illumination

illumination

n.f.
1. Action d'illuminer : L'illumination de la place du village éclairage
2. (Souvent au pl.) Ensemble des lumières disposées pour décorer les rues ou éclairer les monuments publics : Les illuminations de l'avenue des Champs-Élysées.
3. Inspiration subite ; idée qui vient à l'esprit : Elle eut une illumination et la solution lui apparut éclair

ILLUMINATION

(il-lu-mi-na-sion ; en vers, de six syllabes) s. f.
Action d'illuminer, d'éclairer ; état de ce qui est illuminé, éclairé. L'illumination de la terre par le soleil.
S'il [l'intellect] pâtit [en recevant conseil], c'est de la plus belle espèce de passion, qui ne gâte et ne corrompt pas, mais qui achève et qui perfectionne, comme celle de l'illumination en l'air et de la réception des images dans les yeux [BALZ., De la cour, 1er disc.]
Il fallait pourvoir à ce nettoiement continuel des rues, à cette illumination par cinq mille fanaux [VOLT., Louis XIV, 29]
Action de disposer un grand nombre de lumières avec symétrie à l'occasion d'une réjouissance.
Il est question, ma fille, d'une illumination ; c'est demain à Versailles.... on vient de m'assurer que l'illumination est différée de plusieurs jours [SÉV., 300]
On fit des illuminations à toutes les fenêtres [VOLT., Charles XII, 7]
L'illumination, cachée sous les feuillages, ne donnait que la faible lumière d'un beau clair de lune [GENLIS, Mlle de la Fayette, p. 283, dans POUGENS]
Fig. en termes de dévotion, la lumière extraordinaire que Dieu répand parfois dans l'âme.
Ils se persuadaient qu'immédiatement après leur promotion, Dieu était obligé de leur envoyer de l'esprit pour bien gouverner, et de faire valoir l'élection du prince par la subite illumination de ses ministres [BALZ., De la cour, 2e disc.]
Cette illumination que Dieu ne leur refuse point et qu'il leur accorde par bonté et par une miséricorde générale [NICOLE, Essais, t. IX, p. 212, dans POUGENS]
Alors, par une soudaine illumination, elle se sentit si éclairée, et tellement transportée de joie... [BOSSUET, Anne de Gonz.]
Inspiration quelconque, trait de génie.
L'un [Turenne] paraît agir par des réflexions profondes, et l'autre [Condé] par de soudaines illuminations [BOSSUET, Louis de Bourbon.]
Ses sermons n'étaient pas le fruit d'une étude lente et tardive, mais d'une céleste faveur, mais d'une prompte et soudaine illumination [ID., Bourgoing.]
Terme de paléographie. Enluminure, peintures dont on ornait les manuscrits au moyen âge.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Vision et illumination sont faiz sodainnement [ORESME, Thèse de MEUNIER.]
  • XVIe s.
    Anaxagoras, le premier qui a escrit le plus certainement et le plus hardiment de l'illumination et de l'obscurcissement de la lune [AMYOT, Nic. 42]
    La parole est comme instrument, par lequel le Seigneur dispense aux fideles l'illumination de son esprit [CALV., Instit. 49]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. enluminatio ; du lat. illuminationem, de illuminare, illuminer.

illumination

ILLUMINATION. n. f. Action d'illuminer ou État de ce qui est illuminé. L'illumination de la terre par le soleil. Dans ce sens il est peu usité.

Il se dit plus ordinairement d'une Grande quantité de lumières disposées avec symétrie, à l'occasion d'une réjouissance. Une illumination publique. Il y avait des illuminations à toutes les fenêtres, dans toutes les rues. Illumination avec lampions, au gaz, à l'électricité. L'illumination de cet hôtel est brillante. Les illuminations de ce jardin sont d'un très bel effet. Allons voir les illuminations.

Il se dit figurément, en termes de Dévotion, de la Lumière extraordinaire que Dieu répand quelquefois dans l'âme. Une illumination divine. Par illumination du Saint-Esprit.

Il se dit aussi figurément de Ces clartés vives qui se produisent subitement dans certains esprits au milieu des difficultés, des dangers. Ce général semblait agir par de soudaines illuminations.

illumination


ILLUMINATION, s. f. ILLUMINER, v. act. [Pron. les 2 l sans les mouiller: il-lumi-na-cion, .] Illuminer, éclairer; répandre la lumière sur... Illumination, action d'illuminer. Ils ne sont guère usités aujourd'hui qu'en parlant des lumières disposées avec ordre et symétrie dans une ocasion de fête, de réjouïssance. "Les rues étaient illuminées. On avait ordoné des illuminations. = L'Acad. dit que "le Soleil illumine toutes chôses, et que "la Lune n'éclaire que par l'illumination du Soleil. C'est du vieux style, ce me semble; tout comme l'emploi de ces mots au figuré. "Illuminant l'Église par sa Doctrine, dit Bossuet. "Alors par une soudaine illumination, elle se sentit si éclairée. Id. "Les illuminations divines. Id.
   Mais un esprit, solide, illuminé,
   Du monde entier semble être énemi né.       Rouss.
  Et je ne puis de mes célestes flammes
  Malgré vous-même illuminer vos ames.Id.
  Et dans la splendeur divine,
  De ces vertus qu'illumine
  Tout l'éclat du plus grand jour.Id.
Tous ces vers ne sont pas du bon tems de Rousseau; et à mon goût, cet esprit illuminé, ces âmes illuminées et ces vertus que l'éclat du jour illumine, sentent plus le siècle de Malherbe que le nôtre. M. Le Franc a dit plus récemment:
   Illumine enfin les pensées
   Du dernier de tes serviteurs.
       Le Franc.
= Le substantif serait plus nécessaire à conserver au figuré que le verbe. Nous avons un équivalent à illuminer, qui est éclairer: nous n'en avons point à illumination: clarté, lumière n'ont pas, comme ce nom, le sens actif. — M. Thomas a dit assez récemment. "Agir tantôt par des réflexions profondes, et tantôt par ces illuminations soudaines, qui sont les élancemens du génie. Il me semble que ce mot est beau, employé de cette manière. — L'Acad. ne dit illumination et illuminer au figuré qu'en termes de dévotion. = Le verbe ne s'est bien conservé qu'au participe, employé substantivement. "C'est un illuminé: un visionaire en matière de religion.

Traductions

illumination

illuminationאור (ז), הארה (נ), נגוהות (נ), תאורה (נ), תְּאוּרָה, הֶאָרָהverlichting, ingeving, illuminatieφωταγώγηση, φωταγωγία, φωταψίαilluminazioneBeleuchtung照明osvětlení조명 (ilyminasjɔ̃)
nom féminin
1. ensemble de lumières qui éclairent qqch les illuminations d'une ville, le soir
2. idée soudaine Il a eu une illumination.

illumination

[i(l)lyminasjɔ̃]
nf
(= éclairage) → floodlighting
(= inspiration) → flash of inspiration illuminations
nfpl (= lumières) → lights