imité, ée


Recherches associées à imité, ée: s'immiscer, stras, vergnes

IMITÉ, ÉE

(i-mi-té, tée) part. passé d'imiter
Il n'est point de serpent ni de monstre odieux Qui, par l'art imité, ne puisse plaire aux yeux [BOILEAU, Art p. III]
La comédie intitulée les Guêpes, et imitée par M. Racine dans les Plaideurs, expose au grand jour la fureur du peuple pour la procédure et le barreau [ROLLIN, Hist. anc. Œuv. t. v, p. 132, dans POUGENS]