jappe

JAPPE

(ja-p') s. f.
Terme populaire. Caquet, bavardage. Avoir de la jappe.

ÉTYMOLOGIE

  • Voy. JAPPER.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • JAPPE. Ajoutez :
    Un commissaire et son escorte A minuit frappait à la porte ; On ouvre, on monte et l'on saisit Tout, sans accorder de répit ; Beau jeu n'aurait pas là la jappe ; Tous les huit aussitôt l'on happe [, les Porcher. ch. VII, p. 199, 1773]

jappe


*JAPPE ou JAPE, s. f. JAPEMENT, s. m. JAPER, v. n. [2e e muet aux 2 premiers, é fer. au 3e.] Jape, caquet. Il est bâs et populaire. "Cet homme, cette femme n'a que de la jape. = Japer, aboyer. Il se dit sur-tout du cri des petits chiens; et ainsi japement, action de japer. Voy. ABOYER. = Rousseau fait japer actif, mais c'est dans une épigramme en style marotique;
   Monsieur l'Abbé, vif comme un papillon,
   Jappe des vers, qu'il prit à la pipée.