mémoire


Recherches associées à mémoire: mémoire vive

1. mémoire

n.f. [ lat. memoria ]
1. Activité biologique et psychique qui permet de retenir des expériences antérieurement vécues : Ce médicament peut provoquer des troubles de la mémoire.
2. Faculté de conserver et de rappeler des sentiments éprouvés, des connaissances antérieurement acquises ; ce qui résulte de l'exercice de cette faculté : Elle a la mémoire des dates. Je n'ai plus en mémoire leur numéro de téléphone
je l'ai oublié
3. Souvenir que l'on garde de qqn, de qqch : Ce livre ternit la mémoire de l'ancien président.
4. Organe d'un ordinateur qui permet l'enregistrement, la conservation et la restitution des données : Mettre un fichier en mémoire.
À la mémoire de,
en souvenir de : Ériger un monument à la mémoire des victimes d'une dictature.
De mémoire,
en s'aidant seulement de la mémoire : Elle a récité le poème de mémoire.
De mémoire d'homme,
du plus loin que l'on se souvienne.
Devoir de mémoire,
obligation morale de témoigner d'événements historiques qui ont attenté à la dignité de l'humanité, afin d'en tirer les leçons et éviter leur retour.
Lieu de mémoire,
objet, ouvrage, lieu dans lesquels une communauté peut retrouver le symbole d'un moment important de son histoire.
Mémoire morte ou ROM,
en informatique, mémoire dont le contenu enregistré ne peut être modifié par l'utilisateur.
Mémoire vive ou RAM,
en informatique, mémoire effaçable qui peut être reprogrammée au gré de l'utilisateur.
Pour mémoire,
à titre de rappel, de renseignement : Pour mémoire, sachez que la réunion est fixée au 28.

2. mémoire

n.m.
1. Écrit sommaire exposant des faits, des idées : Les membres de l'association ont adressé un mémoire au maire pour défendre les sans-logis.
2. Exposé scientifique ou littéraire en vue d'un examen, d'une communication dans une société savante : Elle doit bientôt soutenir son mémoire de maîtrise.
3. Relevé des sommes dues à un fournisseur : Nous avons reçu le mémoire du peintre

Mémoires

n.m. pl.
(Avec une majuscule) Relation écrite faite par une personne des événements qui ont marqué sa vie : Il souhaite que ses Mémoires soient publiés après sa mort
autobiographie : Des Mémoires émouvants

