jacobin, ine

JACOBIN, INE

(ja-ko-bin, bi-n') s. m. et f.
Religieux et religieuses de l'ordre de Saint-Dominique, dits jacobins à cause de l'église de Saint-Jacques qu'on leur donna à Paris et près de laquelle ils bâtirent leur couvent ; ils sont vêtus de laine blanche, et portent, dehors, un manteau noir.
Membre d'une société politique établie, en 1789, à Paris, dans l'ancien couvent des jacobins, et ardente à soutenir et à propager les idées d'une démocratie et d'une égalité absolues. Plus tard et par analogie, nom donné aux partisans des idées démocratiques ardentes. Les jacobins de l'Europe.
Son rapide triomphe [de Napoléon revenant de l'île d'Elbe].... le forçait d'appeler ou de laisser provisoirement venir à lui la portion même d'anciens jacobins sévèrement disgraciée sous son précédent règne [VILLEMAIN, Souvenirs contemporains, les Cent-Jours, ch. V.]
Adj. Des opinions jacobines. Le parti jacobin.
S. m.Terme de zoologie. Nom donné à plusieurs oiseaux d'après leur plumage. Espèce de champignon comestible.
Terme de cuisine. Soupe à la jacobine, espèce de potage, fait de bouillon d'amande, de hachis de perdrix, d'œufs et de fromage.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Quant frere jacobin vindrent premier el monde, S'estoient par semblant et pur et net et monde [RUTEB., 176]
  • XIVe s.
    Or me veuilliez oïr, chevalier et meschin, Bourgeoises et bourgeois, prestres, clers, jacobins [, Guesclin, 5]
  • XVIe s.
    Ils se firent bailler une petite chambre jacobine [nattée] où ils coucherent très bien, et commencerent à jouer à la roufle [DESPER., Contes, XXIX.]

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    JACOBIN. Ajoutez :
    Nom d'une variété de pigeons.
    Viennent ensuite les jacobins, dont les plumes du cou relevées forment un capuchon [E. BLANCHARD, Rev. des Deux-Mondes, 15 juin 1874 p. 855]