logique

1. logique

n.f. [ du gr. logikê, la science du raisonnement ]
1. Discipline qui étudie le raisonnement, les formes et les lois de la pensée : Les règles de la logique.
2. Manière de raisonner juste ; suite cohérente d'idées : La simple logique voudrait que l'on refuse cet argument raison cohérence ; illogisme
3. Manière de raisonner et d'agir propre à un individu, un groupe : Il suit sa logique raisonnement
4. Manière dont les faits découlent nécessairement les uns des autres ; ensemble des relations qui règlent l'apparition de phénomènes : Dans la logique des choses, il devrait être élu enchaînement, nécessité
5. Ensemble des procédés d'établissement de la vérité ; leur étude : La logique d'une enquête. La logique des sciences.

2. logique

adj. [ de 1. logique ]
1. Qui est conforme aux règles de la logique, de la cohérence, du bon sens : Une démonstration logique cohérent, judicieux, rationnel, sensé ; absurde, illogique, incohérent attendu, inéluctable, nécessaire ; imprévisible, inattendu convenable, naturel, normal ; anormal, extravagant, singulier
2. Qui raisonne de manière cohérente : Soyez logique, vous ne pouvez dire une chose et son contraire cartésien, conséquent, méthodique, raisonnable ; déraisonnable, insensé

LOGIQUE

(lo-ji-k') s. f.
Science qui a pour objet les procédés du raisonnement. Les règles de la logique.
Aristote... s'étant le premier avisé de séparer de toute matière les préceptes de la logique, d'où vient qu'il ne s'est servi que de lettres toutes nues, pour bien faire voir qu'elle était la vertu de la forme syllogistique [LAMOTHE LEVAYER, Vertu des païens, II, Aristote.]
Voulez-vous que je vous apprenne la logique ? c'est elle qui vous enseigne les trois opérations de l'esprit [MOL., Bourg. gent. II, 4]
La logique a peut-être emprunté les règles de la géométrie sans en comprendre la force [PASC., Espr. géométr. II]
Par extension.
L'histoire naturelle, maniée par un vrai philosophe, sera toujours la meilleure logique [BONNET, Lett. div. Œuv. t. XII, p. 61, dans POUGENS]
Ouvrage sur les procédés du raisonnement. La Logique de Port-Royal, de Condillac (avec une L majuscule).
En termes de collége, la classe où l'on enseigne cette science. Il est cette année en logique. On dit maintenant philosophie.
Par extension, sens droit, disposition à raisonner juste. Il a de la logique. Il manque de logique. Logique naturelle, la faculté de raisonner que nous avons reçue de la nature, indépendamment des règles.
Raisonnement enchaîné, suite dans les idées. Un défaut de logique. Il n'y a point de logique dans cet ouvrage.
Ce sont là les seuls génies [Corneille, Molière, Racine, Boileau] qui ont illustré la poésie en France dans le grand siècle ; presque tous les autres ont manqué de naturel, de variété, d'éloquence, d'élégance, de justesse, de cette logique secrète qui doit guider toutes les pensées sans jamais paraître [VOLT., Dict. phil. Vers.]
Fig. La logique cachée des événements. La logique du cœur, des passions.
Adj. Conforme aux règles de la logique. Ce raisonnement n'est pas logique. Terme de grammaire. Analyse logique, se dit, par opposition à analyse grammaticale, de celle qui décompose la proposition en sujet, verbe et attribut, tandis que l'analyse grammaticale s'occupe de la forme des mots.

SYNONYME

  • LOGIQUE, DIALECTIQUE. La logique est une science qui a pour objet l'étude des procédés du raisonnement. La dialectique est un art qui cherche à prouver quelque chose en particulier. La logique raisonne, la dialectique argumente. La logique s'applique à distinguer le vrai du faux ; la dialectique, à présenter une proposition de manière à ce qu'elle paraisse vraie. En général, dialectique s'applique surtout aux procédés d'argumentation ; on parle de la dialectique de Platon, et non de sa logique.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Et se tu sces [sais] riens de logique, Qui bien rest science autentique.... [, la Rose, 6651]
    Bien avez oï la descorde, Qui a duré tant longuement.... Entre la gent saint Dominique Et cels qui lisent de logique [l'université] [RUTEB., 73]
    Et si ai souvent trové [à la taverne] Maint cler, la chape ostée, Qui n'out cure que soit logique desputée ; Li hoste est par de lès qui dit : bevés [, cité dans COUSSEMAKER, l'Art harmonique, p. 238]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. logica, loica ; espagn. et ital. logica ; du lat. logica, qui vient des termes grecs signifiant logique, raison (voy. LOGOS).

logique

LOGIQUE. n. f. Étude des procédés de raisonnement, science qui enseigne à raisonner juste. Les règles de la logique. Traité de logique.

Il se dit aussi d'un Ouvrage sur cette science. La Logique de Port-Royal. La Logique de Condillac.

Il signifie, par extension, Sens droit, disposition à raisonner juste, méthode, suite dans les idées. Il a une logique naturelle, fort sûre, fort droite. Il a de la logique. Il manque de logique.

Il se dit aussi de l'Enchaînement naturel, normal, nécessaire des événements. La logique d'une situation. L'événement se produisit comme pouvait le faire prévoir la logique de l'histoire. Ce dénouement est dans la logique des choses.

Il se dit, figurément, d'une Manière particulière de raisonner. La logique du coeur, des passions. Chercher dans un bienfait un motif intéressé, c'est la logique des ingrats. La logique féminine.

LOGIQUE s'emploie aussi comme adjectif des deux genres et signifie Qui est conforme aux règles de la logique. Son raisonnement n'est pas logique.

En termes de Grammaire, Analyse logique. Voyez ANALYSE.

Synonymes et Contraires
Traductions

logique

(lɔʒik)
nom féminin
raisonnement juste

logique

Logik, logischlogical, logic, consistent, consistencylogisch, logica, consequentהגיוני (ת), היגיון (נ), לוגי (ת), לכיד (ת), נכון (ת), עקבי (ת), רציונאלי (ת), תבוני (ת), הִגָּיוֹן, הֶגְיוֹנִיlògikalogický, logikalogikológica, lógicológico, lógicalogik, logiskλογικός, λογικήлогичный, логический, логикаlogico, logicaمَنْطِقِيّlogisklooginenlogičan論理的な논리적인logisklogicznyมีเหตุผลmantıklıhợp lý合理的логика邏輯 (lɔʒik)
adjectif
1. conforme à la logique les conséquences logiques de qqch
2. qui réfléchit de manière cohérente un esprit logique

logique

[lɔʒik]
adj
[raisonnement, système, opérateur] → logical
une conséquence logique de qch → a logical consequence of sth
(= normal, évident) c'est logique → it stands to reason
ce n'est pas logique → it doesn't make sense
nflogic
en toute logique → logically
une logique de guerre → war logic