imagination

(Mot repris de imaginations)

imagination

n.f.
1. Faculté de se représenter par l'esprit des objets ou des faits irréels ou jamais perçus ; capacité de l'esprit de restituer à la mémoire des perceptions ou des expériences antérieures : Jules Verne avait une imagination fertile créativité, inventivité rêve, songe [litt.]
2. Faculté d'inventer, de créer, de concevoir : L'imagination est une qualité essentielle chez les publicitaires fantaisie, invention
3. Litt. Construction plus ou moins chimérique de l'esprit : Ceci est le fruit de votre imagination chimère, extravagance

IMAGINATION

(i-ma-ji-na-sion ; en vers, de six syllabes) s. f.
Faculté que nous avons de nous rappeler vivement et de voir en quelque sorte les objets qui ne sont plus sous nos yeux.
Je crois, monsieur, que vous n'avez pas l'imagination si tendre qu'il vous faille consoler de cela [décapité en effigie] [VOIT., Lett. 35]
Il [Retz] aime à raconter, et souvent son imagination lui fournit plus que sa mémoire [LAROCH., Retz.]
Tâtez-vous un peu, je vous prie, revenez à vous-même, et ne donnez point tant à votre imagination [MOL., Mal. im. III, 7]
Ils veulent avoir, comme les autres peuples, la liberté de suivre leur imagination [PASC., Pens. 2e partie, art. XVII, 51]
Imagination, c'est cette partie décevante dans l'homme, cette maîtresse d'erreur et de fausseté, et d'autant plus fourbe qu'elle ne l'est pas toujours [ID., Pensées, Puissances trompeuses, 1, édit. FAUGÈRE.]
Il ne me tombait pas dans l'imagination qu'il pût mourir [SÉV., 72]
C'est une chose étrange qu'une imagination vive, qui représente toutes choses comme si elles étaient encore [ID., 26 mars 1671]
Je prie votre imagination de n'aller ni à droite ni à gauche [ID., 5 févr. 1674]
Il est difficile de porter son imagination dans l'avenir, quand on est sans aucune sorte d'incommodité [ID., 15 août 1677]
Il y a un grand vilain précipice.... qui me faisait mal à l'imagination [ID., 15 févr. 1689]
Où allez-vous, cœurs égarés ? quoi ! même dans la prière vous laissez errer votre imagination vagabonde ; vos ambitieuses pensées vous reviennent devant Dieu [BOSSUET, Mar.-Thér.]
Elle va descendre à ces demeures souterraines.... mais ici notre imagination nous abuse encore ; la mort ne nous laisse pas assez de corps pour occuper quelque place [ID., Duch. d'Orl.]
Il [Tertullien] s'abandonne souvent à sa vive et trop ardente imagination [ID., 6e avert. 95]
C'est l'imagination qui gâte tout, à force de tout embellir [MAINTENON, Lett. à Mme de Caylus, 26 nov. 1716]
Ce qu'il m'en coûte passe toute imagination [HAMILT., Gramm. 7]
On nourrit son imagination de ces projets chimériques qui ne sauraient jamais s'exécuter [MASS., Profession religieuse, Sermon 1]
Imagination, c'est le pouvoir que chaque être sensible sent en soi de se représenter dans son cerveau les choses sensibles [VOLT., Dict. phil. Imagination.]
Celui qui prend le plus d'images dans le magasin de la mémoire est celui qui a le plus d'imagination [ID., ib.]
Une imagination vive, sensible et tendre peut se fixer à quelque objet, à quelque ressouvenir douloureux, et se le représenter avec des couleurs si dominantes qu'elles lui arrachent des larmes [ID., Dict. phil. Larmes.]
Laissons agir l'imagination ; mais que la raison tienne toujours la bride de ce coursier dangereux [BONNET, Consid. corps org. Œuv. t. V, p. 99, dans POUGENS]
La funeste imagination des âmes sensibles [STAËL, Corinne, I, 1]
L'imagination tient de plus près qu'on ne croit à la morale, il ne faut pas l'offenser [ID., ib. V, 1]
Les maladies de l'imagination s'augmentent quand on les confie [ID., ib. IV, 3]
Homme d'imagination, celui chez qui l'imagination est vive. Les gens d'imagination. En imagination, en imaginant, d'une façon imaginaire.
Les sacrifices de cette espèce ne sont pénibles qu'en imagination [GENLIS, Adèle et Théod. t. I, p. 3, dans POUGENS]
