labour

(Mot repris de labours)

labour

n.m.
Travail agricole qui consiste à labourer le sol : Labour de printemps.

labours

n.m. pl.
Terres labourées.

labour

(labuʀ)
nom masculin agriculture
1. action de retourner la terre le labour d'automne
2. terre retournée ensemencer les labours

LABOUR

(la-bour) s. m.
Travail de labourage. Donner un seul labour, deux labours à cette terre.
Je diminuai le nombre des labours, crainte de trop dessécher la terre [BUFF., Hist. nat. introd. part. exp. Œuv. t. VIII, p. 403]
Terres labourées.
Sa haute silhouette noire [du semeur] Domine les profonds labours ; On sent à quel point il doit croire à la fuite utile des jours [V. HUGO, Chansons des rues et des bois, Saison des semailles]
Terme de plombier. Sorte de pelle pour ramener le sable du moule.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    S'auscuns me preste son ceval por fere mon labor ou por cevaucier [BEAUMANOIR, XXXVIII, 4]
  • XIVe s.
    Pour gaigner parmi son labour du blé pour lui, sa femme et enfans [DU CANGE, augustare.]
    Toutes labours de charrues qu'il feront [ID., aragium.]
  • XVe s.
    Mauvais labour et semence pourrie, Foibles chevaux, et le laboureur crie [E. DESCHAMPS, Chacun ne pense qu'à soi.]
  • XVIe s.
    Recompensant les nuicts et jours passez, Où du labour [travail] avoient eu plus qu'assez [J. MAROT, V, 150]
    Les mechantes herbes qui, par le labour arrachées de terre, ne s'y pourront reprendre [O. DE SERRES, 112]

ÉTYMOLOGIE

  • Autre forme de labeur. Labour a été, comme labeur, quelquefois féminin.

labour

LABOUR. n. m. Façon qu'on donne aux terres en les labourant. Il faut donner un seul labour, deux labours à cette terre. Labour superficiel, léger, profond. Cheval de labour.

Cette pièce de terre est en labour, Elle est préparée pour recevoir la semence.

LABOUR se dit aussi des Pièces de terre labourées. Il est allé visiter les nouveaux labours.

labour

Labour, ou labourage, Cultus agrorum, Agricultura, Aratio, Agricolatio.

Qui est en labour, Ager cultus et nitidus. B.

Labour de terre, Molitio agrorum.

Entretenir le labour, Tenere studia agri colendi.

Qui se cognoist au labour, Prudens agricolationis vir.

labour


LABOUR, s. m. LABOURABLE, adj. LABOURAGE, s. m. LABOURER, v. act. LABOUREUR, s. m. [La-bour, rable, rage, , reur; 3e dout. au 2d, é fer. au 4e: devant l'e muet, l'ou est lon. Il laboûre, laboûrera, etc.] Labour est la façon qu'on done à la terre en la labourant. "Terre en labour: voyez LABEUR. "Doner deux ou plusieurs labours à une terre. "Chevaux de labour. "Payer les labours. "Doner tant à un fermier pour ses labours. = Labourable, propre à être labouré. "Terres labourables. = Labourage est 1°. l'art de labourer la terre. "Les instrumens du labourage. "Il entend bien le labourage. — 2°. L'ouvrage du laboureur. "Tant pour le labourage de ma terre. "Le labourage des terres légères est plus aisé que celui des terres grâsses. = Labourer, c'est proprement, remuer la terre avec la charrûe, ou la bêche, ou la hoûe, etc. "Labourer la terre, un champ, des vignes, etc. = Par extension et fig. on dit que des taupes ont labouré un jardin; que le canon a labouré un champ; qu'une ancre laboure, quand le fond n'est pas bon, et qu'elle ne tient pas; qu'un vaisseau laboure, quand il touche le fond. = En style fig. fam. labourer c'est avoir beaucoup de peine, avoir beaucoup à souffrir. "Il aura bien à labourer avant que de parvenir à son but. = Laboureur, qui fait métier de labourer la terre. "Bon, paûvre, riche laboureur.

Traductions

labour

חריש (ז), עדירה (נ), קלטור (ז), עֲדִירָה, קִלְטוּר, חָרִישׁ

labour

[labuʀ]
nmploughing no pl (Grande-Bretagne), plowing no pl (USA)
cheval de labour → carthorse
bœuf de labour → ox labours
nmpl (= champs) → ploughed fields (Grande-Bretagne), plowed fields (USA)