adv. [ du lat. illac, par là ]
1. Indique un lieu autre que celui où l'on se trouve (par opp. à ici) : Ne le range pas ici, mets-le plutôt là.
2. Indique un lieu précis ou le lieu où l'on est, dans la langue courante : C'est là que je pars en vacances. J'irai là où il se trouve. C'est là qu'il y a un problème en cet endroit
3. Indique un moment, une situation, un point précis dans le temps ; à ce point, en cela : Là, je ne sais plus quoi faire.
4. Se place avec un trait d'union à la suite des pron. dém. et des noms précédés eux-mêmes de l'adj. dém. ce pour apporter une plus grande précision : Celui-là. Celle-là. Ceux-là. Ces arbres-là. Ce matin-là.
5. Se place avant quelques adv. de lieu : Là-bas, là-dessus.
6. Indique un renforcement de l'énoncé : Que dites-vous là ?
Çà et là,
disséminés de tous côtés, de côté et d'autre.
De là,
pour cette cause, pour cette raison : De là sont venus tous nos ennuis. Elle n'a pas répondu ; de là ma colère.
De là à,
il s'en faut de beaucoup : Je ne lui en veux plus, mais de là à l'inviter...
Être là,
être présent.
Là contre,
contre cela.
Par là,
par ce lieu ; dans les environs ; par ce moyen : L'air passe par là par cet endroit dans le secteur

là, là !

interj.
Sert à apaiser, à consoler qqn : Là, là, c'est fini !

