lumière

lumière

n.f. [ du lat. luminaria, lampe, de lumen, luminis, lumière ]
1. Rayonnement émis par des corps incandescents ou luminescents, et qui est perçu par les yeux : La vitesse de la lumière.
2. Clarté du soleil : Approchez-vous de la fenêtre pour avoir plus de lumière
jour ; obscurité : Une lumière d'automne
3. Éclairage artificiel ; ce qui produit cet éclairage : Éteindre la lumière
4. Partie claire ou plus éclairée que les autres dans une peinture, un dessin : La distribution des lumières et des ombres.
5. Ce qui éclaire l'esprit ; élément qui fait comprendre : Ce fait nouveau n'a apporté aucune lumière dans le débat
6. (Souvent en tournure nég.) Personne au savoir ou aux mérites éclatants : Une lumière du journalisme
phare, sommité : Ce n'est pas une lumière
À la lumière de,
en se référant à : L'enquête redémarre à la lumière d'un nouveau témoignage.
Faire la lumière sur ou toute la lumière sur,
révéler les tenants et les aboutissants d'une affaire qui restait mystérieuse : Le reportage a permis de faire toute la lumière sur cet incident.
Mettre en lumière,
mettre en évidence : Cette catastrophe a mis en lumière les faiblesses de la prévention.

lumières

n.f. pl.
1. Feux d'un véhicule : Le conducteur a laissé ses lumières allumées.
2. Capacités intellectuelles ou connaissances que qqn possède : Je ferai appel à vos lumières pour éclaircir ceci
Les Lumières,
mouvement philosophique qui domine le monde des idées en Europe au xviiie siècle et prône la tolérance et le respect des libertés civiles.

