jeté

jeté

n.m.
1. Bande d'étoffe placée sur un meuble comme ornement : Jeté de table. Jeté de lit couvre-lit
2. En chorégraphie, saut lancé par une jambe et reçu sur l'autre.
3. En haltérophilie, mouvement amenant la barre de l'épaule au bout des bras tendus.

JETÉ2

(je-té) s. m.
Un des pas de la danse, mouvement par lequel on jette un pied en avant ou en arrière ou de côté, et on lève l'autre en même temps ; il se compose d'un plié et d'un tombé : une jambe se plie, et, en se redressant, lance le corps, qui retombe sur l'autre jambe. Jeté battu.
Au tricot, un jeté, le brin jeté sur l'aiguille avant de prendre la maille, ce qui fait une maille de plus si l'on veut.

ÉTYMOLOGIE

  • Jeté 1.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    JETÉ. Ajoutez :
    10° Néologisme. Jeté de, parsemé.
    Quelques menus dessins, jetés d'insectes ou de feuillages comme les Japonais en sèment à l'intérieur de leurs coffrets [KARL STEEN, Journ. offic. 29 mars 1876, p. 2238, 1re col.]

jeté

JETÉ. n. m. Il se dit dans l'art chorégraphique d'un des pas de danse. Jeté battu.

Il se dit aussi d'une Bande d'étoffe ou de broderie que l'on met, en guise d'ornement, dans le sens de la longueur ou de la largeur d'une table.

Il se dit encore, en termes de Bonneterie, d'un Brin jeté sur l'aiguille avant de prendre la maille du tricot, ce qui fait une maille de plus au rang suivant.

Synonymes et Contraires

jeté

adjectif jeté
Populaire. Complètement fou.
dérangé, désaxé, déséquilibré -familier: braque, cinglé, détraqué, dingue, fada, fêlé, frappé, loufoque, maboul, marteau, piqué, ravagé, tapé, timbré, toc-toc, toqué, zinzin -populaire: allumé, azimuté, barge, barjo, branque, brindezingue, cinoque, cintré, déjanté, dingo, folingue, fondu, frapadingue, givré, louf, louftingue, sinoc, sinoque, siphonné, tordu.
Traductions

jeté

זרוק (ת), מושלך (ת), מֻשְׁלָךְ

jeté

thrown

jeté

rivolto

jeté

[ʒ(ə)te] nm
(TRICOT) un jeté → make one
(HALTÉROPHILIE)
voir épaulé-jeté
jeté de lit nmbedspread
jeté de table nmtable runner