(la) adv. de lieu
Il se dit, par opposition à ici, d'un lieu considéré comme différent de celui où l'on est. Allez-vous-en là, je vous attendrai ici. D'ici là on compte deux lieues.
Il se dit aussi d'un lieu qu'on désigne d'une manière expresse. C'est là qu'il demeure.
J'aime autant être ici qu'ailleurs ; qu'est-ce que cela fait d'être là ou là ? on s'aime partout [MARIV., Double inconst. II, 9]
Mon Dieu est là, et il montra le ciel ; ma loi est là dedans, et il mit la main sur son cœur [VOLT., Jenni, 7]
Là je le punirai, là je le veux surprendre, Là je veux que ce fer enfoncé dans son sein.... [ID., M. de César, II, 4]
La nature a dit : tu iras là, jusque là, et pas plus loin que là [DIDEROT, Salon de 1765, Œuvres, t. XIII, p. 183]
Il se dit de même en parlant du temps. Revenez demain ; d'ici là, j'aurai arrangé votre affaire. Alors, à ce moment.
Là, par un long récit de toutes les misères Que durant notre enfance ont enduré nos pères, Renouvelant leur haine avec leur souvenir, Je redouble en leurs cœurs l'ardeur de le punir [CORNEILLE, Cinna, I, 3]
Il se dit pour représenter démonstrativement un ou plusieurs membres de phrase et signifie en cela.
Que Pierre, après l'infortune de Narva, s'occupât à joindre par des canaux la mer Baltique, la mer Caspienne et le Pont-Euxin, il y a là plus de gloire véritable que dans le gain d'une bataille [VOLTAIRE, Russie, I, 12]
Mis au commencement d'un membre de période, il ne marque que la différence des lieux, sans aucun rapport au plus ou au moins de distance.
Là l'on cogne, là l'on charpente, Là l'on raccommode une fente [SCARRON, Virg. IV]
Il se place devant quelques adverbes de lieu pris au sens physique ou au sens moral. Là-haut. Là-bas. Là-dessous. Là-dessus. Là dedans. Là dehors. Là auprès. Là contre (voy. HAUT, DESSOUS, DESSUS, DEDANS, CONTRE, BAS). Je n'entre pas là dedans, je n'examine pas cela, je ne m'occupe pas de cela.
Peut-être interprètent-ils Jansénius trop favorablement ; mais peut-être ne l'interprétez-vous pas assez favorablement ; je n'entre pas là dedans [PASCAL, Prov. XVII]
Terme de chasse. Là haut, là bas ! Lorsqu'on est dans un fond, et que les chiens montent une côte ou un rocher, on dit, en leur parlant : il va là haut, ha, là haut ! et quand on est sur une montagne et que les chiens descendent, on dit : il va là bas, ha, là bas !
Çà et là, voy. ÇÀ.
Là se met à la suite des pronoms démonstratifs et des noms, pour les désigner plus précisément.
Mercure, au lieu de donner celle-là [coignée], Leur en décharge un grand coup sur la tête [LA FONT., Fabl. V, 1]
Ce monseigneur du lion-là Fut parent de Caligula [ID., ib. VII, 7]
Eh ! que cette Marine-là est une grande scélérate ! [LESAGE, Turcaret, II, 3]
Ah ! mon cher ange, ce M. Turgot-là est un homme bien supérieur ; et, s'il ne fait pas de la France le royaume le plus florissant de la terre, je serai bien attrapé [VOLT., Lett. d'Argental, 1er juillet 1775]
Rencontrez-vous quelquefois frère Thiriot ? je voudrais bien savoir pourquoi je ne peux pas tirer un mot de ce paresseux-là [ID., Lett. d'Alembert, 8 mai 1764]
En ces emplois, là s'unit par un tiret au pronom ou au nom ; mais on ne met pas de tiret quand le mot auquel se rapporte là en est séparé par quelque apposition. Ce marchand de vin là est très bien assorti. Ces preuves de bonté là sont rares.
Là employé par une espèce de redondance et pour donner plus de force au discours.
Que me dites-vous là ? dit alors Destin fort inquiet [SCARRON, Rom. com. II, 14]
Allons, j'avais grand besoin que ce fût là Dorante [MARIVAUX, Jeux de l'amour et du hasard, II, 12]
On sent bien que c'est là le rhéteur qui parle ; s'il avait été un peu philosophe, il aurait vu l'absurdité de ce qu'il avance [VOLT., Fragm. sur l'hist. art. 12]
10° Dans le style familier et explétivement, là se dit quand on insiste sur quelque circonstance, quand on excite l'attention ou le souvenir de celui à qui l'on parle.
Mais dites-nous avec sincérité, Franchement, là.... quelle heureuse aventure Vous a fait venir dans ces lieux ? [REGNARD, Folies amour. Prologue.]
Avez-vous de l'amour pour elle, là, ce que l'on appelle de l'amour ; ce n'est pas de l'amitié que j'entends [MARIVAUX, Pays. parv. 3e part.]
Je m'en vais vous aider ; là, regardez-moi bien [DESTOUCHES, Irrésolu, II, 2]
Là, mon héros, mettez la main sur la conscience ; vous avez fait serment devant Dieu de donner votre voix au plus digne [VOLT., Lett. Richelieu, 4 févr. 1771]
11° Là signifiant à ce point, à ce parti, à cette chose. S'en tenir là. En demeurer là. En venir là.
Au reste, j'en suis maintenant là que je vois, ce me semble, assez bien de quel biais on se doit prendre à.... [DESC., Méth. VI, 3]
En rester là, voy. RESTER. Laisser là, voy. LAISSER, n° 1. Planter là, voy. PLANTER.
12° Là, joint à la préposition de, marquant la distance de lieu ou de temps.
À cinq ou six cents pas de là venait Sisigambis [VAUGEL., Q. C. liv. III, dans RICHELET]
De là à quelques années, Ptolomée fit porter le corps d'Alexandre à Alexandrie [ID., ib. liv. XX, ch. 10, dans RICHELET]
De là, c'est-à-dire de cela, de cette cause, par cette raison.
Et peut-être de là dépendent vos destins [CORN., Hér. V, 2]
Il est vrai, de tout temps la raison fut son lot [de l'homme] ; Mais de là je conclus que l'homme est le plus sot [BOILEAU, Sat. VIII]
De là contre les Juifs et contre Mardochée Cette haine, seigneur, sous d'autres noms cachée [RAC., Esth. III, 1]
De là que, parce que (cet emploi vieillit). De là que cet homme a eu quelques torts, ne le croyez pas méchant.
13° De là ou delà, prépos. Voy. DELÀ.
14° Dès là, voy. DÈS.
15° Jusque-là, voy. JUSQUE.
16° Par-là, voy. PAR. Par-ci par-là, voy. PAR.
17° Là, construit avec vers. Vers là, de ce côté.
Ouvrant ceux de ces pores qui regardent vers là [DESC., l'Homme.]
18° Là où, dans le lieu où.
....Jusqu'à ce qu'elle eût des nouvelles du roi son mari, qui s'est sauvé d'Angleterre, et l'on ne sait encore là où il est [SÉV., 27 déc. 1688]
Là où, dans le cas où.
En fait de mots, l'analogie n'a lieu que là où l'usage l'autorise, [BEAUZÉE, ]

