lunistice

LUNISTICE

(lu-ni-sti-s') s. m.
Terme d'astronomie.
Point où la lune est parvenue à sa plus grande déclinaison, soit boréale, soit australe, ainsi dit par comparaison au solstice, parce qu'alors cet astre demeure presque stationnaire et semble s'arrêter dans son mouvement vers le nord ou vers le sud. Le jour du lunistice boréal ou supérieur est le jour du mois lunaire où la lune paraît le plus longtemps sur l'horizon dans l'hémisphère boréal ; le contraire a lieu dans l'hémisphère austral. Le jour du lunistice austral ou inférieur est le jour du mois lunaire où la lune paraît le moins longtemps sur l'horizon dans l'hémisphère boréal ; le contraire a lieu dans l'hémisphère austral (voy. ÉQUILUNE). 13 déc. 1870, belle aurore [boréale], lunistice [H. DE PARVILLE, Journ. offic. 17 mars 1872, p. 1910, 3e col.]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. luna, lune, et stitium, qui se trouve dans les composés, de stare, s'arrêter.