LUMIÈRE

(lu-miè-r') s. f.
Celle des propriétés des corps qui est perçue par l'œil et qui se manifeste par les couleurs. La lumière se réfléchit comme le son. La lumière se réfracte en passant d'un milieu moins dense à un milieu plus dense. Descartes supposa que la lumière était un mouvement ondulatoire dans un milieu particulier ; Newton, que c'était l'émission de particules lancées par le corps lumineux ; les physiciens ont repris l'hypothèse de Descartes, et admettent que la lumière est due à des ondes excitées dans le fluide hypothétique nommé éther, et que la différence de longueur entre ces ondes produit les sept rayons fondamentaux du spectre solaire.
Dieu dit : Que la lumière soit faite ; et la lumière fut faite [SACI, Bible, Genèse, I, 3]
Quand on dit que le chaud n'est que le mouvement de quelques globules, et la lumière le conatus recedendi [force centrifuge du soleil, laquelle, d'après Descartes, agissant sur la matière répandue dans l'espace entre le soleil et nous, se fait sentir à notre œil] [PASC., Pens. XXV, 10, édit. HAVET.]
Ces hautes montagnes dont la cime, au-dessus des nues et des tempêtes, trouve la sérénité dans sa hauteur, et ne perd aucun rayon de la lumière qui l'environne [BOSSUET, Louis de Bourbon.]
L'objet perpétuel de l'Optique de M. Newton est l'anatomie de la lumière ; l'expression n'est point trop hardie, ce n'est que la chose même [FONT., Newton.]
Le célèbre inventeur de la méthode de philosopher, le grand Descartes, s'il est besoin de le nommer, avait-il soupçonné que, pour anatomiser la lumière, il ne fallut qu'en faire tomber un rayon sur un prisme ou observer une bulle de savon ? [BONNET, Paling. philos. XI, 8]
Quoi qu'il en soit de la manière d'agir de la lumière, il est aujourd'hui bien prouvé par les expériences les plus directes, que ce ne sont pas seulement les plantes qu'elle colore, mais qu'elle colore encore une multitude de corps de nature très différente, ou qu'elle change les couleurs primitives de ces corps et quelquefois dans un espace de temps très court [ID., Contempl. nat. V, 11]
La lumière nous arrive réfléchie de Saturne en quatorze minutes, malgré les suppositions absurdes de Descartes [VOLT., Jenni, 6]
Tout le monde sait que la lumière emploie environ sept minutes et demie de temps à venir du soleil jusqu'à nous ; supposant donc le soleil à trente-six millions de lieues, la lumière parcourt cette énorme distance en sept minutes et demie, ou, ce qui revient au même (supposant son mouvement uniforme) quatre-vingt mille lieux en une seconde [BUFF., Hist. min. Intr. 1re part. Œuv. t. VI, p. 22]
La lumière, qui pénètre tous les corps transparents et en sort après avoir subi les réfractions et des dispersions, est l'instrument le plus délié, le scalpel le plus fin par lequel nous puissions scruter l'intérieur des substances qui la reçoivent et la transmettent [ID., Min. t. VI, p. 119]
Il est démontré, par l'expérience, que la lumière du soleil ne pénètre qu'à six cents pieds à travers l'eau la plus limpide [ID., Époq. nat. Œuv. t. XII, p. 13]
Le dieu, poursuivant sa carrière, Versait des torrents de lumière Sur ses obscurs blasphémateurs [LEFRANC DE POMPIGNAN, Ode sur la mort de J. B. Rousseau.]
Bouguer a trouvé par l'expérience que la lumière du soleil est plus vive au centre que vers les bords [LAPLACE, Exp. I, 76]
Fig.
Des traits de flamme sortaient de sa bouche [saint François de Sales], qui allaient pénétrer dans le fond des cœurs ; il savait que la chaleur entre bien plus avant que la lumière ; celle-ci ne fait qu'effleurer et dorer légèrement la surface ; la chaleur pénètre jusqu'aux entrailles [BOSSUET, Panég. St François de Sales.]
Lumière cendrée, la faible lumière que nous envoie en certains cas la région lunaire qui est dans l'ombre par rapport au soleil ; cette lumière est une réflexion de celle que lui envoie notre terre.
En général, ce qui éclaire, ce qui rend les objets visibles. Une lumière vive. Cet appartement reçoit peu de lumière. La lumière d'un flambeau, d'une bougie. Un œil malade ne peut souffrir la lumière.
Le soleil se couchait dans une nuée d'or et d'azur, et ne donnait de ses rayons qu'autant qu'il en faut pour faire une lumière douce et agréable [VOIT., Lett. 10]
Absolument. Le jour.
Ce matin j'ai voulu devancer la lumière [RAC., Esth. II, 1]
Il a perdu la lumière, il est privé de la lumière du jour, il est devenu aveugle. Voir, revoir la lumière, sortir de prison.
Souffrez que Bajazet voie enfin la lumière ; Des murs de ce palais ouvrez-lui la barrière [RAC., Bajaz. I, 2]
Poétiquement et dans le langage élevé, la lumière du jour, la vie.
