magasin

magasin

n.m. [ de l'ar. makhâzin, dépôt, bureaux ]
1. Établissement de commerce où l'on vend des marchandises en gros ou au détail : Je l'ai acheté dans un magasin d'électroménager. Un magasin de souvenirs
boutique : Nous n'avons plus ce modèle en magasin.
2. Local aménagé pour qu'on y entrepose des marchandises, des provisions : Magasin à blé
dépôt, réserve, silo : Les magasins d'un port
3. (Suivi d'un n. pl.) Fig. Ce qui renferme des choses diverses en grande quantité : Cet ouvrage est un magasin d'astuces
4. Dans une arme à répétition, cavité qui reçoit les cartouches ou le chargeur.
5. Dans un appareil photographique, partie creuse à l'abri de la lumière, où se place la pellicule.
Grand magasin,
établissement de vente au détail proposant un large assortiment de marchandises sur une grande surface.

MAGASIN

(ma-ga-zin) s. m.
Lieu où l'on garde des marchandises. Avoir des marchandises en magasin.
Vous [mes vers] tiendrez quelque temps ferme sur la boutique ; Vous irez à la fin, honteusement exclus, Trouver au magasin Pyrame et Régulus [mauvaises tragédies] [BOILEAU, Ép. X]
Par extension.
Londres.... Le magasin du monde et le temple de Mars [VOLT., Henr. I,]
Fig. Il en veut faire magasin, on dirait qu'il en veut faire magasin, se dit d'un homme qui achète un grand nombre d'objets de même nature.
Établissement de commerce où l'on vend certaines marchandises soit en gros, soit en détail. Magasin de livres, d'étoffes, d'épiceries. Les magasins de Paris. Courir les magasins, aller dans beaucoup de magasins pour voir les objets et faire des emplettes.
J'ai été voir tous les magasins [SÉV., 158]
Marchand en magasin, celui qui ne tient pas de boutique et qui vend des marchandises en gros. On dit, dans un sens analogue, vendre en magasin. Garçon de magasin, celui qui sert les chalands dans un magasin. On dit dans le même sens : demoiselle de magasin. Fig. Tenir magasin d'une chose, l'avoir en grande quantité.
C'est un portrait qu'il a tiré de son écrin ; De ces misères-là nous tenions magasin [DORAT, Feinte par amour, I, 2]
Dépôt contenant des munitions de guerre et de bouche. Magasin d'armes, de poudre. Magasin à poudre. Magasin de vivres. Au plur. dans le même sens. Le général avait établi ses magasins à tel endroit.
Les rebelles s'étaient saisis des arsenaux et des magasins [BOSSUET, Reine d'Anglet.]
Il [Louvois] introduisit le premier cette méthode avantageuse que la faiblesse du gouvernement avait jusqu'alors rendue impraticable, de faire subsister les armées par magasins [VOLT., Louis XIV, 8]
Il n'y avait plus de biscuit, point de viande ; on leur délivra de la farine de seigle, des légumes secs et de l'eau-de-vie ; il fallut des efforts inouïs pour empêcher les détachements des différents corps de s'entre-tuer aux portes des magasins [SÉGUR, Hist. de Nap. 14]
Les provisions mêmes contenues dans ces dépôts.
Le duc de Trévise observa qu'on pouvait y arriver par une marche plus méthodique que suivraient les magasins, mais il ne fut pas écouté [SÉGUR, Hist. de Nap. IX, 4]
Dans les places de guerre, magasin des vivres, magasin des fourrages, établissement où l'on distribue aux troupes le pain, les fourrages.
Terme de marine. Salle ou chambre qui sert, dans un port ou sur un navire, à renfermer les agrès d'un bâtiment, ou les matières premières dont ces agrès devront être composés. Anciennement, nom donné à un navire de charge qui allait à la suite d'une escadre, portant des provisions de toutes sortes.
Aussitôt que celle [l'escadre] qui doit sortir au mois d'août prochain sera partie, il faudra que vous travailliez à préparer celle du mois d'avril de l'année prochaine, qui sera composée de douze vaisseaux de guerre, une frégate d'avis, une tartane, trois brûlots et un magasin [COLBERT, dans JAL]
Provisions de ménage accumulées et gardées pour un prochain usage. Le jardin a donné beaucoup de fruits, et nous en avons un magasin pour cet hiver.
La fourmi, tous les ans traversant les guérets, Grossit ses magasins des trésors de Cérès [BOILEAU, Sat. VIII]
Fig. Accumulation.
Je n'entreprends point de disputer de civilité avec vous qui.... avez des magasins de belles paroles [BALZ., liv. VIII, lett. 38]
Il faut tâcher de lui former un magasin de connaissances [J. J. ROUSS., Ém. II]
Le grand panier qui est derrière certaines diligences publiques, et où l'on met les portemanteaux et les paquets.
En un certain bourbier j'aperçus certain coche.... Et, pour le soulager du poids qui l'arrêtait, J'ôtai du magasin les paquets qu'il portait [REGNARD, Fol. am. I, 5]
Ouvrage périodique composé de morceaux de littérature ou de science. Le Magasin encyclopédique. Le Magasin pittoresque.
10° Terme de manége. On dit qu'un cheval fait grenier ou magasin, lorsque, en mangeant, il laisse les substances s'accumuler entre la face interne des joues et les dents molaires.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Là estoient les boutiques des marchandises que ils [les Sarrasins] appellent magasins, bien garnies [, Boucic. II, 16]
  • XVIe s.
    La principale fin seroit pour avoir tousjours un magazin de vieux soldats, appareillez pour le besoin [LANOUE, 264]
    Le magasin de la memoire [MONT., I, 34]
    Maestre Jean le Roux, grenetier du magasin et grenier à sel du dit Estampes [, Coust. génér. t. I, p. 248]

