limite

limite

n.f. [ du lat. limes, limitis, sentier, bordure, frontière ]
1. Ligne séparant deux pays, deux territoires, deux terrains contigus : Ce muret matérialise la limite du jardin public bord, confins, lisière frontière
2. Ligne qui circonscrit un espace, qui marque le début ou la fin d'une étendue : La balle est sortie des limites du terrain cadre
3. Ce qui marque le début ou la fin d'un espace de temps ; ce qui le circonscrit : Dans les limites du temps qui m'est imparti le délai terme
4. Point au-delà duquel ne peuvent aller ou s'étendre une action, une influence, un état, etc. : Ma résistance a des limites. Dans la limite des stocks disponibles. Elle est d'une gentillesse sans limites borne, frein
5. (Employé en appos.) Indique un seuil qu'on ne peut dépasser ; extrême : La date limite d'inscription. Des prix limites. Ces exemples sont des cas limites.
À la limite,
si on envisage le cas extrême.
Limite d'âge,
âge au-delà duquel on ne peut exercer une fonction : Il a atteint la limite d'âge pour se présenter au concours.
adj.
Fam. Qui est tout juste acceptable : Ces plaisanteries sont limites.

LIMITE

(li-mi-t') s. f.
Ligne de démarcation entre des terrains ou territoires contigus ou voisins. Les Pyrénées sont la limite de la France du côté de l'Espagne. La rivière sert de limite à ma propriété. Il se dit souvent au pluriel en ce sens.
Il avait, en livrant des combats, en remportant des victoires, en domptant de fières nations, étendu les limites de son empire [BOURDAL., 2e dim. après Pâq. Dominic. t. II, p. 36]
Lui seul [Dieu] mit à vos pieds le Parthe et l'Indien, Dissipa devant vous les innombrables Scythes, Et renferma les mers dans vos vastes limites [RAC., Esth. III, 4]
Vos ordres sont suivis ; déjà vos satellites D'Élide et de Messène occupent les limites [VOLT., Mérope, I, 4]
Fig.
Je dis que sa grandeur n'aura point de limite [MALH., VI, 1]
La raison a pour eux des bornes trop petites ; En chaque caractère ils passent les limites [MOL., Tart. I, 6]
Je prie Dieu, lorsque je sens que je m'engage dans ces prévoyances, de me renfermer dans mes limites [PASC., Lett. à Mlle de Roannez, 7]
Blâmez ce que Dieu blâme, condamnez ce que Dieu condamne ; mais ne passez point ces limites sacrées [BOSSUET, Sermons, Jugem. humains, 1]
Quelquefois dans sa course un esprit vigoureux, Trop resserré par l'art, sort des bornes prescrites, Et de l'art même apprend à franchir les limites [BOILEAU, Art p. IV]
C'est une expérience éternelle, que tout homme qui a du pouvoir est porté à en abuser ; il va jusqu'à ce qu'il trouve des limites ; qui le dirait ? la vertu même a besoin de limites [MONTESQ., Espr. XI, 4]
Le temps est assez long pour quiconque en profite ; Qui travaille et qui pense en étend la limite [VOLT., 6e disc. en vers.]
Dans toute production poétique il y a toujours un peu de mensonge dont la limite n'est et ne sera jamais déterminée [DIDER., Salon de 1767, Œuv. t. XIV, p. 238, dans POUGENS]
Terme de mathématique. Grandeur de laquelle une autre grandeur peut approcher indéfiniment, sans jamais pouvoir la surpasser. Méthode des limites, méthode de démonstration qui emploie la considération des grandeurs limites. Limites des racines d'une équation, les deux quantités entre lesquelles se trouvent comprises les racines réelles.
Au plur.Terme d'astronomie. Les points de l'orbite d'une planète les plus éloignés de l'écliptique.