MÉMOIRE1

(mé-moi-r') s. f.
Faculté de rappeler les idées et la notion des objets qui ont produit des sensations.
En mémoire aussitôt me tomba la Gascogne [RÉGNIER, Sat. X]
Mais, ou vous n'avez pas la mémoire fort bonne, Ou vous n'y mettez rien de ce qu'on vous ordonne [CORN., Nicom. III, 6]
Pourquoi faut-il que nous ayons assez de mémoire pour retenir jusqu'aux moindres particularités de ce qui nous est arrivé, et que nous n'en ayons pas assez pour nous souvenir combien de fois nous les avons contées à une même personne ? [LA ROCHEFOUC., Max. 313]
Est-il possible que cinq ou six années m'aient ôté de votre mémoire ? [MOL., Pourc. I, 6]
Vous n'avez point de mémoire [PASC., Prov. II]
La mémoire est nécessaire pour toutes les opérations de l'esprit [ID., Pens. XXV, 14, éd. HAVET.]
Je la vois la vieillesse, m'y voilà.... dans ce chemin des infirmités, des douleurs, des pertes de mémoire, des défigurements qui sont près de m'outrager [SÉV., 30 nov. 1689]
....Pour désemplir un peu ma tête de moi et de mes maux passés ; les Rochers sont tout propres à les conserver dans la mémoire [ID., 18 mars 1676]
Gens qui, à force de cultiver leur mémoire, laissent leur jugement en friche [, Antimenagiana, p. 234]
Pour connaître les grandeurs de Dieu, les hommes n'avaient à consulter que leur raison et leur mémoire [BOSSUET, Hist. II, 2]
C'est la dernière parole qu'il laissa gravée dans leur mémoire [ID., Louis de Bourbon.]
Ô prince, le digne sujet de nos louanges et de nos regrets, vous vivrez éternellement dans ma mémoire [ID., ib.]
Rappelez en votre mémoire, avec quelle circonspection elle ménageait le prochain [ID., Reine d'Anglet.]
Cette imagination autrefois si vive ne lui représentait plus le monde qu'en éloignement ; cette mémoire qui avait été si prompte et si présente devint toute vide des espèces et des images du siècle [FLÉCH., Mme de Mont.]
D'un conte odieux Vous avez, comme moi, sali votre mémoire [BOILEAU, Sat. X]
Sa mémoire est fidèle ; et, dans tout ce qu'il dit, De vous et de Joad je reconnais l'esprit [RAC., Ath. II, 7]
Théocrine.... est moins profond que méthodique : il n'exerce que sa mémoire [LA BRUY., I]
Le rivage de Tyr n'est guère mieux dans ma mémoire [FÉN., Tél. IX]
La mémoire de ce sage vieillard, qui avait vécu trois âges d'homme, était comme une histoire des anciens temps gravée sur le marbre et l'airain [ID., ib. X]
La mémoire, ennemie presque irréconciliable du jugement, ne dominait pas en lui [FONTEN., Ozanam.]
Un défaut de mémoire qui se montrait également par la difficulté d'apprendre et par celle de retenir [MAIRAN, Éloge de Petit.]
Sa mémoire [du cardinal de Polignac] ne le laissa jamais hésiter sur un mot, sur un nom propre, ou sur un passage d'auteur, ou sur un fait quelque éloigné ou détourné qu'il pût être [ID., Élog. du card. de Polignac.]
Quelle main place des idées dans notre mémoire, les y garde comme dans un registre, et les en tire tantôt à notre gré et tantôt malgré nous ? [VOLT., Dict. phil. âme.]
Que les sensations toutes seules ne suffisent pas pour produire la mémoire, et qu'elle n'existe en effet que dans la suite des idées que notre âme peut tirer de ces sensations [BUFF., Disc. nat. anim. Œuvres, t. V, p. 319]
La mémoire n'est que la sensation transformée [CONDILLAC, Traité sens. ext. rais. Œuv. t. III, p. 17, dans POUGENS.]
La mémoire est une suite d'idées qui forment une espèce de chaîne [ID., ib. t. II, p. 20]
Une grande mémoire suppose une grande facilité d'avoir à la fois ou rapidement plusieurs idées différentes [DIDER., Lett. sur les sourds et muets, Œuvres, t. II, p. 312, dans POUGENS]
Sa mémoire [de Sénèque] était prodigieuse : il pouvait répéter jusqu'à deux mille mots dans le même ordre qu'il les avait entendus [ID., Claude et Nér. I, 1]
Avec de si rares talents pour l'éloquence, la nature avait doué Bossuet d'une mémoire prodigieuse [D'ALEMB., Éloges, Bossuet.]
Nous avons déjà dit que la mémoire de Crébillon était surprenante : elle le fut jusqu'à la fin de sa vie, il n'écrivait jamais ses pièces qu'au moment où il fallait les faire représenter [ID., Éloges, Crébillon.]
Malheur au mortel qu'on renomme ! Vivant, nous blessons le grand homme ; Mort, nous tombons à ses genoux : On n'aime que la gloire absente, La mémoire est reconnaissante, Les yeux sont ingrats et jaloux [E. LEBRUN, à Buffon]
Rafraîchir la mémoire, rappeler en l'esprit des souvenirs.
J'ai rafraîchi ma mémoire de tout ce que vingt-deux jours de fièvre m'avaient un peu effacé [SÉV., 4 mai 1676]
Le chevalier de Grammont était tout plein de ces façons honnêtes de rafraîchir la mémoire de ceux qui l'avaient un peu tardive sur le payement [HAMILT., Gramm. 9]
De mémoire, en usant de la mémoire, et sans avoir la chose sous les yeux. Il récita de mémoire tout un livre de l'Énéide.
Assurément de mémoire on l'a fait [mon portrait] [LA FONT., Confid.]
Ils [les spectateurs] s'accordent tous à le [le Cid] savoir de mémoire, et à prévenir au théâtre les acteurs qui le récitent [LA BRUY., I]
Bonne mémoire, mémoire qui retient fortement ce qu'on lui confie.
Je me souviens, car j'ai bonne mémoire, Du premier jour où je te mis [BÉRANG., Mon habit.]
J'avais oublié cette histoire. - Celui dont le flanc saigne, a meilleure mémoire ; L'affront que l'offenseur oublie en insensé, Vit et toujours remue au cœur de l'offensé [V. HUGO, Hernani, IV, 4]
Si j'ai bonne mémoire, si mes souvenirs sont exacts.
Certain jeune garçon De Lamporech, si j'ai bonne mémoire [LA FONT., Mazet.]
On dit de même : si j'ai mémoire.
Il m'appelle jacobin, révolutionnaire, plagiaire, voleur, empoisonneur, faussaire, pestiféré ou pestifère... c'est tout, si j'ai mémoire [P. L. COUR., Lett. particul. II]
Avoir une mémoire de lièvre, voy. LIÈVRE. Maître de la mémoire, officier du palais des Césars, chef des secrétaires qui tenaient note de toutes les actions et de tous les dits remarquables de l'empereur.
Mémoire locale, voy. LOCAL. Mémoire artificielle, méthode destinée à aider la mémoire naturelle.
Action, effet de la faculté qui se souvient, souvenir.
Il n'est point mémoire d'un plus furieux combat [VAUGEL., Q. C. 333]
En cet aveuglement ne perds pas la mémoire Qu'ainsi que de ta vie il y va de ta gloire [CORN., Cid, V, 1]
Mais vous, madame, à qui ressemblez-vous ? À nul objet, et je n'ai point mémoire D'en avoir vu qui m'ait semblé si doux [LA FONT., Orais.]
Vous en avez, j'en ai bonne mémoire [ID., ib.]
... Je puis avoir fait Des choses dont j'aurais regret, Et dont je n'ai nulle mémoire [MOL., Amph. II, 3]