ÉTYMOLOGIE

  • Esp. magacen, almagacen, almacen ; port, armacen ; ital. magazzino ; de l'arabe, makhzen, au plur. makhâzin, dépôt de marchandises, du verbe khazan, rassembler, amasser.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    MAGASIN. Ajoutez :
    11° Vide dans la crosse d'un fusil, où l'on peut disposer plusieurs cartouches qui viennent successivement se placer dans le canon.

magasin

MAGASIN. n. m. Établissement de commerce plus ou moins considérable, où l'on vend certaines marchandises, soit en gros, soit en détail. Magasin de nouveautés. Magasin d'antiquités. Les grands magasins. Il tient un magasin très bien achalandé.

Employé de magasin, Celui qui sert les clients dans un magasin. On dit dans le même sens Demoiselle de magasin.

Garçon de magasin, Celui qui dans un magasin porte les paquets, fait les commissions, etc.

Il se dit aussi d'un Local où l'on garde, où l'on serre des marchandises. J'ai loué cette maison pour en faire un magasin. Avoir des marchandises en magasin. Les magasins généraux. Garde-magasin.

MAGASIN se dit particulièrement d'un Local où sont déposées des munitions de guerre et toutes sortes d'approvisionnements, soit dans les places fortes, soit dans les pays occupés par une armée. Magasin d'armes, de poudre, etc. Magasins de vivres, de fourrages. On l'emploie absolument, dans le même sens, surtout au pluriel. L'intendance avait ses magasins à tel endroit. Garde-magasin.

Magasin d'un fusil, d'un revolver, Partie d'un fusil ou d'un revolver où se placent les cartouches. Il désigne aussi la Partie de l'appareil photographique où se placent soit les plaques, soit les pellicules.

MAGASIN se disait de Certains ouvrages périodiques, de certains recueils de vulgarisation comprenant une grande variété de matières présentées sous une forme accessible à tous. Le Magasin pittoresque. Le Magasin des Enfants. On dit aujourd'hui Magazine.

magasin


MAGASIN, s. m. MAGASINIER, s. m. [Maga-zein, zinié: 4e é fer.] Magasin est un lieu où l'on garde un amâs de marchandises, de denrées, de provisions. "Magasin d'étofes, de livres, d'armes, de poudres, de blé, de farine, etc. = On dit, en style prov., d'un homme qui a acheté plusieurs chôses de même nature, qu'on croit qu'il veut faire magasin. = Magasin se dit au fig. mais seulement dans le style badin ou satirique. "Il y a plus d'esprit, de science, d'érudition dans la génération où il y a plus de librairies, plus d'Académies, plus de cercles de savantes. Or, tous ces magasins d'esprit ont doublé, triplé, etc. Coyer.

Synonymes et Contraires

magasin

nom masculin magasin
Établissement de commerce.
Traductions

magasin

Laden, Geschäft, Kramladen, Butike, Einzelhandelsgeschäft, Kaufhaus, Munitionslagershop, store, magazine, boutiquewinkel, zaak, magazijn, opslagplaats, boetiekחנות (נ), מחסן (ז), מחסנית (נ), חֲנוּת, מַחְסָן, מַחְסָנִיתwinkelbotigakrám, sklad, obchod, prodejna, zásobníkbutik, magasinκατάστημα, μαγαζί, γεμιστήραςbutiko, vendejotienda, almacén, cargadormyymälä, kauppa, patruunalipasbolt, butik, üzletnegozio, bottega, deposito, impresa, magazzino, punto di vendita, vendita, caricatorebutikk, forretning, lagerbeholdning, magasinsklep, magazynekloja, armazém, venda, câmaramagazin, prăvălieмагазинaffär, butik, handelsbod, magasindukadükkân, depo, dükkan/mağaza, Şarjörذَخِيرَةٌ حَرْبِيَّة, مَحَلٌ تِـجارِيّ, مَحَلّspremnik, trgovina店, 弾薬상점, 탄창ที่ใส่กระสุน, ร้าน, ร้านค้าcửa hàng, ổ đạn商店, 店铺, 弹药存儲 (magazɛ̃)
nom masculin
lieu où l'on vend des marchandises
établissement où l'on vend différentes marchandises

magasin

[magazɛ̃] nm
(= boutique) → shop, store (USA)
Les magasins ouvrent à huit heures → The shops open at 8 o'clock.
faire les magasins → to go round the shops
(= entrepôt) → warehouse
en magasin (COMMERCE)in stock
[arme, appareil-photo] → magazine
magasin d'alimentation nmgrocery store, grocer's (Grande-Bretagne)