influence

influence

n.f. [ lat. influentia, de influere, couler ]
1. Action qu'une personne exerce sur une autre : Sa tante a de l'influence sur lui ascendant, autorité, emprise importance, poids, puissance
2. Action qu'une chose exerce sur qqn ou sur qqch : L'influence d'une chanson sur les jeunes impact effet, répercussion

INFLUENCE

(in-flu-an-s') s. f.
Sorte d'écoulement matériel que l'ancienne physique supposait provenir du ciel et des astres et agir sur les hommes et sur les choses.
Son invincible épée Sous telle influence est trempée, Qu'elle met la frayeur partout [MALH., II, 3]
Si la bonté du ciel ou l'humaine prudence Ne font passer ailleurs la maligne influence [TRISTAN, M. de Chrispe, III, 1]
C'est par là qu'un auteur que presse l'indigence Peut des astres malins corriger l'influence [BOILEAU, Sat. I]
S'il [le poëte] ne sent point du ciel l'influence secrète [ID., Art p. I]
Après cela, dit-elle, nous pouvons bien prétendre à envoyer des influences à la lune [FONT., les Mondes, 2e soir.]
Des nuées saintes placées sur la tête des fidèles, pour faire passer jusqu'à eux les influences du ciel [MASS., Panég. St Franç. de P.]
Tout se réglait en Perse par les influences des astres, comme chez les anciens Romains par le vol des oiseaux et l'appétit des poulets sacrés [VOLT., Mœurs, 158]
Des astres faux conjurez l'influence ; Effroi d'un jour, ils pâliront demain [BÉRANG., Ste Alliance.]
Fig.
Il [le roi] jugea que ceux qui appartenaient à ce grand homme n'étaient capables de conspirer que pour son service et pour le bien de ses sujets, et que, recevant de plus près les influences pures et lumineuses du chef.... [FLÉCH., Lamoignon.]
Terme de physique. Action qu'un corps électrisé exerce à distance sur un corps à l'état naturel.
Fig. Action qui s'exerce entre des personnes ou des substances.
Les éléments, la nourriture, la veille, le sommeil, les passions ont sur vous de continuelles influences [VOLT., Dict. phil. Influence.]
Tous les physiciens convenaient alors qu'une imagination de cette mère avait eu sur son fœtus une influence funeste [ID., ib.]
Tant est grande l'influence d'un seul homme, quand il est maître et sait vouloir ! [ID., Russie, Anecdotes.]
L'influence de l'homme sur la nature s'étend loin au delà de ce qu'on imagine [BUFF., Ois. t. I, p. 31]
On sent bien qu'il n'est guère possible de rien établir encore de bien positif sur l'influence réciproque des mâles et des femelles dans la génération [ID., Quadrup. t. XII, p. 292]
Fig. Autorité, crédit, ascendant, en parlant des personnes. C'est un homme sans influence dans le gouvernement.
Il renonça à toute influence dans le choix des officiers civils ou militaires [RAYNAL, Hist. phil. V, 3]
Il se dit aussi des choses en ce sens-là.
Ces fluxions [dont Voltaire était tourmenté] ne diminuent qu'au printemps ; mais, à la fin, le printemps perd de son influence et l'hiver augmente la sienne [VOLT., Lett Mme du Deffant, mars 1765]
Prompte à nous censurer, leur adroite éloquence Ressaisit par degré sa première influence [C. DELAV., V, sicil. II, 2]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Mes les cometes plus n'aguetent, Ne plus espessement ne gietent Lor influances ne lor rois [rayons].... Ne sor rois que sor povres hommes [, la Rose, 18745]
  • XVIe s.
    Aussi voit-on ordinairement que, par imitation et influence du desir de complaire, les sujets prennent les mœurs et conditions de leur roi [AMYOT, Mor. ép. 7]
    ....Si mon foible esprit dure assez longuement Pour vous revoir, madame, une seule influence Du soleil de vos yeux guarira mon tourment [DESPORTES, Amours d'Hippolyte, XXXIX.]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. et esp. influencia ; ital. influenza ; du lat. influentia, de influere, influer.

influence

INFLUENCE. n. f. Action d'une personne, d'une circonstance ou d'une chose qui influe sur une autre. L'influence de la lune sur les marées. L'influence de la chaleur sur les corps. Des influences contraires. On croyait autrefois que les astres avaient de l'influence sur la destinée des hommes. L'influence du climat sur le tempérament, sur les moeurs. L'influence de l'opinion publique. L'influence du langage sur les idées. Subir, éprouver une influence. Influence salutaire, dangereuse. Douce influence. L'influence des passions.

Il signifie particulièrement Autorité, crédit, ascendant. C'est un homme sans influence dans le gouvernement. Il a perdu toute influence. Exercer une grande influence sur les esprits.

influence


INFLUENCE, s. f. INFLUER, v. n. [In-flu-ance, influ-é: 1re lon. 3e lon. au 1er, é fer. au 2d: l'u est long devant l'e muet: il inflûe. Au futur, cet e muet se suprime dans la prononciation, et les Poètes le retranchent même dans l'ortographe: il influera, influeroit: pron. inflûra, inflûrè.] = Influence se disait aûtrefois des vertus prétendûes, qui découlent des astres. "Bone, maligne influence. = On ne le dit plus qu'au fig. "Il a eu beaucoup d'influence dans cette afaire. "Les premières démarches influent, ou ont beaucoup d'influence sur le reste de la vie.

Synonymes et Contraires

influence

nom féminin influence
1.  Action exercée par quelque chose.
Traductions

influence

Einflußinfluence, action, pull, credit, leverageinvloed, inwerkingהשפעה (נ), חשיבות (נ), חֲשִׁיבוּתpengaruhinfluenza, influssoεπιρροή, επήρειαأَثَرُvlivindflydelseinfluenciavaikutusutjecaj影響영향innflytelsewpływinfluênciaвлияниеinflytandeอิทธิพลetkiảnh hưởng影响влияние (ɛ̃flyɑ̃s)
nom féminin
fait d'exercer un pouvoir sur qqn, qqch Il a une mauvaise influence sur elle.

influence

[ɛ̃flyɑ̃s] nf
[personne] → influence
[médicament] → effect