Nous saluons tous, en entrant au monde, la lumière du jour par nos pleurs [BOSSUET, Gornay.]
Commencer à voir la lumière, la lumière du jour, naître. Jouir de la lumière, voir la lumière, vivre.
Bientôt de Jézabel la fille meurtrière, Instruite que Joas voit encor la lumière.... [RAC., Athal. IV, 3]
La lumière éclaire encor ses yeux [VOLT., Tancr. V, 5]
Perdre la lumière, être privé de la lumière, mourir, être mort.
....La Parque à ce mot lui coupe la parole ; Sa lumière s'éteint, et son âme s'envole [CORN., Rodog. V, 4]
[Ils] Perdirent en naissant la lumière du jour [ID., Œdipe, V, 4]
Le fer ne produit point de si puissants efforts, Madame ; la lumière à ses yeux est ravie [RAC., Brit. V, 5]
Le roi touche à son heure dernière, Madame, et ne voit plus qu'un reste de lumière [ID., Mithr. V, 4]
La lumière sans moi vous eût été ravie [VOLT., Œdipe, V, 2]
Chérir la lumière, être attaché à la vie.
Le bon homme, tout vieux, chérit fort la lumière [MOL., l'Ét. III, 5]
Fig. Mettre en lumière, rendre plus visible, faire ressortir.
Mais plus ce rang sur moi répandrait sa splendeur, Plus il me ferait honte, et mettrait en lumière Le crime d'en avoir dépouillé l'héritière [RAC., Brit. II, 3]
Mettre une vérité en lumière, la démontrer et la répandre. Mettre un livre en lumière, l'imprimer, le rendre public, le mettre en vente.
Méditations.... trop stériles et indignes d'avoir été mises en lumière [DESC., Rép. aux 2es objections, 3]
Sitôt que Chapelain met une œuvre en lumière, Chaque lecteur d'abord lui devient un Linière [BOILEAU, Sat. IX]
Longus m'embrasserait pour avoir enfin remis en lumière son œuvre amoureuse [P. L. COUR., Lett. I, 99]
Cet ouvrage n'a point encore vu la lumière, il n'a point encore paru. Ne point voir la lumière, rester, quoique imprimé, sans publicité.
Le Jonas inconnu sèche dans la poussière : Le David imprimé n'a point vu la lumière [BOILEAU, Sat. IX]
Bougie, chandelle, lampe allumée. Lire, écrire à la lumière.
Et grondant se fâcha qu'on était sans lumière [RÉGNIER, Sat. X]
Va m'attendre là-haut avec de la lumière [HAUTEROCHE, Espr. follet, III, 3]
Mais en ma chambre à peine ai-je éteint la lumière, Qu'il ne m'est plus permis de fermer la paupière [BOILEAU, Sat. VI]
Les personnes qui écrivent ou qui lisent trop longtemps de suite, doivent donc, pour ménager leurs yeux, éviter de travailler à une lumière trop forte : il vaut mieux faire usage d'une lumière trop faible [BUFF., Hist. nat. hom. Œuv. t. IV, p. 468]
Je voyais s'enfoncer sous l'horizon les lumières de Venise [CHATEAUBR., Itin. 1re part.]
Terme de théologie. La lumière éternelle, ou, simplement, la lumière, l'éclat qui émane de Dieu.
Je suis la lumière du monde ; celui qui me suit ne marche point dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie [SACI, Bible, Év. St Jean, VIII, 12]
Ô lumière éternelle ! Heureux le cœur qui ne te perd jamais ! [RAC., Esth. II, 9]
On disputait [dans l'empire d'Orient] si la lumière qui apparut autour de Jésus-Christ sur le Thabor était créée ou incréée [MONTESQ., Rom. 22]
Dans le style de l'Écriture, anges de lumière, enfants de lumière, se dit de ceux qui marchent dans les voies de Dieu, par opposition à anges de ténèbres, enfants de ténèbres.
Il faut, mes chers auditeurs, si vous voulez être des enfants de lumière, renoncer à cet intérêt qui vous empêche de connaître Dieu [BOURDAL., Homél. sur l'aveugle-né, Dominic. t. IV, p. 496]
Les justes qui sont des enfants de lumière [MASS., Avent, Bonh.]
Le juste est un enfant de lumière..., au lieu que le pécheur est un enfant de ténèbres [ID., Panég. St Benoît.]
Terme de mystique. Lumière du Thabor, vision qu'avaient les mystiques qui croyaient pouvoir entrer en communication avec la divinité en regardant fixement leur nombril. Lumière de gloire, secours que Dieu donne aux âmes des bienheureux, afin qu'elles puissent le contempler face à face.
En termes de peinture, lumière se dit, comme jour, des parties éclairées d'un tableau, de la lumière imitée. Un bel effet de lumière. Les lumières sont bien entendues, bien ménagées dans ce tableau. Mettre quelques lumières à un tableau.
On n'obtient de grandes lumières que par l'opposition des ombres [DIDER., Salon de 1767, Œuv. t. XIV, p. 507]
Grande lumière, la partie la plus claire du tableau, où se met ordinairement l'objet principal de la composition. Lumières larges, celles qui sont étendues, vives et brillantes. Lumière serrée, celle qui a un foyer très restreint, entouré immédiatement de fortes ombres.
