immuable

(Mot repris de immuables)
Recherches associées à immuables: affable, amiable

immuable

adj. [ de l'anc. fr. muable, qui bouge, qui change ]
Qui n'est pas sujet à changer ; constant : Une loi immuable durable, stable ; éphémère, inconstant, variable éternel, habituel ; nouveau

IMMUABLE

(i-mmu-a-bl') adj.
Qui n'éprouve aucun changement, en parlant de Dieu et des choses éternelles.
Toujours immuable en elle-même, elle [la sagesse de Dieu] renouvelle toutes choses, elle se répand parmi les nations dans les âmes saintes [SACI, Bible, Sagesse, VII, 27]
Il [Dieu] est immuable ; il n'y a pour lui ni passé, ni présent, ni futur [RAYNAL, Hist. phil. I, 8]
Par extension, dont le caractère, les résolutions ne changent jamais. Un homme immuable.
Vous voyez qu'entre les saints mêmes nul n'est immuable [SACI, Bible, Job, XV, 15]
Qui n'est point sujet à changer, en parlant des choses.
Non, non, il voit le jour, Et te conserve encore un immuable amour [CORN., Cid, IV, 5]
Fais-toi de mon exemple une immuable loi [ID., Hot. IV, 7]
Immuable foi [ROTR., Bélisaire, v, 1]
Que dirai-je de son attachement immuable à la religion de ses ancêtres ? [BOSS., Reine d'Anglet.]
Tout le temps est perdu, auquel nous n'aurons point attaché quelque chose de plus immuable que lui, quelque chose qui puisse passer à l'éternité bien-heureuse [ID., Yolande de Monterby.]
Il est possible au Créateur de conserver dans mon cerveau une partie immuable et de la préserver du changement continuel qui arrive à toutes les parties de mon corps [VOLT., Mél. littér. À M. de Formont.]
On lui [à Anaxagore] reprocha d'anéantir l'influence des dieux sur la nature en essayant d'assujettir ces phénomènes [ceux de l'astronomie] à des lois immuables [LA PLACE, Exp. v, 1]

REMARQUE

  • Bossuet a dit plus immuable, bien que d'ordinaire les adjectifs de ce genre contenant une idée d'absolu n'admettent point de comparaison : Une Église plus immuable que le roc, dont la foi toujours connue et victorieuse verra toutes les erreurs tomber à ses pieds, Var. 2e instr. past. § 77.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Il dit ceci à la difference de la felicité de Dieu et des intelligences, laquelle est simplement immuable et non variable [ORESME, Eth. 26]
  • XVIe s.
    Je me persuade que vous n'aurés pas desagreable que petite sueur [sœur] vous fasse ressouvenir d'elle et de son immuable affection [, Lett. de Catherine de Navarre, Bibl. des Chartes, 4e série, t. III, p. 337]
    Constance immuable [AMYOT, Fab. 2]
    Ce sont pour vrai choses determinées Par l'immuable arrest des destinées [MAROT, I, 229]
    La premiere erreur [qu'il n'y a point de dieux] selon son advis [de Platon] ne dura jamais immuable en homme depuis son enfance jusques à sa vieillesse [MONT., I, 395]
    Mon cœur est immuable, et mon amour certaine [DESPORTES, Amours d'Hippolyte, 5]

ÉTYMOLOGIE

  • Im... négatif, et muable. On a dit aussi immutable, tiré directement du latin immutabilis : XVe s.
    Ainsi gouverne il et ordeins Sans soussy, sans ahan, sans peine, Par son cler sen et immutable, Toute chose qui est muable [, Mir. de Ste Genevieve]

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    IMMUABLE. - REM. Ajoutez :
  • 2. Malherbe a dit immuable à : Immuable aux menaces comme aux caresses, Lexique, éd. L. Lalanne. C'est très bon.

immuable

IMMUABLE. adj. des deux genres. Qui n'est point sujet à changer, en parlant de Dieu et des choses éternelles. Dieu seul est immuable. Les décrets immuables de la volonté de Dieu.

Il signifie aussi Qu'on suppose à l'abri du changement. Une volonté immuable. Je lui ai voué un attachement immuable.

Il signifie, par extension, Dont le caractère est très ferme, dont les résolutions ne changent pas. Il est immuable dans ses volontés.

immuable

Immuable, Immutabilis, Indeflexus.

Immuable constance, et de laquelle on ne peut retirer aucun, Irreuocabilis constantia.

immuable


IMMUABLE, adj. *IMMUABILITÉ, s. f. [Im-mu-able, abilité.] Immuable, qui n'est point sujet à changer. "Dieu seul est immuable. "Ses immuables décrets. = * Quoiqu'on dise immuable, et non pas immutable; on dit immutabilité, et non pas immuabilité: ainsi le veut l'usage. Le P. Griffet a préféré celui-ci. "Vous imiterez en quelque sorte l'immuabilité de Dieu. Ann. Chrét.

Traductions

immuable

מקובע (ת), קבוע ועומד (ת), שריר וקיים, מְקֻבָּעimutávelunchangingunveränderlichoföränderlig (imɥabl)
adjectif
qui ne change pas une tradition immuable

immuable

[imɥabl] adj
(= inébranlable) → immutable
(= qui ne change pas) [personne] → unchanging
immuable dans ses convictions → immoveable in one's convictions