jambette

JAMBETTE

(jan-bè-t') s. f.
Petite jambe. Donner la jambette à quelqu'un, lui donner un croc-en-jambe.
Terme de charpente. Nom donné à de petits poteaux qui servent à soutenir diverses pièces. Petite pièce de bois debout dans la charpente d'un comble, pour soutenir la jambe de force ou les chevrons. Jambette d'échiffre, le poteau qui, au bas d'un escalier, joint le noyau, reçoit le tenon du patin et supporte le limon.
Petit couteau pliant qui se porte dans la poche, ainsi dit de sa forme.
Je lui demandai en riant s'il voulait manger du citron, et, en disant cela, je l'ouvris par la moitié avec une jambette, et lui fis voir les écus [, Francion, l. III, p. 134]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Jambette, sorte de couteau [OUDIN, Dict.]
    Les petites ruses que font les pastourelles quand elles font tomber ceux qui passent devant elles, leur donnant par derriere la jambette [croc-en-jambe] [, Débat de folie et d'amour, p. 114, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Diminutif de jambe.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • JAMBETTE. - ÉTYM. Ajoutez : Au XIIe siècle on disait jambet :
    Qui [celui que] deable met à la veie, De ci qu'à la mort le conveie ; E qui de s'ovre s'entremet, Mult li a tost fait le jambet [donné un croc en jambe] [BENOIT, Chronique, t. II, p. 350, V. 25566]

jambette

JAMBETTE. s. f. Petit couteau de poche dont la lame se replie dans le manche. Porter une jambette dans sa poche.

jambette

Jambette, Crusculum.