Vous n'en avez pas perdu la mémoire [PASC., Prov II]
Les excès sacriléges [la révolution anglaise] dont nous abhorrons la mémoire [BOSSUET, Reine d'Anglet.]
Si, rappelant la mémoire des siècles passés, j'en fais un juste rapport à l'état présent [ID., ib.]
Vous avez prétendu que je consacrasse la mémoire de ses vertus, et que je vous proposasse, comme en un tableau, le modèle de sa sainte vie [ID., Bourgoing.]
Il ne vous reste que le déplaisir de sa perte et la mémoire de ses vertus [FLÉCH., Mme de Mont.]
Si d'un heureux hymen la mémoire t'est chère [RAC., Androm. III, 8]
Vous n'en sauriez, seigneur, retracer la mémoire, Ni conter vos malheurs, sans conter votre histoire [ID., Mithr. II, 6]
Que de son nom, que de sa gloire Il ne reste plus de mémoire [ID., Athal. IV, 6]
Je ne serai tranquille que quand je serai oublié ; je voudrais être mort dans la mémoire des hommes [J. J. ROUSS., Lett. à M. d'Ivernois, Corresp. t. VI, p. 298, dans POUGENS.]
L'aspect d'une grande cité déserte, la mémoire des temps passés, la comparaison de l'état présent, tout éleva mon cœur à de hautes pensées [VOLNEY, Ruines, 1]
Sa mémoire, à la fois, m'est chère et douloureuse [COLLIN D'HARLEVILLE, Chât. en Esp. III, 2]
Il n'y a pas de mémoire que.... c'est-à-dire personne ne se souvient que....
Jamais il n'avait vu aucun spectacle ; il n'y a pas de mémoire qu'il se soit diverti [FONTEN., Littre.]
De mémoire d'homme (avec la négation), sans qu'aucun homme actuellement vivant en ait mémoire.
Thémis n'avait point travaillé, De mémoire de singe, à fait plus embrouillé [LA FONT., Fabl. II, 3]
De mémoire d'homme on n'a point vu de temps si vilain [SÉV., 157]
Mme de Sévigné a employé incorrectement cette locution en disant :
Il n'y a point de mémoire d'homme d'un temps si beau et si persévérant [SÉV., 12 oct. 1677]
Dans cette phrase mémoire est pris en deux sens différents : la mémoire de l'homme qui se souvient et la mémoire de la chose dont on se souvient. En mémoire de quelque chose, pour en garder le souvenir. On éleva une colonne en mémoire de l'événement.
Terme de comptabilité. Pour mémoire ; on écrit ces mots à côté de certains articles qui sont mentionnés, sans être portés en ligne de compte.
Terme de liturgie. Commémoration dans l'office du jour.
Nous avons appris de nos pères [dit saint Augustin], ce que l'Église universelle observe, de faire mémoire, dans le sacrifice, de ceux qui sont morts en la communion du corps et du sang de Jésus-Christ [BOSSUET, Réfut. catéch. Ferry, II, 3]
Qu'il ne fallait pas croire qu'on offrît le sacrifice aux saints martyrs, encore que, selon l'usage pratiqué dès de ce temps-là [de saint Augustin] par l'Église universelle, on offrît le sacrifice sur leurs saints corps et à leurs mémoires, c'est-à-dire devant les lieux où se conservaient leurs précieuses reliques [ID., Expos. doctr. cath. 4]
Se dit d'un autel érigé sous l'invocation d'un saint.
La réputation bonne ou mauvaise qui reste d'une personne. Payer un tribut de larmes à la mémoire d'une mère. On éleva des monuments à la mémoire de ceux qui succombèrent dans le combat.
Il [Louis XIV] assemble dans un temple si célèbre [Notre-Dame de Paris] ce que son royaume a de plus auguste, pour y rendre des devoirs publics à la mémoire de ce prince [BOSSUET, Louis de Bourbon.]
Chrétiens, que la mémoire d'une grande reine, fille, femme, mère de rois si puissants et souveraine de trois royaumes, appelle de tous côtés à cette triste cérémonie [ID., Reine d'Anglet.]
Pour ne voir pas votre nom terni, votre mémoire abolie [ID., le Tellier.]
L'histoire de l'Église garde chèrement la mémoire de cette reine [ID., Reine d'Anglet.]
Mais vos pleurs ont assez honoré sa mémoire [RAC., Bérén. II, 4]
Nous ne faisons ce petit portrait du père et de la mère qu'à cause du rapport qu'il peut avoir à celui du fils : il est juste de leur tenir compte de la part qu'ils ont eue à son mérite naturel et d'en faire honneur à leur mémoire [FONTEN., Dodart.]
Qu'un autre soit jaloux d'illustrer sa mémoire ; Moi, j'ai besoin d'aimer ; qu'ai-je besoin de gloire ? [A. CHÉN., Ép. I]
À la mémoire, à l'heureuse mémoire, à l'immortelle mémoire de, formules qu'on met quelquefois à la tête des inscriptions et des épitaphes, etc.
En jurisprudence, réhabiliter, purger la mémoire d'un défunt, faire annuler, par voie de révision, le jugement qui l'a condamné. Curateur à la mémoire, personne chargée de défendre la mémoire du défunt.
Tel prince d'heureuse mémoire, de vertueuse mémoire, de bienfaisante mémoire, de glorieuse mémoire, de triomphante mémoire, espèce de formule employée dans certaines occasions, en parlant d'un prince, d'un souverain qui s'est illustré parses vertus ou par ses victoires.
Louis XIII, de glorieuse et triomphante mémoire [BOSSUET, le Tellier.]
Henri IV de glorieuse mémoire [FLÉCH., Duc de Mont.]
On le dit, par extension, des simples particuliers. Ce général de glorieuse mémoire. On a même détourné cette formule et son emploi pour y introduire d'autres épithètes que des épithètes de louange.
Ce magistrat de hideuse mémoire [BOILEAU, Sat. X]
Par plaisanterie. Tel homme de chicaneuse mémoire.
Souvenir de la postérité.
Ce choix pouvait combler trois familles de gloire, Consacrer hautement leurs noms à la mémoire [CORN., Hor. II, 1]
Ô siècles, ô mémoire, Conservez à jamais ma dernière victoire ! [ID., Cinna, V, 3]
Heureux si j'avais pu ravir à la mémoire Cette indigne moitié d'une si belle histoire [RAC., Phèdre, I, 1]
Je puis choisir, dit-on, ou beaucoup d'ans sans gloire, Ou peu de jours suivis d'une longue mémoire [ID., Iphig. I, 2]
Mon esprit, peu jaloux de vivre en la mémoire, Ne considère point le reproche ou la gloire [VOLT., Mort de Cés. III, 2]
Les siècles pour tant de hauts faits N'auront point assez de mémoire [BÉRANG., Ch. d'asile.]
Puissent ainsi dans la mémoire Nos deux noms se graver un jour ! [ID., Beaucoup d'amour.]
Quelles journées que celles de Marathon, de Salamine et de Platée dans l'histoire de l'espèce humaine !... dans ces trois journées d'éternelle mémoire, la civilisation eut le dessus pour la première fois [JOUFFROY, Fragments, Du rôle de la Grèce]
10° La Mémoire (avec une M majuscule), déesse que l'on nommait aussi Mnémosyne.
Les Muses, filles de la Mémoire, vous enseignent que sans mémoire on n'a pas d'esprit [VOLT., Mél. hist. Déf. de mon oncle, ch. XX]
Les filles de Mémoire, les neuf Muses, parce que les poëtes les supposent nées de Mnémosyne. Le Temple de Mémoire, le temple où, suivant les poëtes, les noms des grands hommes sont conservés.

