luné, ee

Recherches associées à luné, ee: sylve

LUNÉ, EE

(lu-né, née) adj.
Terme d'histoire naturelle. Qui a la forme d'un disque ou d'un croissant. Qui est échancré en demi-lune. Qui porte une tache en croissant.
Qui a été exposé à l'action de la lune ou plutôt de l'atmosphère nocturne.
Il [le fer] n'est point dénaturé, il peut être forgé, au lieu que celui qui a été exposé à l'air pendant quelques siècles, et que les ouvriers appellent du fer luné, parce qu'ils s'imaginent que la lune le mange, ne peut ni se forger ni servir à rien [BUFF., Hist. min. introd. Part. exp. Œuv. t. VII, p. 95]
Fig. et populairement. Être bien ou mal luné, être de bonne ou de mauvaise humeur (comp. LUNATIQUE, et LUNE, n° 6).

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    D'où pendoit un coutelas luné en façon d'une serpe [BAÏF, Œuv. p. 40, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. lunatus, de luna, lune.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • LUNÉ. Ajoutez :
  • Terme de forestier.
    Bois luné, bois affecté de lunure [NANQUETTE, Expl. débit et estim. des bois Nancy, 1868, p. 102]