jaquemart

jaquemart

ou

jacquemart

n.m. [ anc. prov. Jaqueme, de Jacques ]
Automate qui frappe sur le timbre ou la cloche de certaines horloges monumentales.

JAQUEMART

(ja-ke-mar ; le t ne se lie pas) s. m.
Figure de métal qui représente un homme armé avec un marteau à la main et qu'on met sur les horloges pour frapper les heures. Par dérision. Être armé comme un jaquemart, se dit d'un homme armé de pied en cap, sans avoir l'air ni bien belliqueux ni bien terrible.
Puis armé comme un jaquemart ; Au côté, tranchant braquemart [SCARR., Virg. II]
Il se disait aussi d'un homme de bois planté en terre, auquel on tirait au blanc.
Ressort qui est au bas de la vis du balancier et qui sert à le relever quand la pièce est marquée.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Jakemart le cochon [nom propre] [H. CAFFIAUX, Nicole de Drury, p. 135]

ÉTYMOLOGIE

  • Ce semble une altération de l'allemand ou flamand Jackman, l'homme armé d'un jaque. On a dit que c'était une altération du nom de l'inventeur Jacques Marc, mais la preuve manque. La finale mart ressemble à celle de braquemart, et reste inexpliquée dans les deux cas. Serait-ce un suffixe populaire ironique encore usité dans l'argot ?

jaquemart

JAQUEMART. n. m. Figure de fer, de plomb ou de fonte, qui représente un homme armé, et qu'on mettait au moyen âge sur le haut d'une tour pour frapper les heures avec un marteau sur la cloche de l'horloge.