PROVERBES

  • Mémoire et usage rendent l'homme sage.
  • Mémoire du mal a longue trace ; mémoire du bien tantôt passe.

SYNONYME

  • MÉMOIRE, SOUVENIR. La mémoire est la faculté de l'esprit qui retient les choses. Le souvenir est le résultat de cette faculté. Ils deviennent synonymes, quand, par métonymie, on prend la faculté pour son effet.

HISTORIQUE

  • XIe s.
    S. Aiuns, seignor, cel saint home en memoire ; Si li preiuns que de toz mals nos tolget [ôte] [, St Alexis, LXXV]
  • XIIe s.
    Que lur memorie seit ostée de l'escrit [, Th. le mart. 132]
    Il fu gariz et respassez, Et ot son san et son memoire [, Chev. au lyon, V. 3012]
  • XIIIe s.
    ....Qui font tant par trop boire, Que il en perdent si le sens et la memoire [, Berte]
    Et se devant moi moriés, Tousjours ou mien [en mon cœur] revivriez Après vostre mort par memoire [, la Rose, 8185]
    Memoire est tresoriere de toutes choses [BRUN. LATINI, Trés. p. 23]
  • XIVe s.
    Pour savoir les merites et les faiz et les vies De touz les trespassés dignes de grant memore, Gérart de Ross. Prol. Dou memoire des hommes degradez Et des livres où il ha esté mis.... [MACHAUT, p. 130]
    Chose notable dont il seroit memoire [BERCHEURE, f° 83, verso.]
  • XVe s.
    Afin que honorables emprises et nobles aventures.... soient notablement registrées et mises en memoire perpetuelle [FROISS., Prol.]
    Or retournons encore aux provisions qui se faisoient ....si grandes et si grosses.... que on ne trouveroit point en memoire d'homme, ni par escripture, la pareille [ID., II, III, 36]
    Sy vous prions, doulz roys de gloire, Veuillez nous avoir en memoire, Car nouz sommes en grant misere.... Nativité de N. S. J. C. Hugues Aubriot.... prevost de Paris.... feit plusieurs notables edifices à Paris.... et plusieurs autres choses dignes de grand memoire [JUVÉNAL DES URSINS, Charles VI, 1381]
    Ainsi que le roi [Charles VI], chevauchant de la dite ville du Mans à aller au dit pays de Bretaigne, ses princes et sa chevallerie estant assez près de luy, luy print assez soubdainement une maladie de laquelle il devint ainsi comme hors de sa bonne memoire [bon sens] [MONSTREL., t. I, ch. I, p. 1, dans LACURNE]
    Escripre et mettre par memoire ce que j'ay sceu et congneu des faicts du roy Loys [COMM., Prol.]
    La plus grande [armée] qui ayt esté depuis memoire d'homme ne de long temps paravant [ID., IV, 5]
    De fresche memoire et datte [ID., IV, 10]
    Quant la jeune damoiselle qui l'escoutoit près l'espinay eut ouy sa complainte et vit que de meschef il estoit issu de sa memoire [de son bon sens] [, Perceforest, t. I, f° 155]
    Icellui Pradel getta une pierre à l'encontre du dit Estienne, qui estoit encliné vers terre, et lui en bailla sur la memoire [le derrière] de la teste, et lui en fist une grant plaie [DU CANGE, memoria.]
  • XVIe s.
    Pour memoire de cestuy sien inconvenient Lycurgus edifia un temple à Minerve qu'il surnomma Optiletide [AMYOT, Lyc. 17]
    Les edicts et decrets publiques, qu'ilz feirent à la louange de sa memoire [ID., Pélop. 61]
    Importunent pour vous les filles de Memoire [RONS., 665]
    Si en mon païs on veut dire qu'un homme n'a point de sens, ils disent qu'il n'a point de memoire [MONT., I, 33]
    Bonne memoire est escripture ; elle retient bien sa figure [GÉNIN, Récréat. t. II, p. 236]

ÉTYMOLOGIE

  • Berry, mimoire (Il n'avoit ne sens ne mimoire, RUTEBEUF cité dans JAUBERT, Gloss.), meinmoire, mainmouère ; provenç. esp. et ital memoria ; du lat. memoria, qui vient d'un radical qui est dans le sanscrit smarâmi, je me souviens, smriti ( 1er i bref), mémoire. En réalité, dans memoria, memor, c'est mor qui est le radical, et me n'est qu'un redoublement. On remarquera dans les plus anciens textes memoire, dont l'orthographe est purement étymologique, la prononciation étant memore ou memoire comme le montre la mesure du vers.

