interdire


Recherches associées à interdire: refroidir

interdire

v.t. [ lat. interdicere, de dicere, dire ]
1. Défendre à qqn, empêcher qqn d'utiliser, de faire : Le médecin lui a interdit le sucre prohiber ; autoriser permettre elle pourrait ne pas avoir lieu
2. Frapper d'interdiction dans le cadre de ses fonctions : Interdire un magistrat.

s'interdire

v.pr.
S'interdire qqch, s'interdire de (+ inf.),
décider de ne pas avoir recours à qqch, de ne pas agir de telle manière : Elle s'interdit tout repos.Je m'interdis de parler de ce sujet se refuser à

interdire


Participe passé: interdit
Gérondif: interdisant

Indicatif présent
j'interdis
tu interdis
il/elle interdit
nous interdisons
vous interdisez
ils/elles interdisent
Passé simple
j'interdis
tu interdis
il/elle interdit
nous interdîmes
vous interdîtes
ils/elles interdirent
Imparfait
j'interdisais
tu interdisais
il/elle interdisait
nous interdisions
vous interdisiez
ils/elles interdisaient
Futur
j'interdirai
tu interdiras
il/elle interdira
nous interdirons
vous interdirez
ils/elles interdiront
Conditionnel présent
j'interdirais
tu interdirais
il/elle interdirait
nous interdirions
vous interdiriez
ils/elles interdiraient
Subjonctif imparfait
j'interdisse
tu interdisses
il/elle interdît
nous interdissions
vous interdissiez
ils/elles interdissent
Subjonctif présent
j'interdise
tu interdises
il/elle interdise
nous interdisions
vous interdisiez
ils/elles interdisent
Impératif
interdis (tu)
interdisons (nous)
interdisez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais interdit
tu avais interdit
il/elle avait interdit
nous avions interdit
vous aviez interdit
ils/elles avaient interdit
Futur antérieur
j'aurai interdit
tu auras interdit
il/elle aura interdit
nous aurons interdit
vous aurez interdit
ils/elles auront interdit
Passé composé
j'ai interdit
tu as interdit
il/elle a interdit
nous avons interdit
vous avez interdit
ils/elles ont interdit
Conditionnel passé
j'aurais interdit
tu aurais interdit
il/elle aurait interdit
nous aurions interdit
vous auriez interdit
ils/elles auraient interdit
Passé antérieur
j'eus interdit
tu eus interdit
il/elle eut interdit
nous eûmes interdit
vous eûtes interdit
ils/elles eurent interdit
Subjonctif passé
j'aie interdit
tu aies interdit
il/elle ait interdit
nous ayons interdit
vous ayez interdit
ils/elles aient interdit
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse interdit
tu eusses interdit
il/elle eût interdit
nous eussions interdit
vous eussiez interdit
ils/elles eussent interdit