Petit trou à la culasse d'une arme à feu, ainsi dit parce qu'il y fait pénétrer la lumière. La lumière de ce fusil, de ces pistolets, est trop large, trop étroite. Terme de facteur d'orgues. L'ouverture par laquelle le vent entre dans un tuyau. Dans les instruments de mathématiques à pinnules, petit trou à travers lequel on aperçoit l'objet observé. Terme de marine. Lumière d'une pompe, trou ouvert sur un des côtés du corps de la pompe, et par lequel s'échappe l'eau que le piston élève. Se dit, parmi les charpentiers, les ébénistes, etc. d'une mortaise ou d'une ouverture qui traverse de part en part une pièce de bois. La lumière d'un rabot. Lumière se dit aussi du calibre d'un vaisseau artériel ou veineux coupé en travers. La lumière de l'artère crurale. ig. Publicité, et contrôle qui résulte de la publicité. Les malhonnêtes gens redoutent la lumière. Ses actions ne craignent point la lumière.
Fig. Ce qui brille comme fait la lumière aux yeux du corps.
N'espérons plus, mon âme, aux promesses du monde ; Sa lumière est un verre, et sa faveur une onde Que toujours quelque vent empêche de calmer [MALH., I, 3]
Il y a [en Dieu] assez de lumière pour ceux qui ne désirent que de voir, et assez d'obscurité pour ceux qui ont une disposition contraire [PASC., Pens. XX, 1, édit. HAVET.]
C'est [la véritable piété] une lumière si éclatante, qu'elle rejaillit sur tout ce qui lui appartient [ID., Lett. à Mlle de Roannès, 6]
Tout le monde croit que l'étoile de Mme de Montespan pâlit.... on regarde, on observe, on s'imagine, on trouve des rayons de lumière sur des visages que l'on trouvait indignes, il y a un mois, d'être comparés aux autres [SÉV., 11 sept. 1676]
Si je suis assez heureuse pour vous retrouver encore à Paris, vous me consolerez de tous mes ennuis, et vous me donnerez de la joie, et de la lumière à mon esprit [ID., à Bussy, 19 juin 1680]
Je sens que mon cœur n'en est pas plus échauffé [après des sermons de Bourdaloue], et que toutes ces lumières dont il a éclairé mon esprit ne sont point capables d'opérer mon salut [ID., 20 avr. 1683]
Pour mettre à couvert la faiblesse commune de la naissance, chacun tâche d'attirer sur elle toute la gloire de ses ancêtres, et la rendre plus éclatante par cette lumière empruntée [BOSSUET, Gornay.]
10° Fig. Ce qui éclaire et guide l'esprit, ce qui rend visibles les obscurités.
L'espoir.... me rend quelques lumières Pour juger mieux que vous de ces âmes si fières [CORN., Rodog. III, 5]
L'œil le plus éclairé sur de telles matières Peut prendre de faux jours pour de vives lumières [ID., Héracl. V, 2]
Ce peu qu'elle en dit suffit à jeter une lumière imparfaite [ID., Exam. d'Héraclius.]
Avoir une âme ouverte, une franchise entière Qui dans leur artifice a manqué de lumière [ID., Nic. IV, 2]
Plusieurs y sont trompés, et leur fausse lumière Trouve le précipice au bout de la carrière [ID., Imit. III, 15]
Prenez-garde que la lumière qui est en vous ne soit elle-même de vraies ténèbres [SACI, Bible, Év. St Luc, XI, 35]
Ceux en qui cette lumière [la foi] est éteinte [PASC., Pens. XXII, 2, éd. HAVET.]
Ces personnes destituées de foi et de grâce qui, recherchant de toute leur lumière tout ce qu'ils voient dans la nature qui les peut mener à cette connaissance.... [ID., ib.]
Si la lumière est ténèbres [si les prêtres eux-mêmes sont aveugles], que seront les ténèbres [que sera le monde] ? [ID., ib. XXIV, 35, éd. HAVET.]
Ô mon père, d'où Molina a-t-il pu être éclairé pour déterminer une chose de cette importance sans aucun secours de l'Écriture, des conciles, ni des Pères ? je vois bien qu'il a eu des lumières bien particulières [ID., Prov. VII]
Si vous éteignez vous-même les lumières de votre raison [BOSSUET, Sermons, Péché d'habit. 2]
L'essentiel est de ne jamais agir contre la lumière intérieure [MAINTENON, Lett. à Mme de Vantadour, 18 mars 1700]
Les peuples à l'envi marchent à ta lumière [de Jérusalem] [RAC., Athal. III, 7]
Venez-vous à moi [Dieu] comme à votre lumière, pour y dissiper les erreurs de vos sens ? [MASS., Confér. Communion.]
Quelle lumière affreuse a passé dans mon cœur ? [VOLT., Zaïre, III, 7]
Des projets utiles mais impraticables, par l'erreur dont l'auteur n'a jamais pu sortir, que les hommes se conduisaient par leurs lumières plutôt que par leurs passions [J. J. ROUSS., Conf. IX]
On eût dit que son âme à son heure dernière D'un funeste avenir repoussait la lumière [DUCIS, Othel. II, 1]
Porter la lumière, éclairer, éclaircir.
Pourquoi avons-nous porté la lumière jusque dans votre cœur ? [MASS., Carême, Inconst.]
Loin de porter la lumière sur les ténèbres qui l'environnent, [le pécheur] répand ses propres ténèbres sur un reste de clarté que lui offrent encore les créatures [ID., Panég. St Benoît.]
Ouvrir des lumières, indiquer ce qu'il faut faire.
Cléante : Songe un peu, je te prie. - Marianne : Ouvre-nous des lumières [MOL., l'Avare, IV, 1]
