lin

lin

[ lɛ̃] n.m. [ lat. linum ]
1. Plante herbacée, à fleurs bleues, cultivée pour sa tige qui fournit des fibres textiles, et pour sa graine qui fournit de l'huile et une farine.
2. Fibre textile obtenue à partir de cette plante ; tissu fait de cette fibre.

LIN

(lin) s. m.
Plante dont la tige fournit un fil servant à fabriquer des toiles fines et des dentelles, et dont le nom botanique est linum usitatissimum, L.
Les réfugiés français avaient porté en Irlande et en Écosse la culture du lin et du chanvre [RAYNAL, Hist. phil. III, 8]
Le lin vivace, linum perenne, L. espèce que l'on cultive aussi en France ; il a été nommé anciennement lin perpétuel de Sibérie.
Lin, linum, nom du genre type de la famille des linées.
Toile faite de lin.
Debout à ses côtés, le jeune Éliacin Comme moi le servait en long habit de lin [RAC., Ath. II, 2]
Ce réprouvé qui sort aujourd'hui de l'abîme pour vous instruire, était riche, dit Jésus-Christ ; il était vêtu de pourpre et de lin [MASS., Carême, Mauv. riche.]
Gris de lin, couleur qui ressemble à celle de la filasse de lin et de la toile écrue qui en provient, surtout de la filasse qui est grise avec un doux reflet nacré. Adj. invariable. Ruban gris de lin. Une robe gris de lin.
Lin d'Amérique, un des noms vulgaires de l'agave americana. Lin aquatique, nom sous lequel on désigne parfois diverses fucacées du genre chantransie, appelées aussi lin de mer. Lin étoilé, nom vulgaire et spécifique de la lysimachie lin étoilé (primulacées). Lin de lièvre, la cuscute européenne, employée, dit-on, par les lièvres pour le coucher de leurs petits ; dite aussi lin maudit, parce qu'elle nuit à différentes plantes en en gênant la croissance, et surtout en les suçant et vivant à leurs dépens. Lin de marais, nom vulgaire de l'ériophoron à plusieurs épis (cypéracées), dit encore linaigrette, lin des prés, lin sauvage. Lin de la Nouvelle-Zélande, le phormion. Lin vif, lin incombustible, lin minéral, l'amiante. Lin fossile ou incombustible, variété d'asbeste.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    L'arunde [l'hirondelle] fu de grant saveir ; Bien s'aparçut ke par le lin Serunt oisel mis à lur fin [MARIE, Fable 18]
  • XVIe s.
    Le lin printanier rapporte moins de poil et de graine que l'hyvernal [O. DE SERRES, 732]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. lin ; catal. lli ; espagn. lino ; portug. linho ; ital. lino ; du lat. linum.

lin

LIN. n. m. Plante herbacée, à fleur bleue, dont la graine est employée à beaucoup d'usages et dont la tige fournit un fil qui sert à fabriquer des toiles fines et des dentelles. Semer, cueillir du lin. Farine de graine de lin. Eau de graine de lin. Huile de lin. Fil de lin. Toile de lin. Filer du lin.

Il se prend quelquefois absolument pour la Toile faite de lin. Être vêtu de lin. De longs habits de lin.

Gris de lin, Couleur qui ressemble à celle de la toile de lin. Adjectivement, Couleur gris de lin. Ruban gris de lin.

lin

Lin, Linum.

Fin lin, Carbasus, Byssus.

Fait de fin lin, Carbaseus, Carbasinus, Carbasineus, Byssinus.

Une poignée de lin, Manualis fasciculus lini.

Drapeau de lin, Linamentum.

De lin, Lineus.

lin


LIN, s. m. [Lein.] Plante dont on file l'écorce. "Filer du lin. "Toile de lin.

Traductions

lin

Flachs, Lein, Leinpflanze, Leinenflax, linen, shroudvlas, linnenבוץ (ז), פשתן (ז), שש (ז), פִּשְׁתָּןленllílen, plátnohør, linnedlinolinolanlenlinumlinaslinlen, płótnolinhoinлён, льняная тканьlin, linnelinoكَتّاْنُλινόpellava리넨ผ้าลินินketenvải lanh亚麻布 (lɛ̃)
nom masculin
tissu végétal une chemise en lin

lin

[lɛ̃] nm
(BOTANIQUE)flax
(= tissu, toile) → linen
une veste en lin → a linen jacket