humer

(Mot repris de humassiez)

*humer

v.t.
Aspirer par le nez pour sentir : Humer des parfums respirer aspirer, inhaler

humer

('yme)
verbe transitif
aspirer par le nez humer l'odeur d'un plat

humer


Participe passé: humé
Gérondif: humant

Indicatif présent
je hume
tu humes
il/elle hume
nous humons
vous humez
ils/elles hument
Passé simple
je humai
tu humas
il/elle huma
nous humâmes
vous humâtes
ils/elles humèrent
Imparfait
je humais
tu humais
il/elle humait
nous humions
vous humiez
ils/elles humaient
Futur
je humerai
tu humeras
il/elle humera
nous humerons
vous humerez
ils/elles humeront
Conditionnel présent
je humerais
tu humerais
il/elle humerait
nous humerions
vous humeriez
ils/elles humeraient
Subjonctif imparfait
je humasse
tu humasses
il/elle humât
nous humassions
vous humassiez
ils/elles humassent
Subjonctif présent
je hume
tu humes
il/elle hume
nous humions
vous humiez
ils/elles hument
Impératif
hume (tu)
humons (nous)
humez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais humé
tu avais humé
il/elle avait humé
nous avions humé
vous aviez humé
ils/elles avaient humé
Futur antérieur
j'aurai humé
tu auras humé
il/elle aura humé
nous aurons humé
vous aurez humé
ils/elles auront humé
Passé composé
j'ai humé
tu as humé
il/elle a humé
nous avons humé
vous avez humé
ils/elles ont humé
Conditionnel passé
j'aurais humé
tu aurais humé
il/elle aurait humé
nous aurions humé
vous auriez humé
ils/elles auraient humé
Passé antérieur
j'eus humé
tu eus humé
il/elle eut humé
nous eûmes humé
vous eûtes humé
ils/elles eurent humé
Subjonctif passé
j'aie humé
tu aies humé
il/elle ait humé
nous ayons humé
vous ayez humé
ils/elles aient humé
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse humé
tu eusses humé
il/elle eût humé
nous eussions humé
vous eussiez humé
ils/elles eussent humé

HUMER

(hu-mé) v. a.
Avaler quelque chose de liquide en retirant son haleine. Humer un bouillon, un œuf.
Disant ces mots, son gosier altéré Humait un vin qui, d'ambre coloré, Sentait encor la grappe parfumée Dont fut pour nous la liqueur exprimée [VOLT., Défense du mondain.]
Humer l'air, le vent, le faire pénétrer dans les poumons.
Par un doux zéphyr réjouie [l'huître], Humait l'air, respirait, était épanouie [LA FONT., Fabl. VIII, 9]
Humer le brouillard, s'y exposer. Humer l'odeur des mets, les flairer avec délices. Aspirer par le nez. Humer une prise de tabac. Fig.
L'air précieux n'a pas seulement infecté Paris ; il s'est aussi répandu dans les provinces, et nos donzelles ridicules en ont humé leur bonne part [MOL., Préc. rid. I]
L'âme est contente et hume tout l'encens [de la flatterie] en elle-même [BOSSUET, Pensées chrét. 22]
Voilà, voilà pourtant l'air fétide, empesté [l'immoralité de certaines pièces de théâtre], L'air malsain que Paris, comme une odeur divine, Vient humer chaque soir de toute sa poitrine ! [BARBIER, Iambes, Melpomène, 2]
Se humer, v. réfl. Être humé. Un œuf frais se hume aisément.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Ceus [les œufs] retint Rossel à son oes [à son service, pour lui] Trestoz, que nul n'en i lessa, L'un après l'autre les huma [, Ren. 23392]
    Il semble la langue li arde, Et moult piteusement esgarde Tybert qui le let hume et boit [, ib. 2763]
    Tant ot mangié bon buef as aus [à l'ail] Et du cras humé qui fu chaus... [RUTEB., 282]
  • XIVe s.
    S'on vous fiert en la teste, tantost l'arez copée ; Vous estes abilliez, pour bien humer porée [, Baud. de Seb. VIII, 243]
    En la fin leur convient faire humer caudel [boire le bouillon, en passer par-là] [ID., VI, 493]
  • XVe s.
    B. D'honneur assez - M. Chascun en hume [VILLON, Baillevent et Malepaie.]
  • XVIe s.
    Nous les humons [les préjugés] avec le laict de nostre naissance [MONT., I, 116]
    Leurs esclairs [des armes], rayons et treluisements nous esblouyssoient, et humoient la veue [CARLOIX, VI, 39]
    Les bouillons trop chaudement humés nuisent beaucoup aux dents [O. DE SERRES, 904]
    Qui ne peult manger, hume bouillie [GENIN, Récréat. t. II, p. 248]

ÉTYMOLOGIE

  • Wallon, houmer ; picard heumer. Origine inconnue. Diez demande si ce n'est pas une onomatopée. En tout cas, le sens primitif dans l'historique est avaler, en retirant son haleine, des œufs, du lait, du gras, de la porée. Il y a dans l'espagnol husmear, flairer ; mais ni le sens ni la forme (le verbe français n'ayant point d's) ne conviennent.

humer

HUMER. (H est aspirée.) v. tr. Faire pénétrer doucement un liquide dans la bouche en l'aspirant. Humer un bouillon. Humer un oeuf.

Humer l'air, humer le brouillard, etc., S'exposer à l'air, au vent, au brouillard, etc., de telle sorte qu'il entre, qu'il pénètre dans les poumons.

Il signifie aussi, par extension, Aspirer par le nez. Humer l'encens. Humer l'odeur des mets, Les flairer avec complaisance.

humer

Humer, Sorbere, Semble qu'il vienne ab Humere, id est, humidum fieri, quia sorbitione corpus humescit.

Humer ou avaller sans gouster comme un bruvage, Exorbere.

Humer beaucoup à la fois, et attirer, Persorbere.

humer


HUMER, v. act. [L'h s'aspire: vous humez: prononc. vou umé; et non pas vou-zumé.] 1°. Avaler quelque chôse de liquide en retirant son haleine. "Humer un bouillon, un oeuf. = 2°. Plus ordinairement, humer l'air, le brouillard, le vent, s'y exposer en telle sorte qu'il entre dans les poumons. "On hume du mauvais air auprès de ce malade.

Synonymes et Contraires

humer

verbe humer
1.  Absorber par le nez.
2.  Littéraire. Respirer une odeur.
Traductions

humer

smell

humer

[ˈyme] vt (pour absorber) → to inhale; (pour sentir) → to smell