lettré

lettré, e

adj. et n.
Qui a une culture très étendue.

lettré


lettrée

(letʀe)
adjectif
ignare qui connaît bien la littérature s'adresser à un public lettré

lettré

masculin

lettrée

féminin
nom
un fin lettré

lettre

LETTRE. n. f. Chacun des caractères d'un alphabet représentant un son, voyelle ou consonne. Cet enfant commence à connaître ses lettres, à assembler ses lettres. L'A est la première lettre de l'alphabet. Lettre hébraïque, grecque, arabe. Notre orthographe admet beaucoup de lettres étymologiques que les grammairiens regardent comme inutiles parce qu'elles ne se prononcent pas.

Écrire un mot en toutes lettres, L'écrire sans abréviation.

Écrire un nombre en lettres ou en toutes lettres, L'écrire, non en chiffres, mais avec les mots qui correspondent aux chiffres.

Fig. et fam., Écrire une chose en toutes lettres, L'écrire sans rien taire, sans rien dissimuler. Je ne lui ai rien caché de cette aventure, je la lui ai écrite en toutes lettres. On dit dans le même sens Dire une chose en toutes lettres.

Fig. et fam., Cela devrait être écrit, imprimé, gravé en lettres d'or, se dit d'une Belle sentence, d'une parole remarquable, etc.

Fig. et fam., C'est un sot en trois lettres, Il est sot à n'en pas douter.

Lettre dominicale. Voyez DOMINICAL.

Estampe, gravure avant la lettre, Épreuve tirée avant qu'on ait gravé au bas de la planche l'inscription qui en indique le sujet. Estampe avec la lettre grise, Épreuve tirée lorsque l'inscription n'est encore gravée qu'au trait. Estampe après la lettre, Épreuve tirée avec l'inscription au bas.

Il désigne aussi Chaque caractère de l'alphabet sous le rapport de sa forme dans les diverses écritures. Lettre gothique, italienne. Lettre bâtarde, ronde ou française. Lettre anglaise. Lettre cursive ou courante. Le plein, le délié, les jambages, le corps, la queue d'une lettre. Bien former, mal former ses lettres.

En termes d'Imprimerie, il se dit d'un Caractère de métal, alliage de plomb, d'antimoine et d'étain, représentant en relief une des lettres de l'alphabet. Lettre majuscule, minuscule. Lettre capitale. Lettre du bas de casse. Lettre italique. L'oeil de cette lettre est trop petit, est trop gros.

Lettre grise, Grande lettre capitale ornée de certaines figures et ordinairement gravée sur bois ou sur cuivre.

Lever la lettre, Prendre les lettres les unes après les autres dans les cassetins d'une casse et les aligner sur le composteur pour en faire des mots et des lignes.

Lettre moulée, Lettre imprimée. Il se dit, par extension, d'une Lettre tracée à la main dont la forme ressemble à la lettre imprimée.

LETTRE signifie aussi absolument, dans le même Art, l'Ensemble des caractères mobiles dont on se sert pour la composition d'un ouvrage. La lettre manque. Faire de la lettre, Distribuer la composition.

En parlant d'un texte, il se dit du Sens littéral, par opposition au sens figuré ou extensif. La lettre tue, mais l'esprit vivifie. Juger suivant la lettre de la loi. S'en tenir à la lettre. Il s'arrête trop à la lettre.

À la lettre, au pied de la lettre, Selon le sens littéral des paroles. Il ne faut pas prendre cette phrase, cette expression à la lettre, au pied de la lettre. La chose doit s'entendre à la lettre.

Fig., À la lettre, Exactement, ponctuellement. Vos intentions seront remplies à la lettre. Mes ordres ont été exécutés à la lettre.

Lettre morte se dit d'un Titre sans valeur, d'un pouvoir révoqué, d'un testament annulé par un autre, d'un traité qui ne doit pas recevoir d'exécution. Cette convention est devenue lettre morte. Par extension, Les recommandations qu'on lui fait, les avertissements qu'on lui donne, les reproches qu'on lui adresse sont pour lui lettre morte.