Lumière naturelle, celle que nous tenons de notre nature, par opposition à la révélation.
L'un [paradoxe stoïcien relatif au suicide] des plus contraires à la lumière naturelle et à notre religion [LAMOTHE LE VAYER, Vertu des païens, II, Zénon.]
11° La lumière, ou les lumières, la capacité intellectuelle naturelle et acquise.
Il faut de la prudence, il faut de la lumière ; Il faut de la vigueur adroite autant que fière [CORN., Othon, II, 4]
Il y en a beaucoup [de gens] que le trop d'esprit gâte, qui voient mal les choses à force de lumière [MOL., Crit. 6]
Et comme ses lumières sont fort petites.... [ID., Pourc. III, 1]
Et comme votre esprit a de grandes lumières [ID., Mis. I, 2]
Vous vous souvenez peut-être assez de moi pour savoir que je suis assez blessée des méchants styles ; j'ai quelque lumière pour les bons [SÉV., 12 juill. 1671]
C'est un aimable homme, il a beaucoup d'esprit et de lumière, avec la douceur et la simplicité d'un enfant [ID., 9 avr. 1683]
Elle se défiait de ses lumières [FLÉCH., Dauph.]
Il avait soumis sa conduite aux lumières du chevalier [HAMILT., Gramm. 4]
La prière ne suppose pas dans l'âme qui prie de grandes lumières [MASS., Carême, Prière 1]
Ce prince, qui avait des lumières, s'y opposa [MONTESQ., Esp. VII, 4]
L'abondance de ses lumières [de Joli de Fleury] qui l'éblouissaient quelquefois au lieu de l'éclairer [DUCLOS, Mém. rég. Œuv. t. V, p. 275, dans POUGENS]
12° Les lumières du siècle, le point de civilisation, de connaissances auxquelles il est parvenu.
À quoi nous servent nos lumières, si nous conservons toujours nos abus ? [VOLT., Dict. phil. Annales.]
Non ! la postérité ne se doutera jamais combien, dans ce siècle de lumières.... il y eut de savants qui ne savaient pas lire.... [P. L. COUR., Lettre du 12 août 1806]
Vous applaudissiez aux lumières D'un siècle aveugle et perverti [BÉRANG., Miss. de Montr.]
Au singulier.
Je vois avec plaisir qu'il se forme dans l'Europe une république immense d'esprits cultivés ; la lumière se communique de tous côtés [VOLT., Lett. Gallitzin, 14 août 1767]
13° Renseignements que l'on a d'une chose.
Je n'ai point fait la pièce qui vous pique ; je l'ai reçue de Paris avec une lettre qui m'a appris le nom de l'auteur ; il l'adresse à un de nos amis qui vous en pourra donner plus de lumière [CORN., Lett. apolog.]
Et sur cette matière, Il pourra nous donner une pleine lumière [MOL., Fem. sav. I, 1]
Madame, à ma prière Il va dans tous ces bruits chercher quelque lumière [ID., D. Sanche, V, 2]
Si vous vouliez me dire un petit mot de plus sur les méchancetés qu'on vous a faites, peut-être vous pourrais-je donner de grandes lumières pour découvrir d'où elles viennent [SÉV., 13 mai 1666]
Donnez-moi quelque lumière sur cette belle aventure [ID., 21 août 1675]
Son trépas à mes pleurs offre assez de matières, Sans que j'aille chercher d'odieuses lumières [RAC., Phèd. V, 7]
14° Lumières du discours, nom pittoresque donné par les anciens rhéteurs aux figures et aux ornements du style.
Les beaux mots sont, à vrai dire, la lumière propre et naturelle de nos pensées [BOILEAU, Longin, Sublime, 25]
15° Personne d'un rare mérite, d'un savoir transcendant, d'une vertu éminente.
Un chacun d'eux pense être une lumière en France [RÉGNIER, Sat. II]
Notre saint évêque [saint Augustin] est une des plus brillantes lumières de l'Église [SÉV., 22 et 25 juin 1690]
Il [saint Paul] sera la lumière de tous les Gentils [BOSSUET, Hist. II, 4]
La vénérable mère Françoise de la Châtre, abbesse de Faremoustier, que nous pouvons appeler la restauratrice de la règle de Saint-Benoît et la lumière de la vie monastique [ID., Anne de Gonz.]
Toute l'antiquité disputa sur la liberté ; mais personne ne persécuta sur ce sujet jusqu'à nos jours ; quelle horreur absurde d'avoir emprisonné, exilé pour cette dispute, un Arnauld, un Saci, un Nicole, et tant d'autres qui ont été la lumière de la France ! [VOLT., Polit. et législ. Tolérance, Extrême tolérance des Juifs, note g.]
Par plaisanterie. Une lumière de l'Église, un prêtre dont le visage resplendissant annonce un homme qui se plaît à la bonne chère.
Je disais autrefois de feu M. de Rennes qu'il marquait les feuillets de son bréviaire avec des tranches de jambon : votre Valence [l'évêque de Valence] ne mépriserait pas cette manière de signet : aussi son visage était une vraie lumière de l'Église [SÉV., 31 août 1689]
16° Terme d'eaux et forêts. Arbres de lumière, ceux qui se trouvent directement au milieu des brisées que font les arpenteurs, et qu'ils laissent, quand bon leur semble, pour faciliter leurs opérations.
17° Au plur.Terme de blason. Les lumières, les yeux du sanglier ou du porc-épic.

