laisse


Recherches associées à laisse: laisser

1. laisse

n.f. [ de laisser ]
Corde, lanière servant à mener un chien.
Tenir qqn en laisse,
l'empêcher d'agir librement.

2. laisse

n.f. [ de 1. laisse ]
Zone d'une plage qui se trouve découverte à marée basse.

LAISSE1

(lê-s') s. f.
Corde dont on se sert pour mener des chiens attachés. Des chiens de chasse qui vont en laisse. Une laisse de lévriers, se dit de deux lévriers, attachés ou non.
Quand le loup est détourné, on amène les lévriers qui doivent le chasser, on les partage en deux ou trois laisses, on n'en garde qu'une pour le lancer, et on mène les autres en avant pour servir de relais [BUFF., Quadrup. t. II, p. 199]
Laisse se dit aussi du cordon avec lequel l'on conduit un chien seul.
Son chien a un collier d'or, il est attaché à une laisse d'or et de soie [LA BRUY, X.]
Aux maîtres de cérémonies Plaise ordonner que, dès demain, Entrent sans laisse aux Tuileries Les chiens du faubourg St-Germain [BÉRANG., Requête.]
Fig. Mener quelqu'un en laisse, lui faire faire tout ce qu'on veut.
Laisse se dit aussi d'autres animaux que l'on conduit comme les chiens.
Il arriva menant le taureau blanc en laisse [VOLT., Taureau, 6]
À notre tête paraissait le guide ou le postillon grec à cheval, tenant un autre cheval en laisse [CHATEAUB., Itin. 1re part.]
Par extension.
Le Destin se mit en colère, lui donna [à son valet] quelques coups de plat d'épée, et, ayant lié ses mains du licol de son cheval, se servit de celui du cheval de Mlle de l'Étoile pour mener en laisse le criminel [SCARR., Rom. com. II, 13]
Les revoilà sur l'onde [à la nage] ainsi qu'auparavant, La cassette en laisse suivant, Et le nageur poussé du vent De roc en roc portant la belle [LA FONT, Fianc.]
Espèce de cordon de chapeau, fait de crin, de fil ou de soie.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Elle vous maint [mène] com chien en lesse [J. DE MEUNG, Codic. 35]
  • XVe s.
    Laisses de poil pour tenir chiens [E. DESCH., Poésies mss. f° 452]
  • XVIe s.
    Les dieux mesmes disent qu'ils ont avesques un grand advisement composé l'attelage de ceste laisse qu'on appelle le masle et la femelle, afin qu'estant la couple telle.... [LA BOËTIE, 160]
    Il convient avoir aussi une lesse de bons levriers [O. DE SERRES, 994]
    Chevaux menez et conduits par les lesses, qui est à dire en main [BRANT., Dames ill. p. 18, dans LACURNE]
    Nous voyions depuis, dict Appion, Androclus conduisant ce lion à tout une petite lesse, se promenant par les tavernes à Rome, recevoir l'argent qu'on lui donnoit [MONT., II, 194]

ÉTYMOLOGIE

  • Wallon, lahe ; namur. lache ; ital. lascio ; bas-lat. laxa ; de laxus, lâche, la laisse étant considérée comme une corde lâchement tenue. Cependant il faut prendre en considération le danois lisse, le hollandais letse, qui signifient attache, cordon. Grandgagnage rattache le wallon lahe à l'anc. haut allemand laz, lazo, courroie. Diez admet que laisse de chien vient de laxa, et que laisse de chapeau vient du germanique lisse, letse, etc.

LAISSE2

(lê-s') s. f.
Terres mêlées de sable et de vase que la mer dépose en forme de sillons sur la côte. Sol que la marée couvre en montant et que le jusant laisse à découvert. Débris de plantes que la mer porte et dépose au haut du rivage, lors des grandes marées. Laisses de haute et basse mer, courbes horizontales de la mer le long de la côte à la haute et à la basse mer.

ÉTYMOLOGIE

  • Laisser.

LAISSE3

(lê-s') s. f.
Tour que l'horloger laisse à faire au ressort d'une montre ou d'une pendule, après que la chaîne a été remontée sur le barillet.

LAISSE4

(lê-s') s. f.
Terme de chasse. Se dit des lieux où les loups aiguisent leurs ongles.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    4. LAISSE. Ajoutez :
  • Il se dit de la fiente du sanglier.

LAISSE5

(lê-s') s. f.
Nom, dans les grands poëmes provençaux, des tirades qui les divisent. Il se dit également des tirades monorimes des poëmes de langue d'oïl, qu'on nomme encore couplets.

laisse

LAISSE. n. f. Corde ou lanière dont on se sert pour mener un chien seul ou des chiens attachés ensemble. Mener son chien en laisse. Mener des lévriers en laisse, les tenir en laisse. Des chiens de chasse qui vont en laisse.

Fig. et fam., Mener, tenir quelqu'un en laisse, Le gouverner, lui faire faire tout ce qu'on veut.

LAISSE se dit aussi, par extension, d'une Sorte de cordon de chapeau fait le plus souvent de fil de soie, etc.

laisse

LAISSE. n. f. Couplet, groupe de vers des anciennes chansons de gestes. Les laisses de la Chanson de Roland.

Il se dit aussi de l'Espace que la mer laisse à découvert à chaque marée. Par extension, il se dit aussi du Mélange de vase et de sable et des Débris de plantes marines que chaque vague dépose en sillons sur la plage.

laisse


LAISSE, s. f. [Quelques-uns écrivent lesse. Pron. lèce, 1re è moy. 2e e muet.] Corde, dont on se sert pour mener des lévriers atachés. "Mener, tenir, en laisse. — Fig. On le dit des hommes: "Il le mène en laisse: il lui fait faire tout ce qu'il veut.

Traductions

laisse

leash, leadחוף קדמי (ז), רצועה (נ)band, lijn, riemvodítkoLeineguinzaglioлистаbladelehdet (lɛs)
nom féminin
lien que l'on met autour du cou d'un animal pour le retenir promener son chien en laisse

laisse

[lɛs] nf [chien] → lead, leash
tenir en laisse → to keep on a lead, to keep on a leash
Tenez votre chien en laisse → Keep your dog on a lead.