lâche

1. lâche

adj. [ de 1. lâcher ]
1. Qui n'est pas tendu, pas serré : Fil lâche
mou : Nœud lâcheL'encolure est un peu lâche
serré : L'encolure est un peu lâche
2. Litt. Qui manque de précision, d'intensité ou de rigueur.

2. lâche

adj. et n. [ de 1. lâche ]
1. Qui manque de courage, d'énergie ou de loyauté : Vous êtes lâches
peureux, poltron ; brave, courageux : Il a ressenti un lâche soulagement
2. Qui manifeste de la cruauté et de la bassesse en s'attaquant à des êtres sans défense : Un lâche qui s'en prend aux plus petits.

LÂCHE

(lâ-ch') adj.
Qui n'est pas tendu, qui n'est pas serré. La corde de cet arc est lâche.
Ces coques [des vers à soie].... sont d'une soie fort serrée, mais elles sont couvertes d'un certain duvet fort léger et fort lâche [FONTEN., les Mondes, 1er soir.]
D'autres [fakirs] dansaient sur les mains, d'autres voltigeaient sur la corde lâche [VOLT., Bababec.]
Il fallait couper des bois sur les hauteurs, où le froid et l'air rendent les arbres plus durs en resserrant leurs fibres ; on les prit constamment dans les marais ou sur le bord des rivières, où l'humidité leur donne un tissu gras et lâche [RAYNAL, Hist. phil. XVI, 17]
Dès les premiers pas, leurs rangs desserrés [des régiments] s'allongeaient en files lâches et interrompues [SÉGUR, Hist. de Nap. VI, 6]
Toile, drap, étoffe lâche, c'est-à-dire dont la trame n'est pas assez battue ou la chaîne assez serrée. Terme de botanique. Il se dit de quelques organes composés dont les diverses parties sont écartées les unes des autres. Épi lâche. Ombelle lâche.
Ventre lâche, ventre trop libre. Le raisin tient, rend le ventre lâche.
Temps lâche, temps mou.
Terme de marine. Bâtiment lâche, bâtiment qui ne tient pas bien le vent, qui ne reste pas au plus près du vent.
Fig. Style lâche, style qui manque d'énergie et de concision.
Toutes ces expressions impropres, hasardées, lâches, négligées, employées seulement pour la rime, doivent être soigneusement bannies [VOLT., Comm. Corn. Rem. Rodog. I, 7]
La composition du Moïse [de St-Amand] est languissante, le vers lâche et prosaïque [CHATEAUB., Génie, II, I, 4]
Fig. Qui manque de vigueur et d'activité. Cet ouvrier est lâche au travail. Substantivement et familièrement. C'est un grand lâche, c'est un homme très mou, très paresseux. Il se dit des choses.
Souvenons-nous de tant de communions lâches, c'est-à-dire de tant de communions faites avec négligence et sans préparation [BOURDAL., Instr. pour l'oct. du St-Sacrem. Exhort. t, II, p. 285]
Sa retraite ne fut ni lâche ni oisive [FLÉCH., le Tellier.]
Longtemps vil ouvrier, le rabot à la main, Ses beaux jours sont perdus dans ce lâche exercice [VOLT., Pour et contre.]
Fig. Qui manque de courage.
Tu m'estimes bien lâche, imprudente rivale [CORN., Rodog. II, 1]
Quoi qu'on t'ose imputer, je ne te crois point lâche [ID., Nicom. IV, 3]
Qu'elle nous parut au-dessus de ces lâches chrétiens qui s'imaginent avancer leur mort quand ils préparent leur confession ! [BOSSUET, Duch. d'Orl.]
Peuple lâche en effet et né pour l'esclavage, Hardi contre Dieu seul ! [RAC., Athal. III, 7]
J'aimerais mieux périr encore une fois de la main du lâche Pâris [FÉN., Dial. des morts anc. Achille, Chiron.]
Substantivement.
Le lâche ! il vous flattait lorsqu'il tremblait dans l'âme [CORN., Héracl. V, 6]
Ah ! poltron ! dont j'enrage, Lâche, vrai cœur de poule ! [MOL., Sgan. 21]
Qu'est-ce qu'une armée ? c'est un corps animé d'une infinité de passions différentes.... c'est un assemblage confus de libertins qu'il faut assujettir à l'obéissance, de lâches qu'il faut mener au combat, de téméraires qu'il faut retenir.... [FLÉCH., Turenne.]
Et nous pardonnerions à ce lâche d'Octave ! [VOLT., Triumv. IV, 2]
Le lâche fuit en vain ; la mort vole à sa suite ; C'est en la défiant que le brave l'évite [ID., ib. IV, 7]
Qui n'a que des sentiments vils et méprisables.
Mon cœur, mon lâche cœur s'intéresse pour lui [RAC., Andr. V, 1]
Ah lâche ! fais l'amour et renonce à l'empire [ID., Bérén. IV, 4]
Qui indique bassesse de cœur.
Votre sang est trop bon, n'en craignez rien de lâche [CORN., Hor. II, 6]
Morbleu, c'est une chose indigne, lâche, infâme, De s'abaisser ainsi jusqu'à trahir son âme [MOL., Mis. I, 1]
On lui dit mille fois que la franchise n'était pas une vertu de la cour.... ces conseils lui parurent lâches [FLÉCH., Duc de Mont.]
De mes lâches bontés mon courage est confus [RAC., Andr. IV, 3]
Je vous avoue que ce procédé lâche m'est plus sensible que celui de Desfontaines [VOLT., Lett. d'Argental, 5 fév. 1739]

