jarnidieu et jarnibleu et, par ellipse, jarni

JARNIDIEU et JARNIBLEU et, par ellipse, JARNI

(jar-ni-dieu et jar-ni-bleu et jar-ni)
Sorte de jurement.
Jarni, vlà où l'on voit les gens qui aiment [MOL., Festin. II, 1]
Les paysans de la comédie disent jarnigoi, jarnigué, jarniguienne, jerniguienne.
Jerniguienne aussi hardiment que si j'avais avalé un verre de vin [MOL., Festin de Pierre, II, 1]

ÉTYMOLOGIE

  • Corruption de je renie Dieu. On trouve au XVIe siècle harnibieu ; Vitet l'a employé (les États de Blois, sc. 4) : Harnibieu ! Sire, comptez-vous que je vais l'attendre au coin d'une haie ?