lutrin

lutrin

n.m. [ lat. lectorinum, de lectrum, pupitre ]
1. Pupitre sur lequel on dispose les livres ouverts pour les lire plus aisément.
2. Meuble placé dans le chœur d'une église pour porter les livres de chant liturgique.
3. En Suisse, pupitre pour les partitions musicales.

LUTRIN

(lu-trin) s. m.
Pupitre d'église où l'on place les livres de chant. Chanter au lutrin.
Je chante les combats, et ce prélat terrible Qui.... Fit placer à la fin un lutrin dans le chœur [BOILEAU, Lutr. I]
Collectivement, ceux qui chantent au lutrin. C'est lui qui dirige le lutrin, qui donne le ton au lutrin.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Devant l'autel s'agenoilla, Sor un lectrum ses ganz jeta [DU CANGE, lectrum.]
  • XIIIe s.
    Henris, li bons dus de Venise, qui moult estoit sages et vaillans, monta au letrin et parla au pueple [VILLEH., XVII]
  • XVe s.
    Deux pauvres clercs parlans latin, Paisibles enfans sans escry, Humbles, bien chantans au lectry [VILLON, Petit testament.]
  • XVIe s.
    Guillot Fagotin, marguillier de Gentilly, bon vigneron, qui chante bien au lettrin, et sçait tout son office par cœur [, Sat. Mén. 94]
    Perrin Dandin, homme honnorable, bien chantant on letrain [RAB., Pant. III, 41]
    Pierrot vient cependant vis à vis du lettrin, Et, chantant hautement, le reste met en trin [CL. GAUCHET, le Plaisir des champs, p. 44]

ÉTYMOLOGIE

  • La forme ancienne est letrin, bas-latin lectrinum, de lectrum, pupitre dans Isidore, qui vient d'un terme grec signifiant proprement lit (voy. LIT).

lutrin

LUTRIN. n. m. Pupitre élevé dans le choeur d'une église, sur lequel on met les livres dont on se sert pour chanter l'office. Chanter au lutrin.

lutrin


LUTRIN, s. m. [Lu-trein.] Pupitre élevé dans le choeur d'une Église, sur lequel on met les livres de chant. "Chanter au lutrin.

Traductions

lutrin

lectern

lutrin

עמוד תווים (ז)

lutrin

atril

lutrin

[lytʀɛ̃] nmlectern