SYNONYME

  • LÂCHE, POLTRON. Lâche indique une disposition faible et misérable qui ne peut résister à aucun péril ; aucune espèce de courage ne reste ; une idée de mépris y est jointe. Poltron est beaucoup moins profond, le courage peut n'être que masqué par la poltronnerie ; et l'idée de mépris n'y est pas nécessairement attaché. Aussi dit-on quelquefois de soi-même qu'on est poltron, mais on ne dira pas qu'on est lâche. Un enfant qui n'ose demeurer sans lumière ou descendre à la cave, est un enfant poltron ; mais cela ne veut pas dire qu'il soit lâche.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Hé poures rois, lasches et assotez, Je te cuidai maintenir et tenser [défendre] Envers toz ceus de la crestienté [, Li coronemens Looys, V. 2240]
  • XIIIe s.
    Et s'eles [les dames] font, par mal conseil, folage, à lasches gens et mauvais le feront [QUESNES, Romanc. p. 99]
    Si est tex [tel] lasches [de faible complexion] et petis, Qui en tous biens est aatis [doué] [, Fabliaux mss. de St-G. f° 63, dans LACURNE]
  • XVIe s.
    Son ventre sera tousjours lasche, et, s'il ne l'est naturellement, le sera par art [PARÉ, V, 14]
    J'avois l'esprit lent, l'invention lasche [MONT., I, 195]
    Estre lasche à la besogne [H. EST., Conform. du fr. avec le grec, 103]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. lax, lasc ; espagn. et portug. laxo ; ital. lasco ; du lat. laxus, large, lâche. Laxus est un participe de languere, languir, comme taxus de tangere, car taxare montre que, outre tactus, taxus est aussi dans tangere.

lâche

LÂCHE. adj. des deux genres. Qui n'est pas tendu, qui n'est pas serré comme il pourrait ou devrait l'être. Ce noeud, cette ceinture est trop lâche. Il faut tenir cette corde un peu lâche.

Toile, drap, étoffe lâche, Toile, drap, étoffe dont la trame n'est pas assez battue ou la chaîne assez serrée.

Ventre lâche, Ventre trop libre.

Par analogie, Style lâche, Style qui manque d'énergie et de concision. Une écriture lâche, Une écriture dont les caractères sont mal formés et trop espacés.

LÂCHE signifie, au figuré, Qui manque d'énergie et d'activité. Cet ouvrier est lâche au travail. Vie lâche et efféminée.

Fam., C'est un grand lâche, C'est un homme très mou, très paresseux.

Il signifie aussi Qui manque de courage. Ce soldat est lâche ou, substantivement, est un lâche.

Par extension, il se dit de Celui qui s'attaque à plus faible que lui.

Il se dit encore, par extension, de Celui que le manque d'énergie rend capable d'actions viles et méprisables. C'est être bien lâche que de trahir son ami. Cette dénonciation est le fait d'une âme lâche.