LETTRE signifie encore Ce qu'on écrit à quelqu'un pour l'informer d'une nouvelle, lui donner un ordre, lui demander un service, etc. L'enveloppe, la suscription d'une lettre. J'ai reçu votre lettre, vos lettres. Écrire une lettre. Dater une lettre. Cacheter, fermer, ouvrir, décacheter une lettre. Dicter, signer une lettre. Mettre une lettre à la poste. Répondre à une lettre. Intercepter des lettres. Violer le secret des lettres. Lettre d'affaires. Lettre de condoléance ou de condoléances. Lettre d'amour. Lettre anonyme. Lettre de recommandation. Lettre d'avis. Une lettre écrite, tapée à la machine.

Les Lettres de Cicéron, Recueil de lettres de Cicéron. On dit de même Les lettres de Pline, de madame de Sévigné, de Voltaire, etc.

Lettre circulaire. Voyez CIRCULAIRE.

Lettre de change, en termes de Commerce, se dit d'une Traite faite d'une place à une autre, par laquelle un banquier ou un négociant tire sur son correspondant une somme d'argent au profit ou à l'ordre d'un tiers, qui en a fourni la valeur par lui-même ou par un autre. Les lettres de change sont d'un usage courant dans le commerce. Tirer, négocier, endosser, accepter, faire protester, acquitter, payer une lettre de change. Par ellipse, Tirer, payer à lettre vue.

Lettre de crédit, Lettre dont le porteur est autorisé à toucher de l'argent du correspondant à qui elle est adressée. Donner, porter, présenter une lettre de crédit.

Lettre de marque, Commission dont tout capitaine ou patron d'un navire armé en course devait être pourvu.

Lettre de voiture, Lettre qui contient l'indication des objets dont un entrepreneur de transports est chargé et sur la présentation de laquelle le client acquitte les frais.

Lettre close, Lettre du souverain, contresignée par un secrétaire d'État et cachetée du sceau de Sa Majesté. Envoyer une lettre close. Il a reçu une lettre close pour se rendre à l'assemblée. Autrefois les lettres closes s'appelaient aussi Lettres de cachet. Envoyer en exil ou enfermer par lettre de cachet. Solliciter, obtenir une lettre de cachet. Lettre close se dit figurément et familièrement d'un Secret qu'on ne peut ou qu'on ne doit pas pénétrer. Je respecte ses secrets, ce sont des lettres closes pour moi. On dit surtout, au singulier, Lettre close pour désigner un Ordre d'idées ou de sentiments auquel on est étranger, un écrit, une parole, une explication dont le sens vous échappe. Je ne comprends rien à ce que vous m'écrivez : c'est pour moi lettre close.

Lettre ouverte se dit d'une Brochure, d'un article de journal auquel on donne la forme d'une lettre. Lettre ouverte à M. le Ministre des Finances.

Lettre de service, Lettre par laquelle le ministre de la Guerre annonce à un officier qu'il est appelé à exercer les fonctions de son grade ou certaines fonctions spéciales. On dit quelquefois Lettres de service, au pluriel, quoiqu'il n'y en ait qu'une.

Lettre de créance, Lettre qui porte qu'on doit donner confiance à celui qui la remet. L'ambassadeur présenta ses lettres de créance. Lettre de créance se dit aussi de la Lettre qu'un banquier ou qu'un négociant donne à un voyageur, comme lettre de change ou de crédit, pour toucher de l'argent quand il en aura besoin. Il a des lettres de créance sur Hambourg.

Lettre d'introduction, Lettre par laquelle on annonce à quelqu'un la visite de la personne qui apporte la lettre et par laquelle on sollicite un bon accueil pour cette personne.

Lettre de rappel se dit, en termes diplomatiques, de la Lettre par laquelle un gouvernement rappelle un ambassadeur ou un ministre. Il se dit aussi d'une Lettre ayant pour objet de remettre en mémoire une invitation, une convocation.