REMARQUE

  • 1. Ne dites pas : C'est là où je demeure ; C'est là où je veux aller ; mais : C'est là que je demeure ; C'est là que je veux aller. Massillon a commis ce pléonasme, qui est aujourd'hui considéré comme une faute : C'est là où visent ceux qui en font une profession publique, Injustice.
  • 2. L'Académie écrit avec tiret : Il leur échut une succession, et dès-là ils se brouillèrent. Mais au mot DÈS, elle écrit dès là sans tiret : C'est votre père, et dès là vous lui devez du respect. Le tiret est facultatif ; il n'y a d'ailleurs aucune raison pour le mettre avec dès et là, puisque l'Académie ne le met pas avec dès et lors.
  • 3. L'Académie écrit avec deux tirets : Quel discours est-ce-là ? quels gens sont-ce-là ? Mais au mot PATROUILLIS elle n'en met point avant là : Quel patrouillis est-ce là ? Le mieux est de n'en pas mettre.
  • 4. L'Académie écrit jusque-là avec un tiret ; mais par là sans tiret. Pourquoi cette différence ?

HISTORIQUE

  • XIe s.
    E [il] mettrad [le bétail en litige] en uele [egale] main, d'ici là que il seit derained [jugé] [, Lois de Guill. XX]
    Là où cist [ceux-là] furent, des altres i ot bien [, Ch. de Rol. VIII]
    Se Deus ce dune [donne] que je de là repaire [revienne] [, ib. X]
  • XIIe s.
    [Nef] Qui va là où vens l'empaint [pousse] [, Couci, III]
    Au Mans le trouverez, là est-il plus souvent [, Sax. XX]
    Je irai là, et vous ci remendrez [resterez] [, Roncis. p. 15]
    Baligans gist là jus en la vallée [, ib. p. 146]
    Là sus au ciel mainte estoile flambie [, ib. 147]
  • XIIIe s.
    Qui l'ont de lieus en lieus çà et là conqueilli [, Berte, I]
  • XVe s.
    Ne savoient nul confort qui leur pust là en droit venir d'aucune part [FROISS., I, I, 21]
    Voulez-vous rien mander Là bas à la riviere ? [BASSEL., XLII]
  • XVIe s.
    Jamais nous n'aurons la vraie intelligence de ce qui est là dit, si.... [CALV., Inst. 652]
    Si de là en avant ils s'apprivoisent de luy obeir [LA BOÉT., 13]
    D'ores en là ce leur est plus languir que vivre [ID., 29]
    Qu'il fist d'eux à sa guise et se payast de là pour les ambassadeurs qu'ils avoient tuez à son pere [ID., 38]
    Il ne peut y avoir d'amitié là où est la cruauté [ID., 73]
    Lycomedes le mena sur de haults rochers, feignant que c'estoit pour luy montrer de là ses terres [AMYOT, Thésée, 44]
    Le vaultour ne touche point aux oyseaux morts pour la conformité du genre qui est entre eulx : là où les aigles, les ducs et les sacres meurtrissent, tuent et mangent ceulx mesmes qui sont de leur propre espece [ID., Rom. 14]
    Il y a là hault [au ciel] des esprits envieux.... [MONT., I, 66]
    De là vint à Thoulouse, où.... [RABEL., Pant. II, 5]
    En là comme en çà [d'un côté comme d'un autre] [G. CRETIN, p. 183, dans LACURNE]

REMARQUE

  • Là serait plus exactement défini nom de lieu pris adverbialement ; sa signification, qui exprime un lieu, et son étymologie le montrent.

ÉTYMOLOGIE

  • Bourg. lai ; nivern. let ; provenç. lay, lai, la ; anc. catal. lay ; espag. ella ; portug. lá ; ital. là ; du lat. illac, par là, de ille (voy. IL) : illac est illâ-ce (parte).

la

LA. article des noms féminins. Voyez LE.

la

LA. pronom relatif. Voyez LE.

LÀ. adv. de lieu. Il sert à désigner un Endroit autre que celui où l'on est. En ce sens, il s'oppose à Ici qui désigne l'endroit où l'on se trouve. C'est là que vous le trouverez et non pas ici. Arrêtez-vous là. C'est par là qu'il est passé. On le remplace souvent par là-bas quand il s'agit d'un lieu plus ou moins éloigné. C'est là-bas qu'il habite. Je l'aperçois là-bas.

LÀ-DEDANS, LÀ-DESSUS, LÀ-DESSOUS, LÀ- HAUT. Voyez DEDANS, DESSUS, etc.

Sur LÀ employé après Celui, celle, ceux, celles et après ce, Voyez ces pronoms et l'adjectif démonstratif CE.

ÇÀ ET LÀ. Voyez ÇÀ.

s'oppose encore à ICI pour distinguer Deux endroits, sans idée précise de proximité ou d'éloignement. Ici règne la joie; là on entend des pleurs et des gémissements.

