jardinier, ière

JARDINIER, IÈRE1

(jar-di-nié, niè-r') s. m. et f.
Celui, celle dont le métier est de cultiver les jardins. La Quintinie était un des plus renommés jardiniers de Louis XIV. Jardinier-fleuriste. Jardinier-pépiniériste.
Je crois pour son honneur que celui-là visait à Marie [voulait lui faire la cour] ; mais le plus juste s'abuse, il a tiré sur la jardinière et le mal est incurable [SÉV., 144]
En voyant ces œillets qu'un illustre guerrier Arrosa de sa main qui gagna des batailles, Souviens-toi qu'Apollon bâtissait des murailles, Et ne t'étonne pas que Mars soit jardinier [Mlle DE SCUDÉRY, Sur des œillets cultivés par le prince de Condé, dans RICHELET]
Je me souvins de la remarque des jardiniers, qui la première année n'attendent rien d'un jardin neuf [BUFF., Exp. sur les végét. 2e mém.]
Fig. Chien de jardinier, homme jaloux et hargneux (voy. CHIEN aux proverbes).
Jamais il n'y eut un véritable chien de jardinier comme lui [SÉV., 13 sept. 1677]
Celui qui entend bien l'ordonnance des jardins, et en donne les dessins. Cet homme est un très habile jardinier. Sens aujourd'hui peu usité.
Terme de fauconnerie. Faire l'oiseau jardinier, le mettre au jardin, c'est-à-dire le mettre, avec une longe, au soleil et à l'abri du vent.
Jardinier, nom vulgaire du bruant ortolan.
S. f. Jardinière, meuble d'ornement portant une caisse dans laquelle on cultive des fleurs. Une jardinière d'acajou. Jardinière en faïence, en porcelaine.
Terme de cuisine. Jardinière, mets composé de diverses sortes de légumes hachés, principalement de navets et de carottes. Servir une jardinière pour entremets. Légumes servis à l'huile en jardinière. Côtelettes en jardinière, à la jardinière, côtelettes de mouton servies sur une jardinière.
En termes de couture, jardinière, petite broderie de fil, étroite et légère, faite au bord d'une manchette de chemise, ou de quelque autre vêtement semblable. Nom d'une coiffure au XVIIe siècle.
Plus de coiffures élevées jusqu'aux nues, plus de casques, plus de rayons, plus de bourgognes, plus de jardinières [SÉV., Au duc de Chaulnes, 15 mai 1691]
Une longue cornette, ainsi qu'on nous en voit, D'une dentelle fine et d'environ un doigt, Est une jardinière [BOURSAULT, Mots à la mode, sc. 15]
Jardinière, espèce d'hélice, coquille. Jardinière, nom de divers insectes qui attaquent les racines des plantes potagères.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Dame oiseuse la jardiniere I vint o [avec] la plus grant baniere [, la Rose, 10489]
  • XVe s.
    Ce fut au temps du mois de may, Qu'on doibt fuir deuil et esmay, Que j'entray dedens un vergier Dont Zephirus fut jardinier [, la Font. des am. 4]

ÉTYMOLOGIE

  • Jardiner ; Berry, jardrinier.