LETTRES, au pluriel, se dit de Certains actes expédiés en chancellerie. Lettres de naturalisation. On disait autrefois Lettres patentes. Lettres de grâce, d'abolition, de rémission, de rescision, d'attache, de naturalité, de légitimation, de committimus, de noblesse, de répit, de représailles, etc. Lettres du grand sceau, du petit sceau. Mettre des lettres au sceau. Sceller, expédier, donner des lettres. Lettres subreptices, obreptices. Ces lettres de chancellerie s'appelaient généralement Lettres royaux, l'usage ayant conservé pour ce cas une façon de parler qui appartenait à l'ancien français.

Il s'est dit pareillement de Certains actes qui s'expédient sous le sceau de quelque autorité, ou de quelque communauté ou compagnie ecclésiastique ou séculière. Lettres de tonsure, de prêtrise, etc. Lettres de bourgeoisie. Etc.

Lettres apostoliques, Lettres des papes, nommées plus communément, depuis plusieurs siècles, Rescrits, Brefs, etc.

Lettre pastorale, Lettre adressée par un évêque aux fidèles de son diocèse et lue en chaire par les curés.

LETTRES se dit aussi, au pluriel, de Tout ce qui a rapport à la culture de l'esprit et particulièrement à la littérature proprement dite. La république des lettres. Le roi François Ier a été appelé le Père des lettres. Ce prince aime, cultive, favorise, protège les lettres. Il a beaucoup d'esprit, mais il n'a point de lettres. Un homme sans lettres.

Homme de lettres, Femme de lettres se dit de Quelqu'un qui fait métier d'écrire. La profession d'homme de lettres. La Société des Gens de Lettres.

On appelait Belles-lettres La grammaire, l'éloquence et la poésie.

Par excellence, Les saintes lettres, l'Écriture sainte.

On dit également Lettres par opposition aux Sciences. Les classes de lettres. Professeur de lettres. Baccalauréat ès lettres.

lettré

LETTRÉ, ÉE. adj. Qui a des lettres, du savoir. Un homme lettré. Une femme lettrée. Le public lettré. Gens ignares et non lettrés. Substantivement, Un lettré. Les lettrés. Il se dit particulièrement, en Chine, d'une Classe d'hommes qui cultivent les lettres et exercent les emplois publics. Les lettrés de la Chine. La classe des lettrés.

lettre

Une Lettre, Litera.

Une menuë lettre, Literula.

Lettres qui blanchissent et s'effacent, Caducae literae, Fugientes literae.

Lettre transposée, Commota litera.

¶ Lettres missives, Epistola, Libelli, Literae literarum, Tabellae, vel Tabulae.

Lettres de recommandation, Commendatitiae literae.

Lettres desguisées: comme le chifre qu'on donne aux Ambassadeurs, Furtiua scripta.

Lettres envoyées bien dru, Crebrae literae.

Lettres esquelles on escrit franchement et apertement de quelque chose sans crainte, Liberae literae.

Lettre escrite à son pere, Inscripta epistola patri.

Une petite lettre missive, Literulae.

Lettres où il y a beaucoup de vanteries, Iactantes et gloriosae epistolae.

Lettres ou d'un prince, ou d'un magistrat, ou d'un privé, mais le plus souvent lettres patentes d'un prince, Diploma.

Lettres pleines de douceur, Refertae suauitate literae.

Lettres outrageuses et terribles, Atroces literae.

Lettres poignantes, Aculeatae literae. Bud. ex Cicerone.

Lettres par lesquelles on reprend aucun et tanse on, Obiurgatoria epistola.

Lettres pleines de courroux et piquantes, Ardentes literae.

Lettres qui annoncent la victoire, Literae victrices.

Les lettres s'addressoient à luy, Literae erant ei inscriptae. Bud. ex Cicerone.

Lettres qui disent tout au long et par le menu, Literae argutae.

Les lettres ne disoient autre chose que, etc. Caput literarum erat, et caetera.

Lettres qui racontent les choses en bon ordre, Compositissimae literae.

Lettres qu'on a receu au soir, Literae vespertinae.

