intervalle


Recherches associées à intervalle: intervalle de confiance

intervalle

n.m. [ lat. intervallum, de vallum, palissade ]
1. Espace plus ou moins large entre deux corps ; distance d'un point à un autre : Il y a un intervalle de trois mètres entre chaque arbre
2. Espace de temps entre deux instants, deux périodes : Les intervalles entre les douleurs
pause, répit : Ils sont nés à trois jours d'intervalle. Je suis sortie quelques instants, et il est arrivé dans l'intervalle
entre-temps
Par intervalles,
de place en place : Des troncs abattus restent par intervalles dans la forêt ; de temps à autre : La fièvre revient par intervalles.

INTERVALLE

(in-tèr-va-l') s. m.
Distance d'un lieu à un autre.
Il y a peut-être un plus grand intervalle de mer entre les îles Marianes et le Japon qu'entre aucune des terres qui sont au delà de Kamtschatka et celles de l'Amérique [BUFFON, Hist. nat. homme, Œuvres, t. V, p. 215]
Fig.
L'on voit peu d'esprits entièrement lourds et stupides ; l'on en voit encore moins qui soient sublimes et transcendants ; le commun des hommes nage dans ces deux extrémités : l'intervalle est rempli par un grand nombre de talents ordinaires [LA BRUY., XI]
Terme d'art militaire. Espace qui isole les groupes principaux d'une ligne de bataille, par opposition à distance (voy. ce mot).
Distance d'un temps à un autre Cette comète ne reparaît qu'à de longs intervalles.
J'ai toujours vu avec chagrin le peu de séjour que M. de Grignan a fait dans son château ; sa dépense ni ses occupations n'ont pas eu d'intervalle [SÉV., 30 oct. 1676]
Le bon abbé se loue de son vin, et en use plus continuellement que nous ne faisons des eaux ; il ne met point d'intervalle à cette cordiale boisson [ID., au comte de Guit. 12 janv. 1683]
S'il y a eu quelques intervalles de foi, quelques heures et quelques mouvements de grâce, quelques retours vers Dieu, ce sont des retours qui n'ont point eu de suite [MASS., Carême, Mot. de conv.]
Demain on va vous redemander votre âme ; et ce court intervalle qui vous reste, vous le disputez encore à Dieu [ID., ib.]
L'intervalle entre la fin de la première guerre punique et le commencement de la seconde, qui est environ de vingt-cinq ans, fut pour Hiéron un temps de paix et de tranquillité [ROLLIN, Hist. anc. Œuv. t. X, p. 12, dans POUGENS]
Vous y gagnerez du temps ; eh ! que sait-on ce qui peut arriver dans l'intervalle ? [MARIVAUX, Marianne, 6e part.]
Il [Alexis, fils de Pierre le Grand] reprit un peu ses sens, et, dans cet intervalle de vie et de mort, il fit prier son père de venir le voir ; le czar vint ; les larmes coulèrent des yeux du père et du fils infortuné [VOLT., Russie, II, 10]
Des premiers feux de notre aurore Au crépuscule de nos jours Il est un intervalle encore Que doivent remplir les amours [DESMAHIS, Poés. p. 41, dans POUGENS]
Par intervalles, de temps en temps. La lune se montrait par intervalles et disparaissait de nouveau.
Il [Philippe] aimait par intervalles qu'on lui dît la vérité [ROLLIN, Hist. anc. Œuvres, t. VI, p. 140, dans POUGENS]
Sans intervalle, sans relâche, sans interruption.
Il faut que la rigueur.... Frappe sans intervalle un coup sûr et rapide [VOLT., Orphel. III, 4]
Particulièrement. Bon intervalle ou intervalle lucide, temps pendant lequel un fou jouit momentanément de sa raison.
Il a, comme je vois, quelques bons intervalles [DESMARETS, Visionnaires, III, 2]
Terme de musique. Différence d'un son grave à un son aigu. Intervalle de tierce, de quarte, de quinte Intervalle consonnant. Intervalle dissonant. Intervalle simple, celui qui se renferme dans les bornes d'une octave. Intervalle redoublé, celui dont la note aiguë est portée à l'octave au-dessus. Intervalle direct, intervalle simple pris de bas en haut, et considéré par opposition à son complément. Intervalle renversé, intervalle direct dont la note aiguë est porté au grave. Ut (ré, mi), fa étant l'intervalle direct, si l'on porte le fa au-dessous, ut (si, la, sol), fa, l'intervalle est renversé. La quinte est un intervalle direct dont le complément est l'intervalle indirect ou inverse appelé quarte.
Fig. Inégalité de condition sociale.
Je la voyais franchir cet immense intervalle Qu'a mis entre elle et moi la majesté royale [VOLT., Sémiramis, II, 1]
Tant de vertus, sans aucun mélange de faiblesse, ont rapproché l'intervalle qui nous sépare [GENLIS, Mme de Maintenon, t. II, p. 196, dans POUGENS]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Garde que tu n'escrises l'un nombre après l'autre sans entreval et sans espasse [, Comput, f° 10]
    Selon les entrevaus et le croissement et le descroissement des nombres [, ib.]
  • XIVe s.
    Se ert [s'était] logiez moult près de leur tentes, si que po avoit de intervalle entre les deux os [armées] [BERCHEURE, f° 36, recto.]
  • XVIe s.
    Il y en a aucuns, desquels les premiers mouvements n'ont jamais d'intervalle, jusques à ce qu'ils aient mis en effet leur passion [MARG., Nouv. XXXVI]
    D'où vient que les gestes du peuple romain sont tant celebrez de tout le monde, voire de si long intervalle preferez à ceulx de toutes les autres nations ensemble ? [DU BELLAY, I, 4, verso.]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. entreval ; espagn. intervalo ; ital. intervallo ; du lat. intervallum, de inter, entre, et vallus, pieu : proprement, l'espace entre deux palissades.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    INTERVALLE. Ajoutez :
    Terme de fortification. Lignes à intervalles, lignes dans lesquelles les obstacles sont séparés par des étendues de terrain abordable.

