immodeste

(Mot repris de immodestes)

immodeste

adj.
Sout. Qui manque de modestie, de pudeur : Un comportement immodeste modeste, réservé

IMMODESTE

(i-mmo-dè-st') adj.
Qui manque à la modestie, à la pudeur, aux bienséances. Une personne immodeste. Être immodeste à l'église. En parlant des choses. Discours immodestes.
Les fables cherchent principalement la beauté, quand elle serait même un peu immodeste [BALZAC, liv. VIl, lett. 7]
Souvent les lectures qu'elles [les femmes] font avec tant d'empressement se tournent en parures vaines et en ajustements immodestes de leur esprit [BOSS., Sermons, Oblig. de l'état relig. 3]
Jamais du mal il [Vert-Vert] n'avait eu l'idée, Ne disait onc un immodeste mot [GRESSET, Vert-Vert, II]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Ou par habillemens immodestes, ou par gestes et contenances impudiques [CALV., Inst. 305]
    Quant au tableau de la prise de notre roy [François Ier], celui-là ne fut si immodeste ni si scandaleux qu'un qui fut faict à Rome [BRANT., Charles-Quint.]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. immodestus, de in négatif, et modestus, modeste.

immodeste

IMMODESTE. adj. des deux genres. Qui manque à la modestie, aux bienséances, à la pudeur. C'est une jeune fille assez immodeste.

Il signifie aussi Qui est contraire à la modestie, à la pudeur. Regards immodestes. Posture immodeste.

immodeste

Immodeste, Immodestus.

immodeste


IMMODESTE, adj. IMMODESTEMENT, adv. IMMODESTIE, s. f. [Im-modèste, te-man, tî-e, et non pas ci-e: 3eè moyen, 4e e muet aux deux premiers, lon. au 3e.] Ils se disent de ce qui est oposé à la modestie, à la pudeur. "Une persone immodeste. Discours, regards, posture, action, air immodestes. "S'habiller, parler immodestement. "Immodestie à l'Êglise; dans les discours, les postures, etc.