PROVERBE

    Celui qui pèche fuit la lumière, c'est-à-dire il craint qu'on ne le voie.

REMARQUE

  • Les grammairiens ont condamné la locution allumer de la lumière. Cependant elle s'appuie sur l'usage, familier il est vrai, qui prend lumière au sens de chandelle, flambeau. On l'entend dire tous les jours, et elle se trouve dans des ouvrages imprimés : Je m'étais assuré par une répétition faite deux jours auparavant que j'avais beaucoup plus de temps qu'il ne m'en fallait pour me lever, allumer de la lumière et passer dans mon cabinet, LOUIS XVIII, Relation d'un voyage à Bruxelles et à Coblentz en 1791.

HISTORIQUE

  • XIe s.
    De l'olifant la lumiere [ouverture] dorée [, Roncis. p. 83]
    Por coi est doneie la lumiere al dolent, et la vie à ceaz [ceux] qui en amertume sunt ? [, Job, p. 466]
  • XIIIe s.
    Car, tout ainsinc cum la lumiere Les tenebres devant soi chace [, la Rose, 2756]
  • XIVe s.
    La veue est lumiere de l'eul, aussi comme l'entendement est lumiere de l'ame [ORESME, Eth. VII, 12]
    Tout droit par devant la lumiere [visière du casque] [, Chastelain de Couci, V. 1649]
    Quatre lumieres de cuivre, c'est assavoir une grant et trois petites [DU CANGE, lumera.]
  • XVe s.
    Le suppliant getta une lumiere qu'il tenoit en sa main, où il avoit de l'uile et une mesche ardant [ID., ib.]
    ...Et s'assenerent et ferirent haut en la lumiere des glaives [FROISS., III, IV, 12]
  • XVIe s.
    Et y avoit à toutes les portes des maisons force flambeaux, torches et lumieres, de sorte qu'il faisoit comme de jour parmy les rues [AMYOT, Cicér. 26]
    Et l'autre accueilly de famine Perd la lumiere du soleil [RONSARD, 409]
    À l'œil malade la lumiere nuit [COTGRAVE, ]
    Il n'est lumiere que du matin, ni manger que de bonne farine [GÉNIN, Récréat. t. II, p. 241]
    Deux grandz potz d'argent doré, appellez lumieres, pesans ensemble cinquante marcs [DE LABORDE, Émaux, p. 369]