MÉMOIRE2

(mé-moi-r') s. m.
Écrit sommaire qui contient soit un exposé, soit des instructions.
On vous a mandé comme M. de Coesquen était avec M. de Chaulnes ; il était avec lui ouvertement aux épées et aux couteaux, il avait présenté au roi des mémoires contre sa conduite [SÉV., 244]
Vous savez bien qu'il [le roi] a donné deux mille écus de pension à Racine et à Despréaux, en leur commandant de travailler à son histoire, dont il aura soin de donner des mémoires [ID., 13 oct. 1677]
Le mémoire sur le czarowitz [le fils de Pierre 1er] n'est pas rempli d'anecdotes qui jettent un grand jour sur cette triste et mémorable aventure [VOLT., Lett. Schouvalof, 1er nov. 1761]
Vous ne me dites rien du mémoire de M. de la Chalotais : c'est, à mon avis, un terrible livre contre les jésuites, d'autant plus qu'il est fait avec modération [D'ALEMB., Lett. à Voltaire, 21 mars 1762]
Particulièrement. Factum, ouvrage manuscrit ou imprimé contenant les faits et les moyens d'une cause qui doit être jugée. Faire signifier un mémoire.
Vous dirai-je qu'il se fit une religion d'écouter les raisons des parties, et de lire tous leurs mémoires, quelque longs et ennuyeux qu'ils pussent être ? [FLÉCH., Lamoign.]
Les mémoires de Beaumarchais sont ce que j'ai jamais vu de plus singulier, de plus fort, de plus hardi, de plus comique, de plus intéressant [VOLT., Lett. Florian, 3 janv. 1774]
Je vous demande en grâce de me faire avoir le mémoire de feu M. de la Bourdonnaie ; il manque à mon petit recueil de causes véritablement célèbres [ID., Lett. Damilaville, 20 août 1766]
Terme de pratique. Se dit pour requête. Présenter un mémoire.
État des sommes dues à un homme de justice pour ses vacations, ses écritures et ses déboursés dans une affaire. Mémoire de frais. Arrêter un mémoire. État de ce qui est dû à un marchand, à un entrepreneur, à un artisan, etc. J'ai demandé le mémoire du menuisier. Les articles d'un mémoire. Acquittez-moi votre mémoire.
Mais il [le roi] soldera les mémoires Du pain, du foin et des victoires [BÉRANG., Ste-Alliance.]
Mémoire en demande, mémoire où les évaluations sont beaucoup trop fortes, et doivent être rabattues. Fig.
Vous me reprochez finement que je ne fais pas grand cas des malheureux.... ce n'est pas la mode de m'accuser de faiblesse pour mes amis.... je ne crois donc pas mériter ce reproche, et il faut que vous rayiez cet article sur le mémoire de mes défauts [SÉV., à Bussy, 26 juill. 1668]
Fig. et familièrement. Mémoire d'apothicaire, mémoire dont les articles sont très nombreux et portés à un taux exagéré. Mémoire se dit aussi de ce qui est dépensé par un domestique en emplettes pour son maître.
J'ai expressément exigé d'Adèle, qu'elle ne laissât point faire de mémoires à sa femme de chambre [GENLIS, Ad. et Théod. t. II, p. 264, dans POUGENS]
Dissertation sur quelque objet de science, d'érudition, de littérature, etc. Un excellent mémoire sur un point d'archéologie. Il a fait plusieurs mémoires de physique, de médecine. Au plur. Recueil des dissertations lues dans une société savante ou littéraire. Les Mémoires de l'Académie des inscriptions et belles-lettres.
Au plur. Relations de faits particuliers pour servir à l'histoire.
Je n'ai d'autres mémoires pour l'histoire générale qu'environ deux cents volumes de mémoires imprimés que tout le monde connaît ; il ne s'agit que de former un corps bien proportionné de tous ces membres épars [VOLT., Lett. abbé Dubos, 30 oct. 1738]
La première place entre les mémoires expressément écrits pour servir à l'histoire me semble due à ceux de Commines, pour leur solidité, leur ingénuité et leur vérité lumineuse [MARMONTEL, Élém. litt. Œuv. t. VIII, p. 345, dans POUGENS]
Celle-ci [l'histoire] n'a jamais d'intérêt que de faire connaître l'homme public, et les événements l'exposent ; au lieu que des mémoires nous décèlent l'homme privé, et ne font qu'effleurer les actions publiques [ID., ib. t. IX, p. 467]
Les Mémoires de Torcy, comme leçons de politique, ne sont guère moins intéressants que les Mémoires de Sully, comme leçons d'économie [ID., ib. t. VIII, p. 349]
Fig. et familièrement. Il a eu de bons, de mauvais mémoires, se dit d'un homme qui sait bien ou qui sait mal un fait qu'il raconte.
On dit qu'un naturaliste fait actuellement l'histoire des singes ; si cet auteur est à Paris, il doit avoir d'excellents mémoires [VOLT., Lett. d'Alembert, 30 janv. 1764]
Mémoires se dit aussi des récits où sont racontés les événements de la vie d'un particulier.
Quant aux mémoires de ma vie dont vous me parlez, ils sont très difficiles à faire sans compromettre personne [J. J. ROUSS., Lett. à Duclos, Corresp. t. I, p. 191, dans POUGENS.]

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Lors les doit le juge appoincter à escrire par maniere de memoire chascun ses propos et conclusions [BOUTILLIER, Somme rural, tit. 22, p. 112, dans LACURNE]
  • XVe s.
    Des choses contenues en certain memoire [COMM., II, 3]
  • XVIe s.
    Il descrivit ces choses, non pas en forme d'histoire ou de memoire, ains de discours [AMYOT, Solon, 5]
    Quelqu'un trouve dans mes tablettes un memoire de quelque chose que je.... [MONT., I, 78]
    Quelques memoires sur cet edict de janvier fameux par.... [ID., I, 206]
    Il [le père de Montaigne] ordonnoit à celui de ses gens qui lui servoit à escrire, un papier journal à inserer toutes les survenances de quelque remarque et, jour par jour, les memoires de l'histoire de sa maison, très plaisante à veoir quand le temps commence à en effacer la souvenance [ID., I, 257]

ÉTYMOLOGIE

  • Mémoire 1 ; provenç. espagn. et ital. memoria.

mémoire

MÉMOIRE. n. f. Faculté de conserver et de rappeler au besoin des idées, des images et des états antérieurs. Heureuse mémoire. Mémoire sûre, imperturbable. Sa mémoire n'est pas fidèle. Il n'a point de mémoire. Il manque de mémoire. Il a perdu la mémoire. Il a la mémoire sûre. La mémoire lui manque. Si j'ai bonne mémoire, si ma mémoire ne me trompe. Il a beaucoup de mémoire et peu de jugement. Mettez, imprimez, gravez, gardez cela dans votre mémoire. Il sera toujours présent à ma mémoire. Vous avez la mémoire courte. Cela m'est sorti, m'est échappé de la mémoire. Ma mémoire m'a trahi. Il me vient, il me revient en mémoire. Remettre quelque chose en mémoire à quelqu'un. Il se charge la mémoire de tant de choses. Repasser quelque chose dans sa mémoire. Exercer, cultiver sa mémoire. Rafraîchir la mémoire. Écrire quelque chose de mémoire. Réciter des vers de mémoire. Jouer un morceau de musique, l'exécuter de mémoire.

Avoir la mémoire des mots, des noms propres, des personnes, des faits, des sons, etc., Se rappeler particulièrement bien les mots, les noms propres, les personnes, etc.

Mémoire locale, Celle qui retient particulièrement la disposition et l'état des lieux et des choses.

Mémoire artificielle, Mnémonique, méthode destinée à aider la mémoire naturelle. La mémoire artificielle était fort en usage chez les anciens.

MÉMOIRE signifie aussi Action de la mémoire, effet de la mémoire, souvenir. Je n'ai pas de mémoire de cela. J'en ai perdu, j'en conserverai, j'en garderai toujours la mémoire. Je vous rafraîchirai la mémoire. La mémoire de ses grandes actions ne mourra jamais. Il vivra dans la mémoire de tous les siècles. Il n'en est plus de mémoire, il n'en est plus mémoire. Il a fait des choses dignes de mémoire, d'une mémoire éternelle. Abolir, éteindre, renouveler la mémoire de quelque chose.