Il se dit également des Actions indignes d'un homme d'honneur. Il a fait là une action bien lâche. Son procédé est lâche. Que sa conduite est lâche!

lâche


LâCHE, adj. LâCHEMENT, adv. LâCHETÉ, s. f. [1re lon. 2e e muet: en, dans le 2d, a le son d'an. 3e é fer. au dern.] Lâche, au propre, en parlant des chôses, qui n'est pas tendu: corde trop lâche. = Qui n'est pas serré. "Ceintûre, corps de jupe trop lâche. — Dont la trame n'est pas bien batûe et serrée. "Toile, étofe, drap lâche. — Avoir le ventre lâche, trop libre. = 2°. Au fig. en parlant des persones; mou, sans vigueur. "Ouvrier lâche au travail. — Style lâche, languissant, qui n'a rien de nerveux. = Poltron. "Un lâche Soldat: une ame bien lâche. "Action lâche, indigne d' un homme d'honneur. = S. m. C'est un lâche. "Il n'y a que des lâches qui puissent tenir un tel propôs, etc.
   Lâchement et Lâcheté ne se disent qu'au fig. On ne dit point, cette ceintûre tient lâchement; la lâcheté d'une corde: mais on dit, travailler lâchement: s'enfuir lâchement. "La trahison est une lâcheté, une action lâche. "Il s'est déshonoré par sa lâcheté.
   Lâche, Poltron (synon.) Le lâche recule: le poltron n'ôse. Le 1er ne se défend pas: il manque de valeur. Le second n'ataque point: il pèche par le courage. "Il ne faut pas compter sur la résistance d'un lâche, ni sur le secours d'un poltron. Gir. Synon.

Synonymes et Contraires

lâche

adjectif lâche
1.  Qui est trop peu serré.
2.  Qui manque de courage.
capitulard, craintif, faible, peureux, poltron -familier: froussard -littéraire: couard, pusillanime -populaire: foireux.
3.  Qui est méprisable.

lâche

nom lâche
Personne lâche.
faible, peureux, pleutre, poltron -familier: femmelette, froussard, mauviette, poule mouillée -littéraire: couard -populaire: couille molle, dégonflé, trouillard -vieux: capon.
Traductions

lâche

gemein, infam, verzagt, feige, Feigling, weitloose, cowardly, coward, abject, base, low, vile, slack, nasty, depraved, ignoble, loosened, lowlife, mean, sordid, flake, pussylaf, los, gemeen, infaam, laag, laaghartig, moedeloos, schunnig, vuig, slap, lafaard, krachteloos, laf(hartig), ontspannen, lafhartigמוג לב (ז), מרופה (ת), נבל (ז), רפה (ת), רפוי (ת), שפן (ז), מְרֻפֶּה, נֵבֶל, רָפֶה, רָפוּי, שָׁפָןmoedelooszbabělec, zbabělý, uvolněný, volnýmalbrava, malnobla, senkuraĝainfame, vil, maricón, cobarde, holgado, sueltopengecutimbelle, codardo, vigliacco, depresso, triste, allentato, debole, largo, lento, scioltomodlös, nedrig, feg, fegis, lösalçak, gevşek, korkak, korkakçaجَبَان, مَفْكُوكٌkujon, kujonagtig, løsδειλός, χαλαρόςlöysä, pelkuri, pelkurimainenkukavica, kukavički, labav緩い, 臆病な, 臆病者겁 많은, 겁쟁이, 풀린feig, feiging, løsluźny, tchórz, tchórzliwycovarde, covardemente, frouxoрасшатанный, трус, трусливыйไม่แน่น, คนขี้ขลาด, อย่างขี้ขลาดhèn nhát, lỏng, người nhút nhát宽松的, 胆小鬼, 胆怯的懦夫 (lɑʃ)
adjectif
1. qui a peu de courage Espèce de lâche !
2. qui n'est pas serré un vêtement lâche

lâche

[lɑʃ]
adj
(= poltron) → cowardly
Il est lâche → He's a coward.
(= desserré) → loose, slack
Le nœud est trop lâche → The knot's too loose.
[morale, mœurs] → loose
nm/fcoward
c'est un lâche → he's a coward