hydraute

HYDRAUTE

(i-drô-t') s. m.
Bouche d'eau disposée dans les rues et qu'on fait jouer en cas d'incendie.
Ces eaux et ces bouches à eau que nous appelons d'un mot fabriqué en Allemagne, des hydrautes, ont rendu des services mémorables en cette circonstance, [, Journ. de Genève, 8 nov. 1876]
On trouve aussi hydraut.
L'eau nécessaire pour les robinets à incendie dans les bâtiments, les hydrauts, les divers jets d'eau, les moteurs hydrauliques, etc.... il sera établi environ 100 robinets à incendie à l'intérieur des bâtiments et 150 hydrauts au grand air [à l'exposition de Vienne] [, Journ. offic. 28 août 1872, p. 5733, 3e col.]

ÉTYMOLOGIE

  • Du grec, eau ; mais il est impossible de se rendre compte de la finale aute ou aut. Serait-ce une faute typographique primordiale (pour hydraul ou hydraule), qui se serait ensuite propagée ?