Il envoye lettres sur lettres, par lesquelles il le remercie, Gratias aliis super alias epistolis agit ei.

Jusques à ce qu'on t'apporte mes lettres, Dum tibi literae meae veniant.

Bailler lettres à porter, Committere literas alicui.

Bailler une paire de lettres à celuy à qui on nous avoit enchargé de les bailler, Epistolam vel literas reddere.

Contrefaire lettres, Assimulare literas, Literas alieno nomine componere.

Donner lettres à porter seurement, Recte vel tuto dare literas.

Ces lettres furent données au messager le treziéme jour de Juing, Datum III. Id. Iunij.

Envoyer lettres en forme de requeste, Literas suppliciter mittere.

Envoye aucun au devant de moy avec lettres, par lesquelles tu m'escrives si c'est ton advis que, etc. Mitte mihi quaeso obuiam literas, numquid putes Reip. etc.

Ils envoyent lettres à Jugurtha, par lesquelles ils luy mandent qu'il vienne bien tost en la province, Literas ad Iugurtham mittunt, quam ocyssime ad prouinciam accedat.

Jamais ne m'escrivit une seule lettre, Ad me numquam literam misit.

Fay que tes lettres viennent hastivement au devant de moy, Fac vt mihi tuae literae volent obuiae.

Menacer par lettres, Per literas minitari.

Ouvrir une lettre, Epistolam explicare, vel resoluere.

Surprendre les lettres, Intercipere literas.

Ouvrir les lettres qui s'addressent à un autre, Epistolam alteri inscriptam aperire.

Si tu ostes une seule lettre, Si vllam literam moueris.

Porter lettres, Ferre tabulas alicui.

Prendre lettres de recommandation envers aucun, Literas commendatitias ad aliquem ex altero sumere.

Qu'il y ait qui me rapporte tes lettres, Vt sit qui a te mihi epistolam referat.

Recevoir lettres qu'aucun nous envoye, Literas aut epistolam accipere ab aliquo.

J'ay receu tes lettres par les mains de Philotimus, Accepi literas tuas a Philotimo.

Je reçoy certes peu de lettres de toy, mais elles sont fort douces, Raras tuas quidem, sed suaues accipio literas.

Saluer aucun par lettres, Salutem alicui scribere.

Tes lettres ont comblé ma joye, Incundissimae tuae literae cumulum mihi gaudij attulerunt.

De lettre à lettre, Locum ad literam subiicere.

Qui est sans lettres et sçavoir, Illiteratus.

Lettres Royaux, Rescriptum, Codicilli, Diplomata. B.

Lettres de remission, Codicilli veniales. B.

Lettres, tiltres et enseignemens, Literae atque authoritates. B.

Embassades envoyez au Roy avec lettres et mandement de la Cour, Legati ad Regem missi cum authoritate Curiae. B.

Lettres d'amortissement, Codicilli emortuae manus. B.

Lettres d'acquiescement, Venia codicillaris manus vltro dandi aduersario. Bud.

Faire signifier à partie une renontiation d'appel, ou lettres d'acquiescement, Renuntiare prouocationem prouocato. B.

Lettres antidatées, Literae pridie subscriptae quam datae, vel quam in acta relatae, Repetita die subnotatae. B.

Lettres d'anticipation, Compendium codicillare prouocationis. Budaeus.

Lettres attributives jurisdiction, Lettres de committimus, Diploma mandatae iurisdictionis. B.

Lettres authentiques, Bons tiltres et enseignemens, Literae authoritatem publicarum tabularum obtinentes, vel fidem obtinentes publicam, Tabulae, vel literae authoritatis plenae. B.

Bailler salvation de lettres et de tesmoings, Refutationibus et reprehensionibus testium testimoniorumque et literarum rescribere. Bud.

Lettres de clericature, ou de tonsure, Verticis sancti praesidium, Tessera et elogium initiati verticis. B.

Lettres de couronne, ou autre ordre de l'Eglise, Tessera sanctae iurisdictionis pontificiae, Libati nouacula verticis elogium. B.

