méchamment


Recherches associées à méchamment: paresseusement

méchamment

adv.
1. De façon méchante, dure : Elle nous a répondu méchamment durement, hargneusement ; aimablement, gentiment
2. Fam. À un très haut degré ; très : Ils sont méchamment motivés extrêmement ; peu

MÉCHAMMENT

(mé-cha-man) adv.
Avec méchanceté.
Combien les lunettes nous ont-elles découvert d'êtres qui n'étaient point pour nos philosophes d'auparavant ! on entreprenait méchamment l'Écriture sainte sur le grand nombre des étoiles, en disant : il n'y en a que mille vingt-deux, nous le savons [PASC., Pens. XXIV, 36, éd. HAVET.]
Lors le richard, en larmoyant lui dit : Je pleure, hélas ! pour ce pauvre Holopherne, Si méchamment mis à mort par Judith [RAC., Épigr. 6]
Mais pour un lourd frelon, méchamment imbécile, Qui vit du mal qu'il fait et nuit sans être utile, On écrase à plaisir cet insecte orgueilleux [VOLT., Disc. 3]

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Et nul ne diroit que celi fust beneuré qui auroit en vie eu et usé de tant de bonnes fortunes et fineroit sa vie ainsi mescheament et miserablement [ORESME, Eth. 22]
  • XVe s.
    Et pour ce que rien n'en fut fait, perdirent-ils mechamment [malheureusement] leur ville [FROISS., I, I, 199]
  • XVIe s.
    Il commença à devenir mechantement fin [DESPER., Contes, XXX]
    Pour moy, je sçais bien dire : il faict meschamment cela, et vertueusement cecy [MONT., IV, 160]

ÉTYMOLOGIE

  • Méchant, et le suffixe ment ; Berry, méchantement. Meschant, étant le participe présent de meschoir et n'ayant qu'une terminaison pour le masculin et le féminin, a donné régulièrement meschant-ment ; puis, quand ces adjectifs commencèrent à prendre l'e muet au féminin, on forma meschantement, qui n'a pas duré.

méchamment

MÉCHAMMENT. adv. Avec méchanceté. Il a dit cela méchamment. Il s'est comporté très méchamment en cette circonstance.

méchamment


MÉCHAMMENT, adv. MÉCHANCETÉ, s. f. MÉCHANT, ANTE, adj. [méchaman, chanceté, chan, chante: 1re é fermé, 2e br. au 1er, lon. aux autres: 3e e muet au 2d et au 4e.] Méchant, 1°. En parlant des chôses; mauvais, qui n'est pas bon. "Méchant pays, chemin, cheval, etc. Méchante terre, montûre, toile, etc. Il se dit quelquefois des persones en ce sens; méchant Ecrivain, Poète, Orateur, etc. = 2°. En parlant des persones et des chôses contraire à la justice. "Méchant homme, méchante femme, de méchantes gens. — Méchant esprit, méchante action. = 3°. Combiné avec certains noms, il a d'autres significations. Méchante mine ou phisionomie; qui anonce de la méchanceté. — Méchante mine, méchant air; air ignoble et bâs. — Méchante humeur; humeur chagrine. — Méchante tête, homme opiniâtre dans le mal. On dit plus ordinairement, mauvaise tête. — Méchante langue, persone médisante.
   Remarq. 1°. Quoique méchant et mauvais soient presque synonymes pour le sens, ils ne le sont pas pour l'emploi, et ne se mettent pas indiféremment. Méchant est plus fort et plus odieux que mauvais. On dit, trouver mauvais, sentir mauvais; On ne dit point là méchant. On dit, prendre en mauvaise part, et non pas en méchante part. D'un aûtre côté, méchant s' emploie quelquefois comme substantif: les méchans; c'est un méchant. Au contraire, mauvais est toujours adjectif: on ne dit pas les mauvais, c'est un mauvais; on dit seulement, un mauvais garçon. L. T. = 2°. En parlant des ouvrages d'esprit, mauvais et méchant ont diférens sens; l'un a rapport au défaut de talent, l'autre à la malignité. "C'est trop pour une épigramme d'être mauvaise et méchante tout à la fois. = 3°. Cependant, méchant a quelquefois le sens de mauvais quand il précède le substantif. "Une méchante épigramme, est une épigramme sans sel et sans esprit. Une épigramme méchante est une épigramme pleine de traits malins et piquans. — Ainsi, et dans d'autres ocasions, méchant a divers sens, suivant qu'il suit ou qu'il précède le substantif. Méchant homme a raport aux actions; homme méchant aux pensées et aux discours. L'un fait des méchancetés; l'autre en pense et en dit. = 4°. Remarquez pourtant que méchant, même dans le premier sens, n'est obligé de se placer devant que quand il est seul. Mais joint aux adverbes de quantité, il peut se mettre devant ou après: c'est le plus méchant homme, ou l'homme le plus méchant que je conaisse. Fort méchant homme, ou homme fort méchant. Avec le moins, extrêmement, infiniment et autres adverbes semblables, il se met toujours après. C'est bien l'homme le moins méchant, et non pas le moins méchant homme. "C'est un homme extrêmement méchant, etc. = 5°. Méchant au vocatif ne se dit que dans le st. badin et par un reproche plaisant.
   Va, Méchant, tu joueras tout le temps de ta vie.
       De Cailly.
Il n'est plus du beau style dans l'usage actuel. — Racine fait dire par Jocaste à Créon.
   N'en doute pas, méchant, ils vont venir tous deux.
   Tous deux ils préviendront tes desseins malheureux.
mais il ne l'employa plus que dans Athalie, où Josabet dit à Mathan. "Méchant, c'est bien à vous, etc. M. Racine le fils justifie son père, en disant que ce mot se retrouve dans cette pièce, comme étant du style de l'Écriture, qui nomme méchans les énemis de Dieu; mais il convient que ce mot n'est plus d'usage dans le style noble.
   MÉCHANCETÉ ne se dit que dans le 2d sens de méchant. Iniquité, malignité, malice. "La méchanceté d'une action. "Action pleine de méchanceté. — On ne dit point la méchanceté d'un Poète, ou d'un poème, d'un discours ou d'un Orateur. = Rem. Quand on parle du vice, on le met toujours au singulier. On dit de plusieurs, leur méchanceté, et non pas leurs méchancetés. Mais quand on parle des actions, éfets de ce vice, on emploie quelquefois le pluriel: on lui a fait mille méchancetés; mais cette expression n'est que du style familier. Bouh. L. T. = * Méchantise pour méchanceté est un vrai gasconisme. En Provence, on le dit sur-tout des enfans. "Voyez la méchantise de cet enfant, son opiniâtreté, son indocilité. On dit, même en ce sens, méchanceté.
   MÉCHAMMENT, avec méchanceté. "Il a dit, il a fait cela méchamment. Tous ces faits ont été méchamment inventés.

Traductions

méchamment

malignantly, viciously, wickedly, badlygemeen, kwaadaardig, hard, ondeugend, ontzettend, slecht, stout, waardeloos, zeer, hatelijk, boos, boosaardigmalignamente (meʃamɑ̃)
adverbe
de façon méchante

méchamment

[meʃamɑ̃] adv [parler, agir] → nastily
Il lui a répondu méchamment → He answered him nastily.