idolâtré


Recherches associées à idolâtré: idolatrer

idolâtre

IDOLÂTRE. adj. des deux genres. Qui adore les idoles et leur rend des honneurs qui n'appartiennent qu'à Dieu. Les nations idolâtres. Les peuples idolâtres. Par extension, Rendre un culte idolâtre.

Dans cette acception propre, il s'emploie souvent comme nom. Les idolâtres des Indes. Prêcher pour convertir les idolâtres.

Il signifie aussi Qui rend un culte divin à des êtres vivants ou à des choses autres que des idoles. Les Perses, qui adoraient le feu, les Égyptiens, qui adoraient les crocodiles, étaient idolâtres.

Il signifie, figurément, Qui aime quelqu'un avec excès, ou qui estime trop une chose, qui en raffole. Cette femme l'a subjugué, il en est idolâtre. Cette mère est idolâtre de ses enfants. Cette femme est idolâtre de sa beauté. Par extension, Propos idolâtres.

idolatre

Idolatre qui adore une idole, Idololatra.

idolâtre


IDOLâTRE, adj. et subst. IDOLâTRER, v. n. et act. [3e lon. dern. e muet au 1er, é fer. au 2d.] Idolâtre, qui adôre les idoles, les créatûres. "Peuple idolâtre, Nation idolâtre. = S. m. Les idolâtres. = Fig. "Il est idolâtre de cette femme. "Elle est idolâtre de ses enfans. = Idolâtrer, adorer les idoles. "Les Hébreux idolâtrèrent dans le désert. = Fig. v. act. Aimer avec trop de passion. "Il Idolâtre cette femme: elle idolâtre ses enfans.
   REM. Idolâtre ne régit l'ablatif qu'au fig.
   Insensible aux plaisirs, dont j' étois idolâtre.
       Gresset.
On ne dirait point au propre, ces Peuples étaient idolâtres du feu, ni avec le verbe actif, ils idolâtraient le feu. Avec ces régimes, il faut se servir d'adorateur, adorer.