Lettres commandées par le Roy par l'importunité de requerans, Placita a principe eblandita.

Lettres de commandement du Roy, Authoritas codicillaris. B.

Lettre de congé d'accorder, Litis conuentio partium dirimendae venia. Bud.

Lettres d'Edict leuës, publiées, et enregistrées, aux charges et modifications accoustumées en la Cour, Recitatum in Curia, palamque recitatum Edictum, Curiamque authorem fuisse perscriptum est, cum exceptionibus tamen et modificatione Curiae solennibus. Bud.

Lettres en forme d'Edict, Edictum codicillare. B.

Enteriner unes lettres Royaux, Diploma comprobare. B.

Demandeur à l'enterinement de lettres Royaux, Diplomatis impetrator. Bud.

Obtenir lettres d'estat, Iusticium militari iure vel legatorum impetrare. Bud.

Lettres d'evocations, Diplomata causarum translatiua. B.

Faire anticiper l'appelant par vertu de lettres Royaux, Citeriorem diem diplomatis venia prouocatori denuntiare. B.

Impetrans de lettres Royaux, Diplomatarij. B.

Lettres d'offices, de Baillifs, Seneschaux, et autres juges sortissans nuément en la Cour, Codicilli praefecturarum et magistratuum, quae e Curia nostra iura resortitione petunt. B.

Lettres d'offices donnez par le Roy, Honorum magistratuumque codicilli a regibus collatorum. B.

Lettres d'offices publiées et enregistrées en la Cour, Codicilli magistratus in Curia recitati, assensuque procuratoris. Regij promulgati, Curia authore facta, et solennis subscriptio addita. Budaeus.

Estre debouté de lettres Royaux que l'on a obtenuës, Repulsam diplomatis ferre. B.

Verifier le contenu és lettres Royaux qu'on a obtenuës, Diplomatum argumenta iudicibus approbare. B.

L'impetrant debouté des lettres Royaux par luy obtenuës, Diplomatis impetrati in medium deductio omnibus sententiis antiquata est. Budaeus.

Lettres patentes du Roy, Codicilli a principe impetrati, Codicilli Regij. B.

Les lettres patentes du Roy ont esté verifiées et enterinées par la Cour, La Cour a ordonné que les lettres patentes du Roy seront leuës et publiées, Codicillis Regiis recitandis et promulgandis Curia fundus et author fuit. Bud.

Lettres de pleine puissance et auctorité Royale, Principis non tam placita quam libita. B.

Lettres postidatées, ou de plus fresche date qu'elles ne sont escrites, Literae postridie subscriptae quam perscriptae, Recentiore die subnotatae. Bud.

Prendre les choses à l'escorce, ou à la lettre, et à toute rigueur de droict, Verbis et literis summoque contendere. B.

Produire de nouvel par lettres Royaux, Copias subitarias causae labanti conscribere. B.

Vous ne sçauriez prouver cela par lettres, ne tesmoings, Vnicam cedo huius rei authoritatem, Vnum profer testimonium. B.

Le repli des lettres, Margo diplomatis replicatus. B.

Lettres Royaux, Mandatum diplomaticum, Diploma, Diploma principale, vel Regium, AEquitatis adminicula, Codicilli principales. Bud.

Lettres Royaux decisives du proces, Diploma litis decretorium. Budaeus.

Faire la leçon à un juge par unes lettres Royaux, Diplomate iudici praeire quid de causa iudicare debeat. B.

Lettres Royaux pour rabiller les fautes d'un proces, Diplomata litium instauratiua. B.

Se faire relever par lettres Royaux, Diplomatis patrocinio alleuari. Budaeus.

Ceux qui ont perdu leur proces par quelque faute, ou inadvertence, s'en peuvent faire relever par lettres Royaux, Qui vel errore ducti, vel inconsulta scriptione, vel editione, vel enuntiatione temeraria, de gradu exciderunt processus iudicialis, codicillorum principalium adminiculo in gradum reponuntur. Bud.

Par lettres Royaux relever, ou remettre sus un proces perdu, Causas exanimatas, diplomatibus exuscitare et recoquere. B.

