hygiène

(Mot repris de hygiene)

hygiène

n.f. [ gr. hugieinon, santé ]
1. Partie de la médecine qui traite des mesures propres à préserver ou à favoriser la santé ; respect de ces principes : Les règles d'hygiène en vigueur dans les hôpitaux. Les conditions d'hygiène requises salubrité
2. Ensemble des soins que l'on apporte à son corps pour le maintenir propre : L'hygiène des mains propreté, soin
3. Ensemble des conditions sanitaires d'un lieu : Le médecin du travail vérifie l'hygiène des bureaux.

HYGIÈNE

(i-jiè-n') s. f.
Partie de la médecine qui traite des règles à suivre pour la conservation de la santé dans les différents âges, les différentes constitutions, les différentes conditions de la vie et les différentes professions.
Encore l'hygiène est-elle moins une science qu'une vertu [J. J. ROUSS., Ém. I]
Hygiène publique, l'ensemble des connaissances qui assurent la santé des populations considérées en masse. Hygiène professionnelle, celle qui convient à chaque profession. Hygiène militaire, hygiène navale, celle qu'il convient d'appliquer aux troupes de terre pendant la paix et en campagne, et aux hommes de mer dans les vaisseaux, dans les navigations, dans les relâches. Hygiène rurale, conditions de salubrité pour les gens de la campagne quant à leurs logements, à leurs travaux, aux fumiers, aux eaux, etc. Hygiène administrative, partie de l'hygiène dont les prescriptions sont soumises à des mesures et à des règlements du domaine de l'administration. Hygiène industrielle, partie de l'hygiène dite administrative qui concerne les établissements industriels. Hygiène cérébrale, régime à suivre dans les lectures, les méditations et les divers travaux pour entretenir les facultés intellectuelles dans le meilleur état. Hygiène morale ou hygiène de l'âme, application de la physiologie à la morale et à l'éducation publique et privée. Dans le langage ordinaire, on dit souvent : Voilà mon hygiène, voilà le régime que je suis. Il suit, il a une mauvaise hygiène.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    La contemplation des choses non naturelles appartient à la seconde partie de la medecine qui se nomme hygiaine, ou diaitetique, à cause qu'elle tasche à garder la santé par l'usage raisonnable de telles choses [PARÉ, Introd. 3]

ÉTYMOLOGIE

  • Terme grec signifiant se bien porter.

hygiène

HYGIÈNE. n. f. Partie de la médecine qui traite de la manière de conserver la santé. Professer l'hygiène. Traité d'hygiène. L'hygiène publique. Hygiène domestique. Hygiène scolaire. Suivre une bonne hygiène. On dit aussi figurément Hygiène morale.
Traductions

hygiène

Hygiene, Gesundheitspflegehygienehygiëneבריאות (נ), גֵהות (נ), היגיינה (נ), נקיות (נ), סניטציה (נ), תברואה (נ), הִיגְיֵנָה, גֵּהוּת, היגיינהنظافة, نَظَافَةхигиенаhigienehygienahygiejneυγιεινήhigienohigienehügieenhygienia, terveydenhoitohigijenahigiéniahygieneilmu kesehatanigiene衛生위생학sanitatis curahygienehigienahigieneгигиенаhygienahygienสุขลักษณะ, อนามัยsağlık bilgisi, hijyenгігієнаپاکvệ sinh卫生 (iʒjɛn)
nom féminin
ensemble des soins du corps

hygiène

[iʒjɛn] nfhygiene
hygiène intime → personal hygiene