méconnaissance

méconnaissance

n.f.
Sout. Fait de méconnaître qqch, qqn : Sa méconnaissance de la situation peut nous conduire à l'échec ignorance ; connaissance

MÉCONNAISSANCE

(mé-ko-nê-san-s') s. f.
Action de méconnaître.
Dieu a révélé ce secret important à Daniel ; et il lui découvre, comme vous voyez, que la ruine des Juifs sera la suite de la mort du Christ et de leur méconnaissance [BOSSUET, Hist. II, 4]
L'entière méconnaissance des parents et des parentes, si ce n'est à porter les deuils les plus éloignés [SAINT-SIMON, 409, 116]
Lorsqu'un gouvernement aussi puissant que celui de la république française est ainsi méconnu, lorsque cette méconnaissance est fondée sur les ménagements qu'on croit devoir à des coupables fugitifs [, Correspond. du gén. Klinglin, I, 151]
Quand il [Louis XI] s'humiliait devant Édouard IV et le duc de Bourgogne, ce n'était pas par une méconnaissance de sa grandeur, mais pour obtenir le loisir de poursuivre dans l'intérieur les seigneurs puissants [CHATEAUBR., Anal. raisonnée de l'hist. de France, X]
Méconnaissance de Dieu [LACORDAIRE, 5e confér.]
Action de ne pas reconnaître, de ne pas avouer.
Mélite : .... Eh ! dieux, quelle imposture ! Jamais un de ces traits ne partit de ma main. - Cloris : Nous pourrions demeurer ici jusqu'à demain, Que vous persisteriez dans la méconnaissance ; Je vous laisse... [CORN., Mél. IV, 2]
Notre cour ordonna que la requête lui serait signifiée, ....pour, après sa reconnaissance ou méconnaissance des faits y contenus, être fait droit ainsi qu'il appartiendra [, Cour des comptes, aides et fin. de Normandie, Arrêt 27 janv. 1717]
Oubli d'un bienfait.
C'est un monstre d'orgueil et de méconnaissance [TRISTAN, Mariane, II, 6]
La résistance à laquelle ma dignité m'avait obligé ne venait d'aucun principe de méconnaissance [RETZ, II, 87]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    ....Leurs biens faicts envers l'Eglise, ses mesconnoissances envers eux [D'AUB., Hist. I, 106]
    Cet esprit couroit des bigoteries aprises de nouveau à la mesconnoissance de Dieu [ID., ib. III, 495]
    Dont s'ensuivroit non-seulement une ingratitude et mescognoissance de la misericorde de Dieu envers nous, mais.... [CALV., Instit. 1093]

ÉTYMOLOGIE

  • Méconnaissant ; provenç. mesconoisenza, mesconoisencza.

méconnaissance

MÉCONNAISSANCE. n. f. Action de méconnaître. La méconnaissance du Christ par les Juifs.
Synonymes et Contraires

méconnaissance

nom féminin méconnaissance
2.  Vieux. Caractère ingrat.
Traductions

méconnaissance

desconocimiento

méconnaissance

ignorance

méconnaissance

ignoranza

méconnaissance

невежество

méconnaissance

onwetendheid

méconnaissance

ignorância

méconnaissance

الجهل

méconnaissance

άγνοια

méconnaissance

невежество

méconnaissance

无知

méconnaissance

無知

méconnaissance

uvidenhed

méconnaissance

בורות

méconnaissance

無知

méconnaissance

무지

méconnaissance

okunnighet

méconnaissance

[mekɔnɛsɑ̃s] nfignorance