Particulièrement, en littérature et dans les beaux-arts, faculté d'inventer, de concevoir, jointe au talent de rendre vivement les conceptions. Ce poëte, ce peintre a beaucoup d'imagination. Une imagination créatrice.
Toutes les couleurs et le fard de la poésie ne l'ont su peindre [Angélique de l'Arioste] si belle que nous vous voyons, et l'inspiration des poëtes n'a pu monter jusque-là [VOIT., Lett. 4]
Il y a deux sortes d'imagination, l'une qui consiste à retenir une simple impression des objets, l'autre qui arrange ces images reçues et les combine en mille manières [VOLT., Dict. phil. Imagination.]
Si nous formons un tableau suivi avec quelques idées éparses dont le souvenir s'est présenté à nous, cela s'appelle de l'imagination [ID., Lett. M. L. C. 23 déc. 1768]
Lorsque, par la réflexion, on a remarqué les qualités par où les objets diffèrent, on peut, par la même réflexion, rassembler dans un seul les qualités qui sont séparées dans plusieurs ; c'est ainsi qu'un poëte se fait, par exemple, l'idée d'un héros qui n'a jamais existé ; alors les idées qu'on se fait sont des images qui n'ont de réalité que dans l'esprit ; et la réflexion qui fait ces images prend le nom d'imagination [CONDILLAC, Logique, I, 7]
Se dit aussi des ouvrages. Roman plein d'imagination.
Résultat de la faculté d'imaginer, chose imaginée.
Cette imagination me fait une douceur et un plaisir [SÉV., 24 juill. 1673]
On est loin, on est livré à toutes ses imaginations [ID., 6 oct. 1680]
Les imaginations qui ne sont que des sensations continuées [BOSSUET, Connaiss. v, 8]
En un mot, un tel épisode doit être moins regardé comme une imagination de poëte que comme un mensonge d'historien [VOLT., Henr. I, note.]
Le romancier qui donne ses imaginations pour la vérité [ID., Russie, II, 17]
Un buisson qui sort de son pays avec une chauve-souris pour aller trafiquer, est une de ces imaginations froides et hors de la nature que la Fontaine ne devait pas adopter [ID., Dict. phil. Fable.]
Pensée, idée.
Moi qui ne puis pas souffrir la vue ni l'imagination d'un précipice [SÉV., 9 mars 1689]
Croyance, opinion qu'on a par imagination. C'est une pure imagination.
Je croirai.... qu'il n'y a eu rien de sincère en vous que votre froideur et votre indifférence ; vous pouvez juger s'il est possible que je vive avec cette imagination [VOIT., Lett. 19]
Quand on propose une chose à prouver, d'abord on se remplit de cette imagination qu'elle est donc obscure [PASCAL, Pensées, I, 10]
Peut-être que, prêt à mourir, on comptera pour quelque chose cette vie de réputation, ou cette imagination de revivre dans sa famille qu'on croira solidement établie [BOSSUET, le Tellier.]
Et quand la lune et les autres planètes et les étoiles fixes paraissent faire un tour sur notre tête en vingt-quatre heures, c'est donc aussi une imagination ? - Imagination pure [FONTEN., les Mondes, 1er soir.]
Cette imagination d'une terre étroite et plate a longtemps prévalu parmi les chrétiens [VOLT., Phil. Newt. III, 8]
Pensée imaginaire, chose imaginaire.
C'est peu d'aller au ciel, je vous veux y conduire. - Imaginations ! - Célestes vérités ! [CORN., Pol. IV, 3]
Quoi ! mes frères, les imaginations de vos auteurs passeront pour les vérités de la foi ! [PASCAL, Prov. X]
Jamais il ne s'est fait tant de dépense au triomphe des empereurs qu'il y en aura là ; rien ne coûte ; on reçoit toutes les belles imaginations sans regarder à l'argent [SÉV., 43]
Lorsque je le vois traînant dans une solitude affectée ses imaginations et ses erreurs [FLÉCH., Panég. II, 144]
À ces mots il me vint une imagination qui les fit rire [J. J. ROUSS., Hél. IV, 11]
Il vient pour se marier. - Eh bien, ne voilà-t-il pas déjà de vos belles imaginations ? [PICARD, Filles à marier, I, 2]
Terme de médecine. Imaginations, les mouches volantes.

