hurhau

HURHAU

(hur-hô)
voy. HUHAU.
La partie brutale alors veut prendre empire Dessus la sensitive, et l'on voit que l'un tire à dia, l'autre à hurhaut [MOL., Dép. am. IV, 1]

REMARQUE

  • Les précédentes éditions du Dict. de l'Académie écrivaient hurhaut (avec un t), et l'on pourrait faire observer que la finale haut de ce terme marquait la droite (puisqu'on le dit pour que le cheval aille à droite), comme l'adjectif bas indiquait la gauche dans le terme de marine bas-bord, LEGOARANT.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Un chartier sans fouet qui ne dict dea ne hurehaut [ROGER DE COLLERYE, Œuv. p. 82, dans LACURNE]