industrie

industrie

n.f. [ lat. industria, activité ]
1. Ensemble des activités économiques qui produisent des biens matériels par la transformation de matières premières et l'utilisation des sources d'énergie : Il faut développer l'industrie dans ces pays.
2. Chacune de ces activités économiques : L'industrie électronique. L'industrie du textile.
3. Toute activité économique organisée sur une grande échelle : L'industrie du spectacle.
4. Litt. Habileté, ingéniosité employée à faire qqch : Les peintures préhistoriques sont des traces de l'industrie humaine
Capitaine d'industrie,
dirigeant d'une entreprise industrielle.
Chevalier d'industrie
Petites et moyennes industries
P.M.I.

INDUSTRIE

(in-du-strie) s. f.
Habileté à faire quelque chose, à exécuter un travail manuel. Cela est fait avec beaucoup d'industrie. Avoir de l'industrie. Une dangereuse industrie.
Quelque industrie qui paraisse dans ce que font les animaux [BOSSUET, Connaiss. de Dieu, V. 2]
À Smolensk, l'ordre avait été donné de prendre, en partant, pour plusieurs jours de vivres ; l'empereur n'en ignorait pas la difficulté, mais il comptait sur l'industrie des chefs et des soldats ; ils étaient avertis, cela suffisait ; ils sauraient bien pourvoir eux-mêmes à leurs besoins [SÉGUR, Hist. de Nap. VII, 1]
Fig. Invention, savoir-faire.
Doucement, ce discours est de mon industrie [MOL., l'Ét. III, 4]
Voilà vos craintes dissipées.... je vous défie avec toute votre industrie de trouver à regratter là-dessus [SÉV., 20 nov. 1689]
Ulysse, en apparence, approuvant mes discours, De ce premier torrent laissa passer le cours ; Mais bientôt, rappelant sa cruelle industrie, Il me représenta l'honneur et la patrie [RAC., Iphig. I, 1]
Il a mille industries pour faire plaisir à son voisin [FÉN., Tél. XI]
Je ne voulais pas leur montrer [au duc et à la duchesse d'Orléans] tous mes ressorts, pour ne les pas ralentir et apparesser par compter trop sur mon industrie [SAINT-SIMON, 267, 105]
Vivre d'industrie, trouver moyen de subsister par son adresse et par son savoir-faire (locution qui ne se dit qu'en mauvaise part).
Faute de revenu, je vis de l'industrie [REGNARD, Fol. am. I, 5]
Fig. et familièrement. Chevaliers d'industrie, et, autrefois, chevaliers de l'industrie, gens qui, n'ayant point de bien, subsistent par une adresse malhonnête.
Mon père.... Était chevalier d'industrie, Sans en être moins glorieux [BÉRANG., Enf. de bonne maison.]
Des professions nouvelles commencent pour la noblesse ; d'innombrables tripots, aux tournois de leurs tapis verts, voient jouter la chevalerie nouvelle ; un mot a enrichi la langue : chevalier d'industrie [MICHELET, Louis XIV et le duc de Bourgogne, p. 146]
Profession mécanique ou mercantile, art, métier que l'on exerce pour vivre. Cette petite industrie lui donne de quoi subsister.
Ce prodigieux nombre d'industries singulières, inconnues à tous ceux qui ne les exercent pas, nullement observées par ceux qui les exercent, négligées par les savants les plus universels qui ne savent pas même qu'il y ait là rien à apprendre pour eux, et cependant merveilleuses et ravissantes dès qu'elles sont vues avec des yeux éclairés [FONTEN., des Billettes.]
Il est nécessairement équitable que l'industrie raffinée du négociant paye plus que l'industrie grossière du laboureur [VOLT., L'homme aux 40 écus, entretien avec un géomètre]
Nom sous lequel on comprend toutes les opérations qui concourent à la production des richesses : l'industrie agricole, l'industrie commerciale et l'industrie manufacturière ; l'industrie agricole s'applique principalement à provoquer l'action productive de la nature ou à en recueillir les produits ; l'industrie commerciale crée de la valeur en mettant les produits à la portée du consommateur ; l'industrie manufacturière est celle qui, en transformant les choses, leur crée de la valeur, [LEGOARANT, ]
Les produits de l'industrie. L'industrie française.
L'industrie a réparé les torts que la nature et la négligence fesaient à nos climats [VOLT., Mœurs, 159]
Nulle industrie ne secondait, dans ces climats heureux, les présents de la nature ; ni les soies de Valence, ni les belles laines de l'Andalousie et de la Castille n'étaient préparées par les mains espagnoles [ID., ib. 177]
Il faut que l'industrie soit favorisée, mais il faut que l'industrie opulente secoure l'État [ID., Homme aux 40 écus, entretien avec un géomètre]
Les caprices même de l'industrie méritent l'indulgence du gouvernement [RAYNAL, Hist. phil. XIII, 38]
Industrie se dit quelquefois de tous les arts industriels, sauf l'agriculture, par opposition à l'agriculture. Les grandes industries, celles qui travaillent et produisent en grand ; les petites industries, celles qui travaillent et produisent en petit. Exposition de l'industrie, exposition, à des époques plus ou moins éloignées, des produits de l'industrie d'un pays ou des principaux pays.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Une mauvaise nef requiert plus grant industrie à estre menée que ne fait une bonne. Il ont en eulz aucunes industries profitables au conseil [ORESME, Thèse de MEUNIER]
  • XVe s.
    Jacques Cuer, argentier jadis du roi Charles, homme plein d'industrie et hault engin, subtil d'entendement et haut emprendre [GEORGES CHASTELAIN, Temple de Jehan Bocace.]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. industria, endustria ; espagn. et ital. industria, du lat. industria, de indo, en, dans, et struere, bâtir (voy. STRUCTURE).