Par analogie, il désigne une Période de temps autre que celle où l'on est. Nous verrons d'ici là ce que nous aurons à faire.

Il signifie encore figurément À ce point, jusqu'à ce point. S'en tenir là. En demeurer là. En rester là. Comment avez-vous pu en arriver là?

Il s'emploie encore par une sorte de redondance et pour donner plus de force au discours. C'est là une belle action. Que dites-vous là? Qu'avez-vous fait là? Sont-ce là nos gens? Est-ce là ce que vous m'aviez promis? Vous avez fait là une belle affaire!

DE LÀ, De ce lieu-là, de cet endroit, de cette situation. De là au village il y a deux kilomètres. À quelques pas de là. Ôtez-vous de là. Tirez-vous de là comme vous pourrez.

Il se dit aussi en parlant du Temps, de la durée. À quelques jours de là.

Il signifie encore De cette cause, de cet événement. De là sont venus tous nos malheurs. Que concluez-vous de là?

DÈS LÀ, Dès ce temps-là. Ils eurent une discussion d'intérêts et dès là ils se brouillèrent. Il a vieilli.

Il se prend aussi pour Cela étant. C'est votre père et dès là vous lui devez du respect. Il a vieilli.

DE-CI, DE-LÀ, D'un côté et d'un autre.

PAR LÀ, Par ce lieu-là. Allez par là. Passez, prenez par là. Fig., Il faut en passer par là. Qu'entendez-vous par là?

PAR-CI, PAR-LÀ. En divers endroits, de côté et d'autre. Nous avons couru par-ci, par-là. J'ai relevé dans ce livre quelques fautes par-ci, par-là.

Il signifie aussi À diverses reprises, à diverses fois et sans aucune suite. Il m'a entretenu de cette affaire par-ci, par-là.

JUSQUE-LÀ, Jusqu'à ce lieu. Allez, venez, avancez, reculez jusque-là. Fig., Vous avez poussé jusque-là la patience!

Il signifie aussi Jusqu'à ce temps. Venez à deux heures, je vous attendrai jusque-là. Vous tarderez, vous différerez jusque-là.

est aussi interjection et s'emploie tantôt pour apaiser, pour consoler, tantôt pour réprimer, pour menacer. On dit aussi Là! là! Là! Calmez-vous. Là! Là! Rassurez-vous. Là! en voilà assez. Là! là! Monsieur, nous nous retrouverons.

LÀ, LÀ, adverbe, sert de réponse à certaines questions et signifie Médiocrement. Est-il fort savant? Là, là. Avez-vous bien dormi? Là, là. Il est familier.

la

LA. (A est long.) n. m. T. de Musique. Sixième note de la gamme. C'est aussi le nom du Signe qui représente cette note.

Donner le la, Faire sonner le la sur son instrument, afin qu'un autre musicien puisse mettre le sien à l'unisson. On dit dans un sens analogue Prendre le la.

Donner le la signifie figurément Donner le ton. Il est familier.

Il désigne aussi la Deuxième corde de quelques instruments, tels que le violon. Remettez un la à ce violon.

LA est un adverbe local de la troisiéme personne, Ibi illic, comme il demeure là, Illic habitat. On en use aussi en la premiere et seconde personne, mais c'est avec adjonction du pronom et verbe desdictes premiere et seconde personne, comme, Là où je suis, Hic. Là où tu es, Isthic. On le met devant ces adverbes cy, haut, sus, bas, endroit, loing, et autres plusieurs, disant: là sus, là haut, là bas, là endroit, la loing, Supra infra, Illic loci, In semoto illo loco. Là aussi est article feminin, Haec. Comme la femme, la matiere: et denote les dictions ausquelles il est preposé estre feminin, tout ainsi que, Le, les masculins, comme la femme, les Grecs le rendent mieux que les Latins hê gunê.

La bas, qu'on dit aussi là en bas, et par apherese l'en bas, Infra. Comme il est en bas, est infra. Il se prend aussi pour Deorsum. comme, On me tire la bas, Deorsum rapior.

la


LA, article. fém. et pron. relat. Quand il est article, l'a s'élide devant une voyelle, ou une h muette, et est remplacé par une apostrophe. "L'âme, l'habitude, l'espérance, l'horreur, etc. = Quand il est pronom relatif, il doit suivre les pronoms personels auxquels il est joint, et non pas les précéder. "Je vous la donerai, et non pas, je la vous donerai. Éxceptez le pron. pers. de la 3e persone, lui, leur, qui doit suivre la. Ainsi ce serait mal parler que de dire, comme font certains; je lui la donerai: il faut dire, je la lui donerai. Plusieurs, dans ces ocasions, retranchent la et disent je lui donerai; mais c'est une aûtre faute. Voy. LE.