ÉTYMOLOGIE

  • Wall. loumîre ; Hain. leumière ; bourg. lemayre ; provenç. lumeira, lumera, lumneira ; espagn. lumbrera ; portug. lumieira ; ital. lumiera ; du bas-latin luminaria (comme le montre une des formes provençales), dérivé de lumen, luminis, lumière.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    LUMIÈRE. - REM. Ajoutez :
  • 2. Dans le XVIIe siècle, on faisait une distinction entre lumière au sens de chandelle, bougie, lampe allumée et flambeau.
    Les lumières mêmes ne peuvent pas résister à l'humide fraîcheur qui y domine ; et on ne peut y aller qu'avec des flambeaux, [, Mém. de G. Marinier, dans Lett. etc. de Colbert, t. V, p. 577]

lumière

LUMIÈRE. n. f. Ce qui éclaire et qui rend les objets visibles. Dieu dit : " Que la lumière soit ", et la lumière fut. Les physiciens ne s'accordent point sur la nature de la lumière. Lumière éclatante, vive, pure, douce, blafarde, diffuse. La réfraction, la réflexion, la réverbération de la lumière. La vitesse de la lumière. Lumière directe, réfléchie. Un rayon de lumière. La lumière du soleil, du jour. Le soleil donne la lumière au monde. La lune et les autres planètes empruntent leur lumière du soleil. La lumière zodiacale. La lumière électrique. La lumière d'un flambeau, d'une bougie, d'une lampe, d'un bec Auer. Il a les yeux si malades qu'il ne peut supporter la lumière.

Il se dit absolument pour Ce qui sert à éclairer. Apportez-nous de la lumière, une lumière. On nous a laissés sans lumière. La salle était éclairée d'un grand nombre de lumières.

Fig., Mettre un talent en lumière, Le faire connaître. Mettre une vérité en lumière, La démontrer et la répandre.

LUMIÈRE, en termes de Peinture, se dit des Effets de la lumière imités dans un tableau. Bel effet de lumière. Le clair-obscur est la juste distribution des ombres et de la lumière. Les lumières sont bien ménagées dans ce tableau.

LUMIÈRE se disait aussi de l'Ouverture, du petit trou par où l'on mettait le feu à un canon, à un fusil, etc. La lumière de ce canon est bouchée. La lumière de ce fusil est trop large, trop étroite.

Il se dit, pour les instruments de mathématique à pinnules, du Petit trou à travers lequel on aperçoit l'objet observé.

Il signifie, en termes de Facteur d'orgues, l'Ouverture par laquelle le vent entre dans un tuyau.

En termes de Marine, Lumière de la pompe, Ouverture pratiquée au corps de pompe et par laquelle l'eau sort pour entrer dans la manche où le tuyau la conduit.

LUMIÈRE signifie au figuré, par allusion au premier sens, Publicité, examen. N'ayant à rougir d'aucune des actions de sa vie, il ne redoute point la lumière.

Il signifie encore Intelligence, clarté d'esprit et, en particulier au pluriel, Savoir, connaissances, tout ce qui éclaire et guide l'esprit. Lumière naturelle. Lumière acquise. Défaut de lumières. Cet homme a peu de lumières, est dépourvu de lumières. Je soumets cette question à vos lumières. Je compte sur vos lumières pour me bien conduire dans cette affaire. Les lumières de la science. La lumière de la foi, de l'Évangile, de la raison.

Dans le style de l'Écriture, Anges de lumière, enfants de lumière, se dit par opposition à Anges de ténèbres, enfants de ténèbres.

Il se dit aussi pour Éclaircissement, indice sur quelque affaire, sur quelque sujet. Je n'ai aucune lumière sur cette affaire. Il nous donnera, il nous fournira des lumières. Les révélations des témoins ont jeté une grande lumière dans cette affaire, sur cette affaire.

À la lumière de l'expérience, Grâce aux enseignements fournis par l'expérience.

Il se dit en outre figurément d'un Homme d'un rare savoir, d'un mérite transcendant. Cet écrivain a été la lumière de son siècle, une des grandes lumières de son temps. Saint Thomas d'Aquin a été une des lumières de l'Église.

lumiere

Lumiere, Luminare luminaris, Lumen, Lucerna.

La lumiere du jour, Lux.

Lumiere fort grande, Lux larga.

Lumiere nuisante, Laeuum lumen.

Lumiere obscure, Maligna lux.

Approcher la lumiere, Lumen admouere.

Donner lumiere, Illuminare, Illustrare.

Endurer de voir la lumiere, Lucem ferre.

Faire venir de la lumiere à une oraison, Accersere orationi splendorem.