INTERDIRE

(in-tèr-di-r') , j'interdis, nous interdisons, vous interdisez, ils interdisent ; j'interdisais ; j'interdis ; j'interdirai ; j'interdirais ; interdis, qu'il interdise, interdisons, interdisez ; que j'interdise, que nous interdisions ; que j'interdisse ; interdisant, interdit v. a.
Empêcher d'user de.
.... et je vous l'ai tant dit, Prince, que ce discours vous dût être interdit [CORN., Nicom. I, 2]
L'effroi me saisit l'âme et m'interdit la voix [ROTR., Bélis. III, 7]
Le P. Caussin, défendant cette proposition [que le confesseur doit absoudre celui qui avoue que l'espérance d'être absous l'a porté à pécher], dit que, si elle n'était véritable, l'usage de la confession serait interdit à la plupart du monde [PASC., Prov. X]
On voit quelle est la nature des actes qui sont suspendus et comme interdits dans l'oraison positive et de quiétude [BOSSUET, Ét. d'orais. VII, 11]
....Cotin nous peut-il nuire, Et par ses cris enfin que saurait-il produire ? Interdire à mes vers, dont peut-être il fait cas, L'entrée aux pensions où je ne prétends pas ? [BOILEAU, Sat. IX]
Ils n'ont qu'à m'interdire un reste d'espérances [RAC., Andr. II, 2]
Et depuis quand, seigneur, entre-t-on dans ces lieux Dont l'accès même était interdit à nos yeux ? [ID., Baj. I, 1]
Tout nous interdisait, dans nos préventions, Une indigne alliance avec les nations [VOLT., Orphel. I, 1]
Qu'il ne cherche point à interdire à personne la liberté d'une juste défense [ID., Diatribe doct. Akakia.]
S'interdire une chose, l'interdire à soi-même. Il est obligé de s'interdire toute lecture. Interdire le feu et l'eau, formule usitée chez les Romains dans les sentences de bannissement. Fig. En parlant des choses auxquelles on attribue la faculté d'interdire, d'empêcher. Mes occupations m'interdisent ce plaisir, cet espoir.
Particulièrement, défendre, par une sentence, à un ecclésiastique l'exercice de ses fonctions, ou à tout ecclésiastique la célébration des sacrements et du service divin dans les lieux marqués par la sentence. On lui a interdit cette église.
On voit que saint Hildebert, évêque du Mans, répondit à Yves de Chartres qu'il a eu raison d'interdire un prêtre pour toute sa vie qui, pour se défendre, avait tué un voleur d'un coup de pierre [PASC., Prov. XI]
Défendre à quelqu'un, temporairement ou pour toujours, de continuer l'exercice de ses fonctions. On les a interdits pour deux ans.
Sa Majesté, ayant trouvé que ledit sieur comte de Sourdis a eu tort.... l'a interdit de sa charge [, Seignelay à Demain, dans JAL à mot.]
On disait de même autrefois : interdire un présidial, un bailliage. Fig.
Les dieux de ce haut rang te voulaient interdire, Puisqu'ils m'ont élevé le premier à l'empire [RAC., Théb. IV, 3]
En jurisprudence, ôter à quelqu'un la libre disposition de ses biens et même de sa personne.
Le majeur qui est dans un état habituel d'imbécillité, de démence ou de fureur, doit être interdit, même lorsque cet état présente des intervalles lucides [, Code Nap. art. 489]
Le fils était imbécile ; ils le firent interdire juridiquement et enfermer à Paris, à Saint-Lazarre [SAINT-SIMON, 16, 185]
Nous avons résolu, d'une commune voix, De vous faire interdire, en observant les lois [REGNARD, Légat. III, 8]
Figurément. Ôter l'usage de la raison, étonner, troubler.
Et ce brusque discours a de quoi m'interdire [ID., Ménechm. III, 5]
Le passé m'interdit et le présent m'accable [VOLT., Œdipe, IV, 1]
Excusez-moi si je suis interdite De vos discours et de votre visite [ID., Enf. prod. II, 3]
S'interdire, v. réfl. Être interdit, défendu. Cela ne s'interdit pas.
Se priver soi-même de certaines fonctions.
Le chancelier les interdit des fonctions de leurs charges ; ils s'interdisaient eux-mêmes [VOLT., Hist. parl. ch. 55]
S'interdire, devenir interdit, confus. Il s'interdit facilement.
Achevez de lire ; Votre âme, pour ce mot, ne doit point s'interdire [MOL., D. Garcie, II, 6]

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    E quant à saint iglise e à Deu s'umilie, N'i ad lei ne decré ne rien qui l'entredie [, Th. le mart. 84]
    Se pape u arcevesques nului entredesist [, ib. 67]
  • XIIIe s.
    Pour ce que la cité de Loon estoit entredite de l'evesque de Loon, de qui les bourgois avoient apelé à l'arcevesque de Rains [, Miracles St Loys, p. 165]
  • XIVe s.
    N'as-tu entendu que j'ay dict Que mon secret t'est interdict ? [, Nat. à l'alch. 646]
  • XVe s.
    Escharceté [lésine] est à noble interdite ; Tout gentil cueur tient au large sa bende [A. CHARTIER, Bréviaire des nobles.]
  • XVIe s.
    Clodius le fist declarer [Cicéron] par affiches publiques interdict, avec defense de le recevoir à couvert à cinq cents mille à la ronde de toute l'Italie [AMYOT, Cicér. 41]
    Et sommes tous enclins, quand tout est dict, à desirer ce qui est interdit [ST-GELAIS, 200]
    Sa majesté en demeura comme entredicte, sans advancer aulcune replique [CARLOIX, IV, 15]
    Ayant interdict aux habitans de porter les armes [MONT., I, 311]
    Le reculer leur estant interdict par la foule qui les suyvoit [ID., II, 38]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. entre-dire ; espagn. entredecir ; ital. interdire ; du lat. interdicere, de inter, entre, et dicere, dire ; interdicere jus, dire entre, invoquer une loi, contester, et par suite défendre.