De mémoire d'homme on n'avait point vu pareille chose, il n'avait pas fait un si grand froid, etc., On n'a aucun souvenir d'une chose semblable, d'un froid si rigoureux.

En mémoire de, Pour transmettre et perpétuer le souvenir de. On a élevé un monument, on a institué une fête publique en mémoire de cet événement.

À la mémoire de, Formule mise en tête des inscriptions et des épitaphes, etc.

MÉMOIRE désigne encore la Réputation bonne ou mauvaise qui reste d'une personne après sa mort. La mémoire des bienfaiteurs de l'humanité doit être éternelle. La mémoire des tyrans est odieuse. Cela est injurieux pour la mémoire d'un tel. Épargner la mémoire des morts. Sa mémoire est en honneur, en exécration. Veiller sur la mémoire de quelqu'un. Rendre, décerner des honneurs à la mémoire d'un grand homme. Cette action ternit, souille sa mémoire. Laisser une mémoire honorée. Calomnier la mémoire de quelqu'un. Faire le procès à la mémoire d'un homme; chérir, honorer, flétrir sa mémoire.

En termes de Jurisprudence, Réhabiliter la mémoire d'un défunt, Faire annuler, par voie de revision, le jugement qui l'a condamné.

Tel prince d'heureuse mémoire, de vertueuse mémoire, de glorieuse mémoire, Formule employée dans certaines occasions, en parlant d'un Prince, d'un souverain qui s'est illustré par ses vertus ou par ses victoires. On dit dans le sens contraire, par allusion à cette formule, Un personnage de fâcheuse mémoire, etc.

En termes de Comptabilité, Pour mémoire. On écrit ces mots à côté de certains articles qui sont mentionnés sans être portés en ligne de compte.

L'Église fait aujourd'hui mémoire de tel saint, Elle en fait commémoration dans l'office du jour.

Poétiq., Les Filles de Mémoire, Les Muses.

Le Temple de Mémoire, Le temple imaginaire où, suivant les poètes, les noms des grands hommes sont conservés.

mémoire

MÉMOIRE. n. m. Écrit sommaire qu'on remet à quelqu'un pour le faire ressouvenir de quelque chose, ou pour lui donner des instructions sur quelque affaire. Donnez-moi, remettez-moi un mémoire sur votre affaire, si vous voulez que je m'en occupe. Dresser, rédiger un mémoire sur une affaire.

Il se dit particulièrement d'un Factum, d'un ouvrage imprimé contenant les faits et les moyens d'une cause qui doit être jugée. Faire signifier un mémoire.

MÉMOIRE se dit aussi de l'État des sommes dues à un homme de justice pour ses vacations, ses écritures et ses déboursés dans une affaire. Mémoire de frais, de dépens. Arrêter, régler un mémoire.

Il désigne également l'État de ce qui est dû à un architecte, à un entrepreneur pour les travaux exécutés sous sa direction à un marchand pour ses fournitures, à un artisan pour son ouvrage, etc. Le mémoire d'un plombier, d'un charpentier, d'un maçon. Remettre un mémoire. L'architecte a réglé le mémoire de l'entrepreneur.

Fig. et fam., Mémoire d'apothicaire. Voyez APOTHICAIRE.

MÉMOIRE se dit encore d'une Dissertation sur quelque objet de science, d'érudition, de littérature, etc. Il a publié un excellent mémoire sur cette question.

Il signifie, au pluriel, Recueil de dissertations lues dans une société savante ou littéraire. Mémoires de l'Académie des Sciences, de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres.

Il se dit encore des Souvenirs écrits par une personne sur sa vie, soit publique, soit privée. Les Mémoires du cardinal de Retz, de Saint- Simon. Les Mémoires de Lekain, de Mlle Clairon. Vous devriez écrire vos mémoires. Il a laissé de curieux, de piquants mémoires.

memoire

Memoire, Memoria.

Memoire qu'on fait, et propos qu'on tient de quelque chose, Mentio mentionis.

Ancienne memoire, Senex memoria.

Memoire escrite, Consignata literis memoria.

Memoire ostée par ensorcellemens, Venenis erepta memoria.

Memoire redigée par escrit, Consignata literis memoria.

La memoire de l'image est tousjours devant mes yeux, Inhaeret memoria imaginis.

Digne de memoire, Memorandus, Memorabilis.

Chose digne de memoire, Ad memoriam insigne.

De bonne memoire, Vit consecratae memoriae. B.

Un fait digne de memoire, Luculentum facinus.

Choses dignes d'eternelle memoire et perpetuelle, Cedro digna.

La memoire et instruction contenant le fait d'une partie, en matiere de proces, Libellus.

Memoires et instructions, en matiere de proces et autres choses, Commentarius.

Memoires plus amples, Commentarium paulo plenius.

Un petit memoire que font tous les jours ceux qui ont plusieurs affaires, Libellus memorialis.

Escrire en un petit livre qui sert pour memoire, et en papiers journaulx, In libellum referre.

Faire des memoires, Conficere commentarios.

Memoire ayant mis sus le droict et justice, Iuris et aequitatis repetita memoria.

Memoires bien dressez, Praeformati commentarij. B.

Memoires pour defendre, Commentarij defensionis. B.

Escrire par memoire, Memorabunde scriptitare. B.

Escritures par memoires, Commemoratrix scriptio, Commentarium numerosum. B.

Practiciens qui font les memoires pour escrire ou plaider, Hypomnematographi pragmatici. B.

De fresche memoire cela se fust assez prouvé: mais maintenant toute la preuve en est perduë, Id recenti negotio facile constitisset: nunc exoleuerunt indicia et argumenta, documentaque interciderunt. Bud.

¶ Abolir la memoire de quelque chose, Famam rei supprimere, Rei amnestiam esse iubere in perpetuum.

On aide beaucoup à la memoire par, etc. Memoriae frequenti emendatione proficitur.