Relever par lettres Royaux celuy qui avoit perdu sa cause, Iuri experiundo, diplomate restituere eum qui causa ceciderat. B.

Lettres de relievement d'interruption ou peremption d'instance, Codicilli ad interpellandum litigij silentium. Bud.

Obtenir lettres de relievement d'interruption, Hiulcum litis contextum sarcire, Veniam diplomaticam interruptae causae impetrare. Budaeus.

Renouer un vieil proces par lettres de relievement de peremption, Litem longo interuallo repetere diplomatis venia. B.

Relievement par lettres Royaux, Restitutiones diplomaticae. Budaeus.

Remedier par lettres Royaux à quelque faute faite en un proces, Plagam in forensi dimicatione acceptam, codicillari medicamento sanare, vel cicatrice obducta tegere. B.

On peut bien remedier à cet inconvenient par unes lettres Royaux, Salua res est, nobis iactura iuris errore aut negligentia facta, diplomate sarcienda est. Bud.

Remedes de lettres Royaux, Subsidia diplomatica. B.

Une cause, ou un proces qui se perdoit, remis sus par unes lettres Royaux, Causa labans, opportune sustentata subsidiis impetrationis diplomaticae, vel adminiculo impetratiuo. B.

Lettres de remission ou pardon, Diplomata venialia, Codicilli veniales. Bud.

Ceux qui demandent lettres de remission, pardon, dispense, et telles autres, Officinae veniarum supplices. B.

Porteur de lettres de remission, ou pardon, Rei confessi et codicillorum impetratores. Bud.

Renouveler par lettres Royaux un bien vieil proces, Causam vermiculantem et obliuionis carie exesam diplomaticis mangoniis interpolare. Bud.

lettré

Lettré, Literatus, Bonus.

