lessivé

lessive

LESSIVE. n. f. Eau chaude que l'on verse sur du linge à blanchir, qui est entassé dans un cuvier et sur lequel on a mis un lit de soude, de potasse ou de cendre de bois. Couler la lessive. Mettre du linge à la lessive.

Il se dit plus souvent aujourd'hui de l'Action de laver, de nettoyer le linge par des procédés chimiques ou mécaniques. Faire la lessive. Ce linge ne sera tout à fait blanc qu'après plusieurs lessives.

Il se dit encore du Linge qui doit être mis à la lessive, qui doit être lessivé. J'ai donné ma lessive à laver. On dit plutôt aujourd'hui J'ai donné mon linge à laver.

Il se dit, par analogie, de Toute sorte d'eau détersive, rendue telle par de la cendre, ou par quelque autre matière convenable. On fait une sorte de lessive aux olives pour en ôter l'amertume.

Prov. et fig., À laver la tête d'un âne, on perd sa lessive. Voyez ÂNE.

Fig. et fam., Faire une grande lessive se dit de l'Action de débarrasser un organisme industriel, commercial, administratif, etc., des gens qui en compromettent le bon fonctionnement. À la suite de ce scandale, on fit une grande lessive.

En termes de Chimie, il désigne l'Opération qui consiste à verser plusieurs fois de l'eau chaude ou froide sur des matières terreuses ou autres pour en extraire les parties solubles qu'elles contiennent.

lessive

Lessive, voyez Lexive.

lessive


LESSIVE, s. f. LESSIVER, v. act. [Le-cîve, civé: 1re e muet, 2e lon. au 1er.] Lessive, eau chaude que l'on verse sur du linge à blanchir, qui est entassé dans un cuvier, et sur lequel on a mis un lit de cendre de bois neuf, ou de soude, etc. = Lessiver; blanchir le linge; faire la lessive. = Figurément, on apèle lessive, une grande perte au jeu. Mde. de Sévigné done ce nom à l'éfet d'une purgation. "Les eaux (de Vichi) m'ont purgée autant que j'ai pu l'être, car il s'en faut bien que j'aie le même besoin que j'avois de cette lessive, il y a dix ans. Voy. LAVER.

Traductions

lessivé

רחוץ (ת)

lessivé

gaar

lessivé

[lesive] adjwashed out >