SYNONYME

  • IMAGINATION, IMAGINATIVE. Dans la rigueur des termes, l'imaginative est la faculté d'imaginer, et l'imagination est l'acte de cette faculté. On voit facilement comment on a pu passer d'un de ces sens à l'autre et confondre ces deux mots.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    L'ame des bons voit sovent en songes bones ymaginations et profitables [BRUN. LATINI, Trésor, p. 265]
  • XIVe s.
    Posé par ymagination que tout le ciel.... Et sont aussi comme ymaginations qui ne se pevent pratiquer [ORESME, Thèse de MEUNIER.]
  • XVe s.
    Les quels [assassins du duc d'Orléans] par elle veuz, elle ot ymaginacion que en icellui hostel eust logié mauvaises gens [, Bibl. des chart. 6e série, t. I, p. 232]
    Et considererent comment ce pooit avoir esté fait, et trouverent par ymagination que ce avoit esté fait tant comme l'en disnoit en cloistre [DU CANGE, ymaginatio.]
    Quand le roi d'Angleterre entendit ces nouvelles, il fut moult pensif, et eut une espace une imagination et propos de briser son siege, et aussi celui de Rennes [FROISS., I, I, 209]
    Là furent en grande imagination quelle chose ils feroient [ID., I, I, 229]
  • XVIe s.
    Cestuy parloit à elle plus longtemps que les autres, tellement qu'il mist Antonius en quelque imagination et souspeçon [AMYOT, Ant. 95]
    Une vaine imagination de foi ne nous justifie pas [CALVIN, Instil. 643]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. imaginatio, emagenassio ; espagn. imaginacion ; ital. immaginazione ; du lat. imaginationem, d'imaginari, imaginer.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • IMAGINATION. - HIST. Ajoutez :
  • XIIe s.
    Od le resplent e od l'esclair [du jour] Rout l'om [on eut de nouveau] es choses connoissances, En quei a formes e semblances E certes imaginations [BENOIT, Chronique, t. II, p. 148, V. 19729]

imagination

IMAGINATION. n. f. Faculté d'imaginer, de se représenter quelque chose dans l'esprit. Avoir l'imagination vive, ardente, sombre, riante. Son imagination lui fait voir tout en beau. Se transporter quelque part en imagination. Il a eu l'imagination frappée par ce spectacle. La force de l'imagination. Voyez ce que peut l'imagination. Les effets de l'imagination sont merveilleux.

Il se dit particulièrement, en termes de Littérature et de Beaux-Arts, de la Faculté d'inventer, de concevoir, jointe au talent de rendre vivement ses conceptions. Ce poète, ce peintre a une imagination créatrice. Avoir l'imagination fertile, riche, heureuse, brillante, forte, hardie, fougueuse. Une grande vivacité d'imagination. Les écarts de l'imagination. S'abandonner à son imagination. Le feu de l'imagination. Littérature d'imagination. Ouvrages d'imagination. Les arts de l'imagination. Roman plein d'imagination.

Il signifie encore Pensée, conception. Une belle imagination. Une agréable imagination.

Il se dit en outre de la Croyance, de l'opinion qu'on a de quelque chose sans beaucoup de fondement. La plaisante imagination que de vouloir nous persuader cela!

Il signifie pareillement Fantaisie bizarre, idée chimérique et extravagante. C'est un homme qui a d'étranges imaginations. Imaginations folles, vaines, creuses, extravagantes. Se repaître d'imaginations. C'est un tissu d'imaginations. C'est une pure imagination.

imagination

Imagination, Imaginatio.

Imagination rude, qui n'est pas du tout façonnée, Informatio.

L'imagination et fantasie du peuple, Populi sensus. B. ex Cic.

Synonymes et Contraires

imagination

nom féminin imagination
Capacité d'élaborer des images.
Traductions

imagination

verbeelding, fantasie, verbeeldingskracht, voorstelling, voorstellingsvermogen, gedachte, hersenschim, verbeelding(skracht)imagination, fancyדמיון (ז), מעוף (ז), עיני רוח (ז״ר), פנטזיה (נ), פַנְטַזְיָה, דמיוןمخيلة, خَيَالٌвъображениеpředstavivostVorstellungskraft, Einbildung, Einbildungskraft, Fantasie, Imagination, Vorstellung, Phantasieφαντασίαimagoettekujutusتخیلmielikuvitusképzeletímyndunarafl想像力, 想像wyobraźniaimaginaţiaвоображениеpredstavivosťdomišljijaуява想像力, 想象力immaginazionefantasiimaginaciónmašta상상fantasiimaginaçãofantasiจินตนาการhayaltrí tưởng tượng想像 (imaʒinasjɔ̃)
nom féminin
capacité à inventer avoir de l'imagination

imagination

[imaʒinasjɔ̃] nf
(= créativité, fantaisie) → imagination
avoir de l'imagination → to have an imagination, to be imaginative
Elle a beaucoup d'imagination → She's got a lot of imagination.
(= chimère) → fancy, imagining