Qui fuit la lumiere, Lucifugus.

Qui rend lumiere et clarté, Lucens.

Mettre en lumiere, In aspectum lucemque proferre, Luci edere.

Mis en lumiere, In lucem editus.

Privé de la lumiere, A communi luce seclusus.

Privé de la lumiere, et mort, Cassus lumine.

Qui n'est point venu en lumiere, Obscurus et ignotus.

Sans lumiere, Obscurus.

La lumiere d'une haquebute, ou autre piece d'artillerie, le petit trou par où on met le feu, Tormenti spiraculum.

lumière


LUMIèRE, s. f. [2e è moyen et long, 3e e muet.] 1°. Clarté, ce qui éclaire et qui rend les objets visibles. "L'éclat de la lumière. "Un rayon de lumière. = 2°. petit trou qui est à la culasse d'une arme à feu. "La lumière de ce canon est bouchée. "La lumière de ce fusil est trop large. = 3°. Figurément, intelligence. "Lumière naturelle. "Cet homme n'a aucune lumière pour les sciences, pour les afaires. = Conaissance et talens. "Il a de grandes lumières. = Tout ce qui éclaire l'esprit: la lumière~ de la Foi, de l'Évangile. "Dieu est le Père des lumières. Cette dernière phrâse est consacrée. = 4°. Éclaircissement, indice sur quelque sujet. "Je n'ai aucune lumière sur cette afaire. "Je vous donerai des lumières.
   Rem. * Faites-moi lumière, pour, éclairez-moi est un gasconisme, un provençalisme grossier. = Mettre en lumière s'est dit autrefois pour imprimer, doner au public. "Traité du Nivellement de M. Picard, mis en lumière par M. de la Hire; c. à. d. imprimé par les soins de, etc. L'Acad. le met sans remarque. Je le crois vieux et hors d'usage. = On dit encôre aujourd'hui d'un ouvrage non encôre imprimé, qu'il n'a pas encôre vu la lumière. = En style poétique, comencer à voir la lumière, ou la lumière du jour, naître: jouir de la lumière, vivre. Perdre la lumière, ou être privé de la lumière, mourir, ou être aveugle. On dit des Saints Docteurs, qu'ils sont les lumières de l'Église; et d'un homme d'un grand savoir, qu'il est ou a été la lumière de son siècle: mais on ne dit pas absolument, qu'ils ont été ou qu'ils sont des lumières, comme l'a dit M. Sabatier de Castres, en parlant des Philosophes. "Les esprits qui ne jugent que par des impulsions étrangères, les ont regardés comme des lumières, des génies, des bienfaiteurs.

Synonymes et Contraires

lumière

nom féminin lumière
1.  Clarté émise par le soleil.
jour -littéraire: splendeur.
2.  Éclat du regard.
-littéraire: étincelle, flamme.
4.  Littéraire. Personne intelligente.
Traductions

lumière

Licht, Ampel, Leuchtelightlicht, schijn, schijnsel, gat, verlichtingאור (ז), אורה (נ), חשמל (ז), מאור (ת), נגוהות (נ), נהורות (נ), נהרה (נ), נוגה (נ), נור (ז), אוֹר, אוֹרָה, חַשְׁמַל, מָאוֹר, נֹגַהּ, נְהָרָהligllumsvětlolyslumoluzنورvalofényljósluce, face, lumelumen, luxlysświatłoluzсветljusnuruışık, aydınlıkφως, φωταύγεια, φωτογονίαضَوْءٌsvjetloแสงสว่างánh sáng光亮светлина (lymjɛʀ)
nom féminin
ce qui permet de voir la lumière du jour allumer éteindre la lumière

lumière

[lymjɛʀ]
nf
(naturelle, électrique)light
Fais de la lumière → Give us some light., Let's have some light.
lumière du jour → daylight
lumière du soleil → sunlight
lumière artificielle → artificial light
à la lumière de → by the light of (fig) [+ événements] → in the light of
faire la lumière sur (fig) → to clarify
faire toute la lumière sur (fig) → to clarify completely
mettre en lumière (fig) → to highlight
(= point lumineux) → light
On voyait une lumière au large → We could see a light out at sea.
On apercevait déjà les lumières du bourg → We could already make out the lights of the town. lumières
nfpl (d'une personne)knowledge sg, wisdom sg