iconoclaste

(Mot repris de iconoclastes)

iconoclaste

n. et adj. [ du gr. eikonoklastês, briseur d'images ]
Personne qui cherche à détruire tout ce qui représente le passé, la tradition.

iconoclaste

(ikɔnɔklast)
nom masculin-féminin
1. histoire personne qui refuse le culte des images saintes, aux 8e et 9e siècles les iconoclastes de l'Empire byzantin
2. figuré personne qui s'oppose aux traditions Les iconoclastes s'opposent aux conservateurs.

ICONOCLASTE

(i-ko-no-kla-st') s. m.
Briseur d'images, nom d'une secte d'hérétiques du VIIIe siècle qui firent la guerre aux saintes images.
Le pape y envoya ses légats [au concile de 787] ; le concile des iconoclastes fut condamné ; ils sont détestés comme gens qui, à l'exemple des Sarrasins, accusaient les chrétiens d'idolâtrie [BOSSUET, Hist. I, 11]
Adj. La persécution iconoclaste.
Par extension, il se dit de tous ceux qui sont ennemis de la représentation des personnes divines.
Cette race [les Juifs] est en horreur aux Russes, peut-être parce qu'elle est presque iconoclaste, tandis que les Moscovites poussent l'adoration des images jusqu'à l'idolâtrie [SÉGUR, Hist. de Nap. VI, 1]
Adj. La fureur iconoclaste des huguenots.

ÉTYMOLOGIE

  • Du grec, image, et, briser.

iconoclaste

ICONOCLASTE. n. m. Celui qui faisait partie de la secte d'hérétiques du huitième siècle qui détruisaient les images des saints.

Il se dit, par extension, de Ceux qui condamnent les représentations des personnes divines. Les réformateurs du seizième siècle furent souvent des iconoclastes. Adjectivement, Un zèle, une fureur iconoclaste.

Traductions

iconoclaste

[ikɔnɔklast] nm/ficonoclast