maheutre

(Mot repris de maheutres)

MAHEUTRE

(ma-eu-tr') s. f.
Vieux mot signifiant une espèce de manche qui couvrait le bras de l'épaule au coude. Coussin qui rembourrait cette partie du vêtement. Les aventuriers de Louis XI portaient un vêtement à maheutres.
S. m. Vieux mot qui signifiait un soldat, et qui s'entendait particulièrement, chez les ligueurs, d'un soldat protestant. Le dialogue entre le maheutre et le manant, dialogue de la Satire Ménippée où le maheutre est le partisan du roi Henri IV.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Portoient à leurs pourpoints gros mahoitres à leurs espaules pour montrer qu'ils fussent larges par les espaules [MONSTRELET, t. III, p. 129, dans LACURNE]
  • XVIe s.
    La septieme [tapisserie] contenoit la bataille d'Ivry, où se voyoient les Espagnols, Lorrains et autres catholiques zelez, par moquerie ou autrement, monstrer leur cul aux maheustres [, Sat. Mén. les Pièces de tapisserie]

ÉTYMOLOGIE

  • Origine inconnue.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • MAHEUTRE. Ajoutez : - REM. Le Dialogue d'entre le maheustre et le manant a été publié en 1594 ; il ne fait point partie de la Satire Ménippée.

maheutre

MAHEUTRE. s. m. Vieux mot qui signifioit Un soldat, et qui s'entend particulièrement d'un soldat de la Ligue. Le dialogue du Paysan et duMaheutre.