Avoir memoire, In memoria habere, Memoria tenere rem aliquam, Meminisse, Recordari.

Il vaut beaucoup mieux avoir memoire des bienfaits que des maulx, Multo praestat beneficij quam maleficij memorem esse.

Ayes memoire de te souvenir, ou de reduire en memoire, Memineris meminisse.

Avoir memoire de quelqu'un en faisant quelque livre, Prosequi memoriam alicuius libello.

Avoir continuelle memoire, Memoriam colere.

Qui a memoire et souvenance de quelque chose, Memor memoris.

J'ay memoire et souvenance de toy, Tenet me memoria tui.

J'ay tousjours memoire de luy, Nunquam ex animo meo discedit illius memoria.

J'ay memoire d'avoir ouy parler de Cinna, Memini Cinnam.

Si grande multitude, que jamais fut en quelque jugement qui ait esté, dequoy j'aye memoire, Tanta multitudo, quanta mea memoria nunquam vllo in iudicio fuit.

Faire chose dont on ait perpetuelle memoire de nous, Asserere se a mortalitate.

Desquels ceux qui viendront apres nous ayent memoire, Quorum memoria liberis posterisque tradatur.

Dequoy ceux qui viendront apres nous eussent memoire, Quae ad posteritatis memoriam pertinerent.

De laquelle chose toutes gens parleront, et en auront memoire à jamais, Memoria quae in omnium gentium sermonibus ac mentibus semper inhaerebit.

N'avoir plus de memoire des plaisirs qu'on nous a fait, Comedere beneficia alicuius.

Chose dequoy on n'a aucune memoire, Res a memoria remota.

Nous n'avons point memoire de ces choses, Haec refugiunt memoriam nostram.

Avoir bonne memoire, Vigere memoria.

Avoir meilleure memoire, Meliore memoria esse.

Bailler en garde et recommandation d'eternelle memoire les faits d'aucun, ou autres choses semblables, à quelque chose qui soit d'eternelle durée, comme sont lettres et choses semblables, Mandare monimentis.

La memoire default, Labat memoria.

Si la memoire luy default, Si memoria deficitur.

Il faut icy que tu desployes ta memoire, pour aider, et retenir bien ce que je te diray, Opus est tua mihi ad hanc rem ex prompta memoria.

Effacer la memoire des dissensions par une perpetuelle oubliance, Delere memoriam discordiarum obliuione sempiterna.

La memoire en est perduë, Occidit memoria.

La memoire en estoit perduë, Memoria aboleuerat.

Il n'est memoire du contraire, Excedit memoriam. Bud.

Si j'ay failli en quelque chose, il n'y a nulle memoire de la noblesse de mes ancestres qui vous facent requeste pour moy, Si quid deliquero, nullae sunt imagines quae me a vobis deprecentur.

Il est memoire de luy, et en parle-on souvent, Versatur in memoria hominum et sermone.

Il sera perpetuelle memoire de toy, Ibit in secula nomen tuum.

Il sera memoire de l'homme le temps advenir, Excipient viri memoriam consequentes anni.

Il sera perpetuelle memoire des biens que vous nous avez faits, Nunquam vestrorum in nos beneficiorum memoria ac fama morietur.

Il me semble qu'il sera memoire de ces choses d'icy à long temps, Haec mihi videntur habitura vetustatem.

Faire chose dont il soit perpetuelle memoire, Memoriam rei alicuius relinquere.

Faire qu'il ne soit aucune memoire de quelque chose, Memoriam rei alicuius funditus tollere.

Il n'en est plus de memoire, Occidit memoria, Vetustate memoria abiit.

Il n'est plus memoire de luy, Memoria intercidit ille.

Il y a si long temps qu'il estoit, qu'il n'en est plus de memoire, Obruit eum obliuione vetustas, Vetustate abiit eius memoria.

Il n'estoit plus memoire de ce, Huius rei memoria aboleuerat.

Prince de bonne ou heureuse memoire, Princeps memoratu dignus, Insigniter memorabilis.

C'est une guerre de fascheuse memoire, Triste bellum ad recordationem, Liu. lib. 23.

Esveillez vostre memoire à penser, etc. Vestram memoriam ad timoris praeteriti cogitationem excitate.

Escrire les louanges d'aucun pour en avoir perpetuelle memoire, Prosequi aliquorum gloriam immortalitatis memoria.

Faire perdre la memoire, Memoriam adimere.

Garder la memoire de quelque chose, Tenere memoria rem aliquam, Tenere alicuius rei memoriam.

Jetter la memoire de quelque chose hors des livres, Eruere memoriam alicuius rei ex vetustate annalium.

Mettre en memoire, Mandare animis et mentibus, aut memoriae, Commendare memoriae, Tradere aliquid memoriae, Comprehendere memoria.

Estre nonchallant de mettre en memoire, Remittere memoriam.

Il est mis par memoire, Il est escrit, Memoria traditum est, Memoriae proditum est.

Peupler la memoire d'aucun, Memoriam nominis alicuius celebrare.

Rafreschir la memoire, Recolere memoriam, Renouare memoriam.

Reduire en memoire, Ponere ante oculos, Ruminari, Memoriam facere, Repetere memoria, Reminisci, Recomminisci, Subiicere, Recolere, Recognoscere.

Reduy en memoire, Recognosce.

Je reduy en memoire et recorde ce, etc. Quodcunque dixerim, audiuerim, egerim, commemoro vesperi.

Remettre en memoire, In memoriam reducere.

Remettre sus la memoire d'aucun, Memoriam alicui excitare.

Rendre la memoire d'aucun immortelle, Donare aliquem aeternitate.

Rendre la memoire d'aucun immortelle et perdurable, comme la consacrer par toutes sortes de livres, Consecrare aliquem omnium genere monimentorum.

Rendre nostre memoire aussi durable que les hommes qui viendront apres nous, Adaequare memoriam nominis nostri cum omni posteritate.

Renouveler et rafreschir la memoire, Redintegrare memoriam, Renouare, Recolere.

Retenir en sa memoire, Continere animo ac memoria, Memoria complecti.

Il me vient en memoire de, etc. Subit antiquitatem mirari.