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • INDUSTRIE. - HIST. XIVe s. Ajoutez :
    Les sens d'armes, raisons et industries par lesquelles ilz [les Romains] conquistrent jadis les pays et les terres [BERCHEURE, dans Docum. mss. de l'anc. litt. de la France, Rapports, par Paul Meyer, 1re part. p. 82]

industrie

INDUSTRIE. n. f. Dextérité, adresse à faire quelque chose. Cela est fait avec beaucoup d'industrie. Merveilleuse, admirable industrie. Employer, mettre, appliquer son industrie à...

Vivre d'industrie, Trouver moyen de subsister par son adresse et par son savoir-faire. Il ne se dit qu'en mauvaise part.

Fig. et fam., Chevalier d'industrie se dit de Quelqu'un qui vit d'adresse, d'expédients. On le prend toujours en mauvaise part.

Il se dit aussi d'une Profession mécanique ou mercantile, d'un art, d'un métier que l'on exerce et qui comporte une certaine ingéniosité. Exercer quelque industrie. Cette petite industrie lui donne de quoi subsister. C'est une industrie comme une autre.

INDUSTRIE se dit aussi des Arts mécaniques et des manufactures en général, ordinairement par opposition à l'Agriculture. L'industrie est pour les États une source abondante de richesses. Encourager, protéger, favoriser le commerce et l'industrie. Les progrès de l'industrie. Toutes les branches, tous les genres d'industrie. Taxer l'industrie, les produits de l'industrie. L'industrie française. Une industrie. L'industrie du fer, de la chaussure. La grande, la petite industrie.

industrie

Industrie, Industria.

industrie


INDUSTRIE, s. f. INDUSTRIEUX, EûSE, adj. INDUSTRIEûSEMENT, adv. [trî-e, tri-eû, eû-ze, eû-zeman: 3e du 1er et 4e des autres longue, 5ee muet.] Industrie, dextérité, adresse à faire quelque chôse. Industrieux, qui a de l'industrie. Industrieûsement, avec industrie. "Avoir de l'industrie. "Mettre, apliquer, employer son industrie à... "Combien de maux, où l'industrie des hommes ne peut trouver de remède? Chemin. "Homme, ouvrier industrieux; ouvrière industrieûse. "L'industrieûse abeille. "Travailler industrieûsement. "Cela est fait industrieûsement.
   On dit vivre, subsister d'industrie, sans article; trouver des moyens de subsister, bons ou mauvais. * Regnard, ayant besoin d'une syllabe de plus pour faire le vers, a dit: je vis de l'industrie. C'est une faûte, même dans une comédie. = On apèle, proverbialement, Chevalier d'industrie, celui qui n'ayant pas de bien, vit d'adresse, ordinairement aux dépens des sots. = On dit, dans un sens moins odieux, que la nécessité est la mère de l'industrie.

Traductions

industrie

Industrie, Gewerbeindustryindustrie, nijverheid, fabriek, industrie(tak), bedrijfחרושת (נ), יצרנות (נ), תעשייה (נ), חֲרֹשֶׁת, יַצְרָנוּת, תַּעֲשִׂיָּהβιομηχανίαпромышленность, индустрияindustriaصِنَاعَةٌprůmyslindustriindustriateollisuusindustrija産業산업industriprzemysłindústriabranschอุตสาหกรรมendüstricông nghiệp工业промишленост工業 (ɛ̃dystʀi)
nom féminin
ensemble des activités deproduction l'industrie automobile

industrie

[ɛ̃dystʀi] nfindustry
industrie lourde → heavy industry
industrie textile → textile industry
industrie automobile → car industry
industrie du spectacle → entertainment industry, show business
industries culturelles → culture industries