interdire

INTERDIRE. (Il se conjugue comme DIRE, excepté à la seconde personne du pluriel du présent de l'indicatif et de l'impératif, qui est Interdisez.) v. tr. Défendre quelque chose à quelqu'un. Interdire sa porte à quelqu'un. Interdire le barreau à un avocat. Interdire la chaire à un prédicateur. Interdire à quelqu'un l'exercice des droits civiques. Interdire l'usage des sacrements. Interdire l'entrée de l'église. Interdire l'exportation de certains produits. Interdire toute communication. Interdire la parole. Les médecins lui ont interdit le vin, le travail. Il s'interdit tous les plaisirs. Par extension, Cet espoir m'est interdit. Une obligation imprévue m'interdit ce plaisir.

En termes de Discipline ecclésiastique, il signifie spécialement Défendre à un ecclésiastique l'exercice des ordres sacrés, ou à tout ecclésiastique la célébration des sacrements et du service divin dans les lieux marqués par la sentence. L'évêque, le pape a interdit ce prêtre. Il a droit de suspendre et d'interdire. Par analogie, On a interdit cette église, On a défendu d'y célébrer les offices. Adjectivement, Un prêtre interdit.

Il signifie aussi Défendre à quelqu'un, temporairement ou pour toujours, de continuer l'exercice de ses fonctions. On l'a interdit de ses fonctions, de sa charge pour deux ans. Ils ont été interdits par arrêt.

Il signifie également, en termes de Jurisprudence, Ôter à quelqu'un la libre disposition de ses biens, et même de sa personne. Faire interdire une personne en démence. Substantivement, L'interdit est assimilé au mineur pour sa personne et pour ses biens.

Il signifie, figurément, Étonner, troubler quelqu'un, en sorte qu'il ne sache ce qu'il dit ni ce qu'il fait; et alors on l'emploie principalement dans les temps composés. La peur l'avait interdit, l'avait tellement interdit qu'il ne put prononcer un mot. Adjectivement, Il demeura tout interdit. Il était si interdit que...

interdire

Interdire, Interdicere.

Interdire de postuler ou plaider, A cancellis Curiae explodere, Budaeus.

Synonymes et Contraires

interdire

verbe interdire
1.  Défendre à quelqu'un.
2.  Défendre l'accès d'un lieu.

interdire (s')

verbe pronominal interdire (s')
Traductions

interdire

verbieten, untersagen, ächten, enthebenforbid, prohibit, ban, bar, suppressverbieden, beletten, schorsen, verbannenאסר (פ'), אָסַרαπαγορεύωmalpermesiprohibirkieltäätiltmelarangproibire, precludere, bandire, vietare禁じる, 禁止する, 禁ずるforbyzabraniać, zakazywać, zakazaćproibir, banirзапретить, запрещать, налагать запретförbjudaзабороняти禁止, 取缔يُحَرِّمُ, يَحْظِر, يَـمْنَعُzakázatforbydezabraniti금지하다, 금하다ห้าม, ห้ามโดยกฎหมายyasaklamakcấmзабрани禁止 (ɛ̃tɛʀdiʀ)
verbe transitif
ordonner de ne pas faire qqch Le médecin lui a interdit de courir.

interdire

[ɛ̃tɛʀdiʀ] vt
[+ action, pratique] → to forbid
interdire à qn de faire → to forbid sb to do
Ses parents lui ont interdit de sortir → His parents have forbidden him to go out.
interdire qch à qn → to forbid sb sth
[+ journal, livre] → to ban
(ADMINISTRATION) [+ stationnement, meeting, passage] → to ban, to prohibit
interdire à qn de faire → to prohibit sb from doing
interdire à qn de faire [handicap] → to prevent sb from doing; [circonstances] → to not allow sb to do [ɛ̃tɛʀdiʀ] vpr/réfl
s'interdire qch → to refrain from sth, to abstain from sth
Après la période de Noël il s'interdit les nourritures trop riches → After the Christmas period he abstains from fatty food.
s'interdire de faire qch → not to allow o.s. to do sth
Il s'interdit d'y penser → He doesn't allow himself to think about it.