Beaucoup de choses me viennent en memoire, Me occursant multa.

Ces choses nous viennent en memoire, Subeunt haec, Veniunt haec nobis in mentem.

Les paroles ne me venoyent point en memoire, Neque mihi succurrebant verba.

Pour memoire, Ad memoriam.

Pour perpetuelle memoire, In memoriam sempiternam, Ad memoriam aeternitatis.

mémoire


MÉMOIRE, s. f. et m. [Mé-moâ-re: 1re é fermé, 2e longue, 3e e muet.] Il est fém. quand il signifie la faculté de se souvenir, ou le souvenir même. "Bone, grande, belle, heureûse mémoire. "J'en garderai toujours la mémoire. — Il est masc. quand il veut dire un écrit fait, ou pour se ressouvenir de quelque chôse, ou pour en instruire un aûtre. "Faites-en, dressez-en un mémoire. "Donnez-m' en un mémoire. — Ce n'est que dans ce sens qu'on peut le dire au pluriel. "Il a doné plusieurs Mémoires. = Relations de faits ou d'évènemens particuliers, ou pour servir à l'Histoire. "Les Mémoires de Comines. "Mémoires chronologiques, par le P. d'Avrigni, etc. = Dans le premier sens on dit toujours la mémoire, au singulier, même quand il s'agit de plusieurs. "On est bien éloigné de vouloir noircir les mémoires de, etc. Anon. Dites, noircir la mémoire, etc. = * Autrefois on faisait toujours mémoire féminin, même dans le second sens. "Elle tiendra de bonnes mémoires pour rendre compte de tout. St. Fr. de Sal. On dirait aujourd'hui de bons mémoires.
   Rem. Les pronoms possessifs, joints à mémoire, donent souvent à ce mot un sens passif. Votre mémoire n'est pas le souvenir que vous avez des aûtres; c'est le souvenir que les autres ont de vous. "Le tems effacera jusqu'à votre mémoire: on ne se souviendra plus de vous: on vous aura oublié. = On dit, en ce sens, perdre la mémoire, le souvenir de quelqu'un. Racine a dit: laisser la mémoire.
   Et sans plus me charger du soin de votre gloire,
   Je veux laisser de vous jusqu'à votre mémoire.
       Mitridate.
Laisser de vous est plus coulant que perdre de vous; mais il n'est pas aussi conforme à l'usage. Il vaut mieux en vers: il ne serait pas aussi bien en prôse. = Rafraichir la mémoire de, est du style familier. "comme il seroit très-possible que vous les eussiez oubliées, il n'y a pas beaucoup de risque à vous en rafraichir la mémoire. Ann. Lit.
   De mémoire d'homme, adv. "Le Diable est déchaîné en cette ville (Marseille) de mémoire d'homme on n'a point vu de tems si afreux. Sév.La Fontaine a dit, en imitation, de mémoire de singe, et cela est très joli dans une Fable.
   Thémis n'avoit point travaillé,
   De mémoire de singe, à fait plus embrouillé.
= D'heureuse mémoire est une expression qui n'est plus guère à la mode. "Le feu Roi d'heureuse mémoire. On disait aussi, d'illustre, d'éternelle, de triomphante mémoire. "Le feu Roi, de triomphante mémoire. Mascaron. — Boileau dit en plaisantant: "Depuis Midas, d'impertinente mémoire, s'est-il trouvé persone qui ait rendu un jugement aussi absurde.
   En mémoire de, adv. "Faites ceci en mémoire de moi. "On a dressé une colone avec une inscription en mémoire de cet évènement. * Bossuet dit, à sa mémoire. "Sacrement institué à sa mémoire. (de J. C.); on dit, en sa mémoire, comme on dit en son honeur, plutôt qu'à son honeur. = On apèle poétiquement les Muses, Filles de Mémoire.
   Non, non, sans le secours des Filles de Mémoire,
   Vous vous flatez en vain, partisans de la gloire,
   D'assurer à vos noms un heureux souvenir.
       Rousseau.
= Le Temple de Mémoire, où l'on supôse que les noms des Grands Hommes sont conservés.

Synonymes et Contraires

mémoire

nom féminin mémoire
Ce qu'on garde en souvenir.

mémoire

nom masculin mémoire
1.  Exposé sur une question.
2.  Relevé de sommes dues.
Traductions

mémoire

(memwaʀ)
nom féminin
1. fait de pouvoir se souvenir avoir une bonnemauvaise mémoire perdre la mémoire
2. en souvenir de
3. partie d'un ordinateur qui enregistre les informations garder en mémoire

mémoire

Gedächtnis, Andenken, Erinnerungmemory, recollection, memoir, memoirs, recall, essay, dissertation, remembrancegeheugen, herinnering, aandenken, gedachtenis, heugenis, nagedachtenis, nota, opstel, rekening, verhandelingזיכרון (ז), זכר (ז), זֵכֶר, זִכָּרוֹןherinneringذاكرة, ذَاكِرَةpaměť, memoáryhukommelse, erindringμνήμηmemoromemoria, recuerdomemoria記憶pamięćmemóriaminnebellek, anı, 記憶, 记忆память, воспоминаниеmuistipamćenje기억력minneความจำtrí nhớпамет (memwaʀ)
nom masculin
1. travail écrit sur un sujet particulier choisir son sujet de mémoire
2. souvenirs écrits de qqn

mémoire

[memwaʀ]
nf
(= faculté) → memory
avoir de la mémoire → to have a good memory
avoir la mémoire des visages → to have a good memory for faces
avoir la mémoire des chiffres → to have a good memory for figures
n'avoir aucune mémoire → to have a terrible memory
(= souvenir) → memory
honorer la mémoire de → to honour the memory of
à la mémoire de → to the memory of, in memory of
(INFORMATIQUE)memory
mettre en mémoire → to store
(autres locutions) pour mémoire → for the record
de mémoire → from memory
de mémoire d'homme → in living memory
nm (ADMINISTRATION, DROIT)memorandum (ÉDUCATION)dissertation, paper
mémoire morte nfROM
mémoire non volatile nfnon-volatile memory
mémoire rémanente [ʀemanɑ̃t] nfnon-volatile memory