jarnonce

JARNONCE

(jar-non-s') , sorte de jurement comique.
Et jarnonce ! quand il dirait vrai pour la baronne, comment se tirerait-il d'affaire pour votre nièce ? [DANCOURT, le Chevalier à la mode, IV, 2]
ÉTYM. Corruption de je renonce (à ma foi) : c'est le même sens que je renie Dieu.