lettre


LETTRE, s. fém. LETTRÉ, ÉE, adj. [Lètre, lètré, tré-e: 1re è moy. 2e e muet au 1er, é fer. au 2d.] Lettre est, 1°. chaque caractère de l'alphabet. = 2°. Épitre. missive, dépêche. "J'ai reçu votre lettre, "Lettre de crédit, de change, etc. = 3°. Au pluriel, actes qui s'expédient au nom du Prince. Lettres closes, ou patentes. "Lettres de grâce, d'abolition, etc. — Et dans certaines compagnies, actes qui s'expédient sous le sceau de quelque puissance. "Lettres de tonsûre, de Prêtrise, etc. Lettres de Maître-ès-arts, etc. = 4°. Science et doctrine. Les lettres humaines, Les Belles-Lettres. La République des Lettres. "François I fut le père des Lettres. "Cet homme a beaucoup d'esprit, mais il n'a point de lettres. = 5°. À~ la lettre, au pied de la lettre, dans le sens litéral. "Cela est vrai à la lettre. "Il ne faut pas le prendre au pied de la lettre. "Rien n'empêche qu'on ne puisse prendre au pied de la lettre la parole de notre Sauveur. Boss. "La Maréchale n'aura point de pain au pied de la lettre. Mde de Coul. "Je vous aime de tout mon coeur, mais c'est au pied de la lettre et sans en rien rabattre. Sév. "Je plaisantois... vous prenez tout au pied de la lettre, ce n'est pas ma faute. Th. d'Éduc. = 6°. Aider à la lettre, au propre, supléer à ce qui manque à quelque passage obscur et défectueux; au figuré, entrer dans l'intention de celui qui parle ou qui écrit; et expliquer ce qu'il a dit ou écrit obscurément.
   LETTRÉ, qui a des lettres, de l'érudition. "Homme lettré. = En st. prov. "Gens ignâres et non lettrés.
   Rem. 1°. Il ne faut pas confondre Lettre avec Épitre. Lettre se dit généralem. de toutes les lettres qu'on écrit d'ordinaire, à quoi il faut ajouter, lettre de cachet, de change, de créance. Épître ne se dit qu'en deux ou trois câs: Épître dédicatoire; Épître de St. Paul, de St. Jean, etc. L'Épître de la Messe; les Épîtres de Cicéron, de Sénèque, de Pline, et d'autres Anciens Les Lettres en vers s'apèlent aussi Épîtres. BOUH. On dit aussi Épître pour lettre, dans le style badin, ou critique. J'ai reçu votre longue Épître. "Il m'accable de ses fades Épîtres. = Il faut dire, lettre de change, et non pas d'échange, comme on dit en quelques Provinces. = 2°. On a dit long-tems, au singulier, un Litérateur, plutôt qu'un homme de lettres; celui-ci est pourtant fort bon. "Qu'est-ce qu'un bel-esprit, un homme de lettres, en comparaison d'un homme vertueux? Marin. L'Homme Aimab. Mais au pluriel, gens de lettres se dit plus souvent, et a une signification plus étendûe que Litérateur. Depuis quelque tems, on ne voit paroître que des compilations, par une Société de Gens de Lettres. = M. Fréron, en imitation d'Homme de Lettres, a dit, Femme de Lettres. Je ne sais si quelqu'un l'a répété d'après lui. "Parmi les Femmes de Lettres vivantes~, qui sont célèbres. — Plus récemment on lit dans l'Ann. Litt. "Je ne conçois pas les Hommes de Lettres. Je crois qu'on doit toujours dire les gens de lettres. = 3°. On dit, avoir des lettres, pour, de la litératûre. L' Ab. des Fontaines, dit, en ce sens, n'avoir aucunes lettres, expression qui me parait tout au moins douteûse. On se faisoit gloire autrefois de n'avoir aucunes lettres. L'Acad. dit: "Il n'a point de lettres; mais on ne peut conclûre d'une expression à l'autre. = 4°. Ajouter à la lettre, exagérer, en dire plus qu'il n'y en a. = Avoir lettres de, avoir des nouvelles sûres, ou l'assurance de. = On dit d'un ouvrage achevé, qu'il n'y manque pas une lettre. = Ce sont lettres clôses: c'est un secret. = On dit d'une date ou d'une somme qu'elle est en toutes lettres, pour dire qu'elles ne sont pas en chiffres. On aplique figurément cette expression à d'autres objets. "M. William Burck (quoique Anglais, Protestant et Philosophe) ôse écrire en toutes lettres, (ouvertement~) que ses malheureux habitans (de l'Amérique) n'eurent d'autre réfuge que l'humanité des Prêtres. Ann. Litt. * Échanger~ des~ lettres, avoir un commerce épistolaire, est un latinisme germanique. "J' en écrivis sur ce ton là~ à M. Oldenbourg, avec qui auparavant je ne m'étois entretenu de telles choses, quoique nous eussions déja échangé plusieurs lettres. Leibnitz; c. à. d. quoique nous nous fussions déja écrit plusieurs fois. = 5°. Plusieurs terminent leurs lettres, en disant, qu'ils ont l'honneur d'être avec respect, etc. cette manière de les terminer déplait à beaucoup de gens de goût. Ils prétendent qu'on doit mettre; j'ai l'honeur d'être, simplement; ou je suis avec respect, etc.

Synonymes et Contraires

lettré

adjectif lettré
Qui a une solide culture.

lettré

nom lettré
Personne cultivée.
Traductions

lettré

אורייני (ת), איש אשכולות (ז), דעתן (ז), יודע ספר (ז), למדן (ז), מלומד (ז), משכיל (ז), נאור (ת), דַּעְתָּן, לַמְדָן, מַשְׂכִּיל, מְלֻמָּד, יוֹדֵעַ סֵפֶר

lettré

letrado

lettré

colto, erudito

lettré

[letʀe] adjwell-read
lettre de change nfbill of exchange
lettre de remerciement nfthank-you letter
lettre de voiture nfwaybill
lettre piégée nfletter bomb
lettre recommandée nfregistered letter
lettres de noblesse nfpl
(= titres) → letters patent
(fig) acquérir ses lettres de noblesse, conquérir ses lettres de noblesse → to win one's spurs