ilote

ilote

n.m. [ du gr. heilôs, heilôtos, esclave de Sparte ]
1. Dans l'Antiquité grecque, hilote.
2. Litt. Personne réduite au dernier degré de la misère, de la servilité ou de l'ignorance

ILOTE

(i-lo-t') s. m.
Nom d'esclaves, dans la république de Sparte, qui cultivaient les champs de leurs maîtres, leur remettaient une partie déterminée du produit, et les accompagnaient à la guerre comme serviteurs ; c'étaient les anciens habitants du pays subjugués par les Doriens victorieux.
Fig. Celui qui est réduit, dans une société, au dernier état d'abjection ou d'ignorance.

ÉTYMOLOGIE

  • En grec, ville de Laconie conquise peu après l'invasion des Doriens ; proprement, le pris, le captif. L'Académie ferait mieux de mettre l'h comme aux mots dérivés de mots grecs qui ont l'esprit rude ; mais elle suit le latin qui écrit ilotae, à tort.

ilote

ILOTE. n. m. Nom que les Spartiates donnaient à leurs esclaves. Les Spartiates enivraient leurs ilotes pour dégoûter leurs enfants de l'ivresse.
Traductions