cour des Comptes, de la Cour de Cassation. Huissier près la Cour d'appel, près le tribunal de première instance de Paris. Un acte signifié par huissier, par ministère d'huissier. Un huissier vint faire la saisie de ses meubles. Huissier audiencier, L'huissier qui appelle les causes.

huissier

Huissier, vient de ce mot, Huis, parce qu'anciennement les Huissiers estoyent tenus, la Court de Parlement seant en Audience ou Conseil, se tenir arrestez à l'huis de la chambre pour estre prests aux mandemens de la Court, si aucuns occurroyent, on en voit encores quelque forme aujourd'huy, Selon ce, sont appelez Huissiers de chambre, ou de salle à la Court, ceux qui resident à la porte de la chambre, ou salle du Roy et des Enfans de France, Accensus, Admissionalis, Apparitor, Ad limina custos, Ianitor, Inclamator, B. voyez Porte.

Les huissiers de la Cour, Decuria apparitorum, Apparitores, Anteambulones Praesidum et Curiae, Praecones curiales vel Palatini, Viatores Curiae, B.

Le premier huissier de la Cour, Accensus Curiae, Princeps apparitor, Decurio apparitorum, B.

Le premier des huissiers sur ce requis, Primus quisque apparitorum, Budaeus.

Les huissiers du service, Apparitores qui in orbem bini apparere Curiae debent, B.

Huissiere, Ianitrix.

huissier


HUISSIER, s. masc. [Ui-cié: 2e. é fer.] C'est proprement le garde de l'huis, de la porte. Chez le Roi, Huissier du cabinet, de la chambre. — Au Palais, ceux qui gardent les portes d'un Tribunal, et qui sont chargés de signifier les actes de justice. = * L'Ab. Vertot se sert souvent du mot d'Huissier, au lieu de Licteur, dans son Histoire des Révol. Romain. Il n'est pas à imiter en cela.

Traductions

huissier

bodeπορτιέρηςalguacilbailiff, ushercommesso, ufficiale giudizario, usciere (ɥisje)
nom masculin
1. employé chargé d'exécuter les décisions de justice
2. employé chargé de l'accueil dans les administrations Il est huissier dans un ministère.

huissier

[ɥisje] nm
(DROIT)bailiff
(= portier) → usher; (à une Cour)usher