loir

loir

n.m. [ lat. pop. lis, liris ]
Petit rongeur hibernant, au pelage gris, qui se nourrit de fruits et de graines.

loir

(lwaʀ)
nom masculin
petit animal à poils gris Les loirs hibernent plusieurs mois par an.

LOIR

(loir) s. m.
Petit animal semblable à un rat, à poil gris, à queue velue, qui vit dans les creux des arbres et des murs, et qui dort durant l'hiver.
Nous connaissons trois espèces de loirs qui, comme la marmotte, dorment pendant l'hiver, le loir, le lérot et le muscardin ; le loir est le plus gros des trois, le muscardin est le plus petit [BUFF., Quadrup. t. II, p. 341]
Les loirs faisaient partie de la bonne chère chez les Romains ; ils en élevaient en quantité [ID., ib. p. 348]
Je fis la guerre aux loirs, j'en détruisis beaucoup, et le fruit n'en disparaissait pas moins ; je guettai si bien qu'enfin je trouvai que le jardinier lui-même était le grand loir [J. J. ROUSS., Conf. IX]
Fig. Un loir, un paresseux, parce que cet animal dort pendant plusieurs mois.
Vous ne me parlez plus de ce paresseux [Thiriot], de ce négligent, de ce loir, de cet ingrat, de ce liron qui passe sa vie à manger, à dormir, et à oublier ses amis [VOLT., Lett. Damilaville, 2 avr. 1764]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Mais il esgarde et voit deux loirs, Li uns est blans, li autre noirs, Rungier de l'arbre la racine [GUI DE CAMBRAI, Barl. et Jos. p. 341]
    Pour bien faire message, [il] n'estoit pas com le loire [, Berte, LXVI]
    [Un vilain] Que je trové là en l'oraille De cel pré dormant conme loir [, Renart, 5977]
  • XVIe s.
    Combien de fois, combien elle eut d'envie Sur l'ours, les glirs, les taissons endormis ! [LA BOÉTIE, 485]
    Heureux loirs, qui dormez la moitié de l'année, Las ! qu'un somme aussi fort ne me peut-il tenir ? [DESPORTES, Diane, II, 49]

ÉTYMOLOGIE

  • Berry, lire ; provenç. glire ; espagn, liron ; ital. ghiro ; du lat. glirem, de glis, gliris.

loir

LOIR. n. m. Petit mammifère rongeur semblable à un rat, à poil gris, à queue velue, qui vit dans le creux des arbres ou des murs et qui dort durant une partie de l'hiver. Il dort comme un loir. Paresseux comme un loir.

loir

LOIR, riviere passant à Vendosme, Galliam Lugdunensem ab Aquitanica seiungit.

Un Loir, Glis gliris.

Le lieu où on nourrit les loirs, Glirarium.

Traductions

loir

מרמיטה (נ), נמנמן (ז), נַמְנְמָן

loir

ghiro

loir

[lwaʀ] nmdormouse
dormir comme un loir → to sleep like a log