REMARQUE

  • Le genre de ce mot a varié : masculin au XVIe siècle, il l'était encore quelquefois au XVIIe :
    Et ta miséricorde excédant tous limites [CORN., Imit. III, 10]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Ainsi la mer [Dieu] borna, par tel compas, Que son limite elle ne pourra pas Outrepasser [MAROT, IV, 312]
    La vaillance a ses limites, lesquels franchis, on.... [MONT., I, 53]
    Si nous sçavions restreindre les appartenances de nostre vie à leursjustes et naturels limites.... [ID., I, 173]
    Elles commencent à bastir en leurs ruches, en voute, d'un artifice merveilleux, depuis le bas jusques en haut du plancher, laissans deux limites, l'une pour l'entrée et l'autre pour la sortie [PARÉ, Animaux, 7]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. limit, s. m. ; espagn. et ital. limite ; du lat. limitem, chemin de traverse, puis lisière, frontière, de limus, oblique.

limite

LIMITE. n. f. Ligne de démarcation naturelle ou convenue qui sert à séparer un terrain, un territoire, d'un terrain, d'un territoire contigu ou voisin. Les montagnes, les rivières sont les limites naturelles des pays. Une rivière qui sert de limite à ma propriété. Étendre, reculer les limites d'un pays. Rester dans ses limites. En termes de Géographie politique, on dit plutôt FRONTIÈRE.

Il signifie figurément le Point qu'une pensée, un sentiment, une action ne peuvent ou ne doivent pas dépasser. Son ambition est sans limites. Il ne donne point de limites à ses désirs. La limite qui sépare l'erreur de la vérité n'est pas toujours facile à marquer, à fixer, à reconnaître. Il a franchi les limites de son pouvoir.

Il désigne aussi le Moment, l'âge au delà duquel on ne peut plus légalement exercer une fonction. Atteindre la limite d'âge.

Il désigne, en termes de Mathématiques, Toute grandeur dont une autre grandeur peut approcher à l'infini sans jamais l'égaler exactement.

Synonymes et Contraires

limite

nom féminin limite
1.  Ligne séparant deux territoires.
2.  Ligne qui circonscrit un espace.
3.  Point qui ne peut être dépassé.
borne, frein, terme -littéraire: extrémité.
Traductions

limite

Grenze, Schranke, Begrenzung, Einschränkung, Limitlimit, boundary, frontier, bound, borderline, limitation, border, end, perimeter, barrier, term, scopegrens, limiet, perkאבן מיל (נ), גבול (ז), גבולי (ת), גדר (ז), מגבלה (נ), מצר (ז), סייג (ז), תחום (ז), תכלה (נ), תְּחוּם, גְּבוּלִיgrensfronteral, límitgrænseμεθόριος, σύνορο, όριοlimolímite, fronteraraja, ylärajahatárbatas, perbatasanlimite, confine, frontiera, colmo, estremo, terminefinis, limes, oragrenselimite, confins, fronteira, raiaграница, пределgräns, gränslinjeحَدّhranice, mezgranica, ograničenje境界, 限界경계, 한계granicaขอบเขต, ขีดจำกัดsınırgiới hạn, ranh giới边界, 限度граница限制 (limit)
nom féminin
1. ligne qui sépare deux pays, deux terrains les limites d'un terrain
2. fin d'un espace de temps C'est la dernière limite pour s'inscrire.
3. figuré point à ne pas dépasser connaître ses limites

limite

[limit]
nf
[terrain] → boundary
(= partie ou point extrême) → limit
sans limites [bêtise, richesse, pouvoir] → limitless, boundless
limite d'âge → age limit
Est-ce qu'il y a une limite d'âge? → Is there an age limit?
(autres locutions) dans la limite de → within the limits of
"dans la limite des stocks disponibles" → "while stocks last"
à la limite (= au pire) → at a pinch
À la limite, on pourrait prendre le bus
BUT At a pinch we could go by bus.
adj
(à ne pas dépasser) vitesse limite → maximum speed
charge limite → maximum load
cas limite → borderline case
date limite → deadline
date limite de vente → sell-by date
date limite de consommation → best-before date, use-before date
prix limite → upper price limit
(tout juste acceptable ou possible) [comportement] → barely tolerable
J'ai trouvé son comportement plutôt limite → I thought his behaviour was barely tolerable.
On s'en est tirés mais c'était limite
BUT We got out of it but it was touch and go.; We got out of it but it was a close thing.