, adv. [On le distingue de la, art. f. par l'accent grâve qui est sur l'à: .] 2°. Il sert à désigner que la chôse dont on parle est éloignée, comme ci désigne qu'elle est proche. "En ce temps-ci, en ce temps-: en ce lieu-ci, en ce lieu-. = 2°. Quelquefois il se met après l'adverbe çà. "Toutes les troupes étaient dispersées çà et . = 3°. Il se joint aussi avec quelques aûtres adverbes. " haut, bâs, là dessus, là auprès, contre. = 4°. On la met souvent à la tête de la phrâse. " Télémaque aperçut des visages pâles, hideux et contristés. Fénél. Voyez ICI: et remarquez que dans cette construction, le verbe peut quelquefois précéder le nominatif. "Là avoient~ droit d'être jugés les Magistrats immédiats. Moreau. = 5°. et ici servent encôre dans les parallèles. "Ici, les biens ne nous sont donés que goutte à goutte: , les Élus seront inondés d'un torrent de délices, etc. Pensée du Ciel. = 6°. , comme ci, se joint à des noms substantifs: cet homme-ci, cette femme-. Il doit alors en être séparé, et y être cependant uni par un tiret ou division. Il sert à mieux marquer ce qu'on veut dire. = 7°. Quelquefois n'est employé que par une espèce de redondance, et pour doner plus de force et d'énergie au discours. "C'est une belle action. Que dites-vous là? Qu'avez-vous fait ? Sont-ce nos gens, etc.? = 8°. se met toujours après le verbe, même dans les tems composés. "Il s'assit ; il est venu , et non pas, il est venu. Dans des tours oratoires ou poétiques, il précède élégamment le verbe. ", il s'assit; , il se plaignit, etc. , je le vis expirer, etc. = 9°. Il est des phrâses où ne saurait être admis, sans une construction dure et sauvage, ni avant, ni après le verbe. Exemple: "L'Abrégé dont il est fait mention. Trad. d'une Lett. de Newton. Dont il est fait mention, ou, dont il est fait mention , seraient encôre plus mauvais. Il faut dire alors: dont il est fait mention en cet endroit. "Cette méthode n' a pas besoin d'une explication plus ample que celle que j'en done, et qui est raportée. Ibid. Qui est raportée , ou, qui est raportée, seraient aussi durs. = 10°. * Autrefois on disait là où, pour, au lieu que: on le dit encôre en certaines Provinces. "Je suis content avec peu; là où vous n'êtes pas satisfait en possédant beaucoup.

Traductions

there, here, over there, yonder, thenהלום (תה״פ), כאן (תה״פ), פה (תה״פ), שם (תה״פ), כָּאן, שָׁם, הֲלוֹם, פֹּהdaar, er, hier, dan, nou! he! kom!, toen, erbij, aldaar, d’r, daarginds, ginder, gindsaldaar, daar, daar gunter, daarso, ginder, gindsallítamdort, da, da drüben, daselbst, drübenεκείtieahí, allísealsielläoda, ottþar, li, laggiú, , costì, laddoveibi, illicdertamacolá, , além, ali, lugar, lugares, naquele, nesse, nessesacoloтамdärkule, mle, pale (la)
adverbe
1. ici Il n'était pas là. Viens là.
2. indique un lieu éloigné du lieu où l'on est Mettez-vous là.

[la] adv
(par opposition à ici) → there
Ton livre est là, sur la table → Your book's there, on the table.
c'est là que ... → that's where ...
C'est là que je suis né → That's where I was born.
là où → where
de là, ... → from there ...
De là on est à Paris en une heure → You can get to Paris in an hour from there.
par là → that way
Et si on passait par là? → How about going that way?
(valeur causale, dans une explication) de là → hence
de là sa tendance à une prudence excessive → hence his tendency to be over-cautious
De là viennent toutes sortes de problèmes → All sorts of problems arise from that.
par là → by that
il voulait dire par là que → by that he meant that ...
tout est là → that's what it's all about
(= présent) → here
Est-ce que Catherine est là? → Is Catherine here?
Elle n'est pas là → She isn't here.
Je ne sais pas s'il est là, je vais voir → I don't know if he's here, I'll go and have a look.
(= à ce moment là) → then
c'est là que ... → that's when ...
C'est là que j'ai réalisé que je m'étais trompé → That's when I realized that I had made a mistake.
(emphatique)
Non, là, je ne vois vraiment pas ce qu'on peut faire → No, I really can't see what we can do about this.
Là il exagère! → Now he's really going too far!