intervalle

INTERVALLE. n. m. Distance d'un lieu à un autre. Il y a un intervalle de tant de lieues entre ces deux villes. Il n'y a qu'un mètre d'intervalle entre ces deux colonnes. Franchir un intervalle.

Il signifie aussi Période de temps qui sépare un fait d'un autre. Dans cet intervalle, il arriva plusieurs événements. Il y a tant d'années d'intervalle entre le règne de tel roi et le règne de tel autre. Cette comète ne reparaît qu'à de longs intervalles. Cette maladie le prend et le quitte par intervalles. La lune se montrait par intervalles et disparaissait de nouveau. Après un intervalle de silence, il répondit. Cet homme n'est pas toujours dans sa folie, il a des intervalles lucides.

Il se dit particulièrement, en termes de Musique, de la Distance qu'il y a d'un son à un autre, en allant de l'aigu au grave ou du grave à l'aigu. Intervalle de tierce, de quarte, de quinte. L'intervalle d'une octave. Intervalle consonant. Intervalle dissonant.

intervalle

Intervalle, Interuallum.

intervalle


INTERVALLE ou INTERVALE, s. m. [Quelques-uns le font mal à propôs fém. On doit dire, un grand intervale, et non pas une grande intervale.] Distance d'un lieu, ou d'un tems à un aûtre: "Il y a un grand intervale entre cette ville et cette aûtre; tant d'années d'intervale entre le règne de ce Prince et celui de cet aûtre. "En rangeant une armée en batâille, il faut laisser des intervales entre les batâillons et les escadrons. "Ce fou a de bons intervales; des intervales lucides, etc. = On dit adverbialement, sans intervale au sing. et par intervales au pluriel. "Il y travaille sans aucun intervale. "Sa maladie le quite et le reprend par intervales.

Synonymes et Contraires

intervalle

nom masculin intervalle
Distance d'un point à un autre.
Traductions

intervalle

Intervall, Abstand, Distanz, Strecke, Tempointerval, gap, lapse, interim, interlude, spacetussenruimte, tussentijd, interval, spatie, tussenpoos, adinterim, interval [muziek], onderbreking, opening, pauze, ad interimמפשק (ז), מרווח (ז), מרווח בין המילים (ז), רווח (ז), רוחק (ז), מִפְשָׂק, רֶוַח, רֹחַק, מִרְוָחinterstici, intervalafstand, interval, mellemruminterspaco, intertempo, intervalointersticio, interval, intervalointervalointervallaralıkδιάστημαintervalloинтервал間隔interval간격ช่วง (ɛ̃tɛʀval)
nom masculin
1. distance qui sépare deux choses installer des panneaux à cent mètres d'intervalle
2. durée entre deux faits un intervalle de dix minutes entre deux cours
par moments, de temps à autre briller par intervalles

intervalle

[ɛ̃tɛʀval] nm
(= espace) → space
[temps] → interval
dans l'intervalle → in the meantime
à 2 mois d'intervalle → after an interval of 2 months
à intervalles rapprochés → at close intervals
à intervalles réguliers → at regular intervals
par intervalles → at intervals