illustration

illustration

n.f.
1. Action d'illustrer un texte ; image figurant dans un texte : Un dessinateur célèbre a fait l'illustration de cet ouvrage. Ce recueil de poèmes a de belles illustrations.
2. Action d'illustrer, de rendre clair : L'illustration d'une démonstration par un exemple.

ILLUSTRATION

(il-lu-stra-sion ; en vers, de cinq syllabes) s. f.
Action d'illustrer ; état de ce qui est illustre. Les victoires qui contribuèrent à l'illustration de son règne. Particulièrement. Marque d'honneur dont une famille reçoit de l'éclat.
Le prévôt s'est fait riche, il achètera de la noblesse, et nous lui fournirons de l'illustration, nous en avons à vendre dans la famille [DANCOURT, Le prix de l'arquebuse, se. 14]
Née d'un père et d'un aïeul illustre pour avoir fait du bien, la plus belle des illustrations, elle [Mme Geoffrin] n'a jamais manqué une occasion de protéger et de soulager les infortunés avec autant de grandeur d'âme que de discernement [VOLT., Polit. et législ. La mort de Calas, Lett. à Élie de Beaumont.]
Néologisme. Personnage illustre. Les illustrations de l'époque.
Terme de littérature. Explication, éclaircissement, commentaires. Cette nouvelle édition de Tite-Live est enrichie des illustrations de tel savant.
J'ajouterai, pour l'illustration de ce passage, une petite exhortation aux philosophes qui nient tout à plat l'enfer dans leurs écrits [VOLT., Dict. phil. Enfer.]
Terme de paléographie. Ornement colorié des anciens manuscrits. Ce manuscrit est remarquable par les illustrations. Aujourd'hui il se dit de figures gravées sur bois et intercalées dans le texte d'un livre. Il se dit aussi d'un grand nombre de gravures insérées dans un livre. Les illustrations du poëme de Dante. Titre d'une publication périodique, l'Illustration.
Terme de théologie. Illustration divine, espèce de lumière que Dieu répand dans l'esprit.
Il est de la foi que, dans tous les actes de piété, il y a beaucoup de choses que nous recevons en pure souffrance.... telles sont les illustrations de l'entendement, et les pieuses affections de la volonté [BOSSUET, États d'orais. VII, 3]
Ces illustrations divines ne l'empêchaient pas de consulter les religieux de saint Dominique [BOUHOURS, Vie d'Ignace, dans RICHELET]
Ce n'est pas que Dieu ne nous prévienne selon nos besoins, tantôt par des illustrations, tantôt par certains goûts et par certains plaisirs [FÉN., t. III, p. 249]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Si entre tous ce livre je vous donne, Je ne suis point temeraire donneur.... Car, vous estant le lustre et le bonheur De nostre Gaule et de ses nations, C'est bien raison que l'hommage et l'honneur Se face à vous des illustrations [ST-GEL., 128]
    La defense et illustration de la langue françoise, titre d'un ouvrage de J. Dubellay.

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. illustrationem, de illustrare, illustrer.

illustration

ILLUSTRATION. n. f. Action d'illustrer ou État de ce qui est illustre. Les victoires qui contribuèrent à l'illustration du règne de Louis XIV, à l'illustration du nom français. Acquérir de l'illustration, une grande illustration.

Il se dit, par extension, d'un Personnage célèbre. Les illustrations des belles époques.

Il se dit, particulièrement, des Marques d'honneur dont une famille est illustrée. C'est une famille noble et ancienne, mais sans illustration.

Il se dit encore des Figures et dessins composés pour être intercalés dans le texte d'un livre ou d'un journal.

illustration

Illustration, Illustratio.

illustration


ILLUSTRATION, s. f. ILLUSTRE, adj. ILLUSTRER, v. act. [Il-lus-tra-cion; tre, tré: dern. e muet, au 1er, é fer. au 2d.] Illustre, éclatant, célèbre par le mérite, ou la noblesse, ou les talens, les succês, etc. Illustrer, rendre illustre. "Homme, race, maison illustre; se rendre illustre. "Le Chapitre de S. Jean de Latran est un des plus distingués et des plus illustres de Rome. La Lande. = Il se dit quelquefois des chôses. "Les illustres monumens, qui nous restent de l'antiquité. "Les grandes charges ont illustré cette famille. "Il a illustré son pays par ses ouvrages. "Les Saints et les Grands Hommes, qui ont illustré l'Église de France. Le P. Longueval.
   ILLUSTRATION, ne se dit que des marques d'honeur, dont une famille est illustrée. "Les charges, les dignités sont des illustrations dans une famille. "Elle est anciène, mais sans illustration. = * Autrefois on disait illustration, illustrer, pour éclaircissement, éclaircir, comentaire, comenter. "Les paroles de M. Racan étant considérables pour l'illustration de plusieurs endroits des Poésies de Malherbe. Ménage. "Cette solution y est illustrée par plusieurs exemples. Trad. d'une Lettre de Newton.
   REM. 1°. Illustre, se dit ordinairement en bien et comme un éloge. Quelquefois pourtant comme célèbre, il se dit en mal pour fameux. "Un illustre Scélérat. = 2°. Illustre, s'emploie quelquefois substantivement "Ce Peintre est un illustre. Acad. "La Postérité mettra M. Titon du Tillet au nombre des Illustres, qui ont honoré et encouragé les talens. L'Ab. des Font. — Ce mot est peu usité comme substantif dans le style sérieux. Il est plus du style badin ou même moqueur.

Synonymes et Contraires

illustration

nom féminin illustration
Ce qui rend plus clair.
Traductions

illustration

illustrationאיור (ז), הדגמה (נ), עיטור (ז), תיוג (ז), אִיּוּר, הַדְגָּמָה, עִטּוּרillustratie, afbeelding, verduidelijking, voorbeeld, verluchtingilustraceAbbildung, Illustrationαπεικόνιση, ιλουστρασιόν, εικονογράφησηvignetta, illustrazione, figuraإِيضَاحٌillustrationilustraciónkuvitusilustracija挿絵삽화illustrasjonilustracjailustraçãoиллюстрацияillustreringภาพประกอบresimlemesự minh họa例证Илюстрация (ilystʀasjɔ̃)
nom féminin
1. dessin, image un livre avec des illustrations
2. ce qui explique l'illustration d'une théorie

illustration

[i(l)lystʀasjɔ̃] nf
(= exemple) → illustration
(= image) → illustration
(= iconographie) → illustrations pl