maigre

maigre

adj. et n. [ lat. macer ]
Qui a très peu de graisse : Un visage maigre anguleux, émacié, hâve [litt.] ; adipeux, bouffi, gras décharné, efflanqué, étique [litt.] ; dodu, gros
adj.
1. Qui contient peu ou pas de matières grasses : Une viande maigre gras allégé
2. Qui est peu abondant : Un maigre dîner frugal, léger ; copieux, plantureux médiocre, pauvre, rare ; dense, fourni
3. Qui est peu important : Un tel travail pour de si maigres résultats ! faible, médiocre, modeste, piètre [sout.] ; appréciable, considérable, substantiel
4. En imprimerie, se dit d'un caractère au trait moins épais que celui du caractère normal (par opp. à gras).
Jours maigres,
jours pendant lesquels les catholiques ne doivent pas manger de viande.
n.m.
Partie maigre d'une viande, d'un jambon, etc.
Faire maigre,
ne pas manger de viande aux jours prescrits par l'Église.

MAIGRE1

(mè-gr') adj.
Qui a très peu de graisse. Il est très maigre. Un mouton maigre.
Vous êtes maigre entrée, il faut maigre sortir [LA FONT., III, 17]
Mon Dieu, ma fille, que je vous gronderais de bon cœur d'être si aise d'être maigre ! si c'est par résignation, cela est admirable ; mais par goût, vous n'êtes point raisonnable [SÉV., 460]
Phédon a les yeux creux, le teint échauffé, le corps sec, et le visage maigre [LA BRUY., VI]
Ma chemise faite et mise sur mon maigre corps.... [P. L. COURIER, Corresp. 10 sept. 1806]
Fig. Devenir maigre de, ressentir une violente passion qui tourmente comme une maladie qui fait maigrir.
Celui-là qui devenait maigre de la prospérité d'autrui [BALZ., liv. I, lett. 10]
Populairement. Maigre échine, une personne très maigre. Il va du pied comme un chat maigre, il marche, il court comme un chat maigre, c'est-à-dire il est bon piéton, il marche fort vite.
Lors, dispos du talon, je vais comme un chat maigre [RÉGNIER, Sat. X]
Maigre comme un coucou, comme un chat de gouttière, très maigre.
C'est dans cette saison seulement [le printemps] que la façon de parler proverbiale maigre comme un coucou a sa juste application [BUFF., Ois. t. XI, p. 476, note u.]
On dit aussi : maigre comme du bois.
La pauvre fille était devenue maigre comme du bois [GENLIS, Théât. d'éduc. la March. de modes, sc. 5]
Où il n'entre ni graisse ni viande. Un vol-au-vent maigre. Jours maigres, jours auxquels l'Église défend de manger de la viande.
Elle mangea avec eux à minuit par fantaisie, car il n'était point jour maigre [SÉV., 407]
Repas maigre, repas où l'on ne sert pas de viande. Soupe maigre, soupe où il n'entre pas de jus de viande.
Par extension (à cause que la viande est considérée comme l'aliment substantiel par excellence), où il y a peu à manger et des choses peu nourrissantes. Il nous a fait faire maigre chère. Un maigre repas.
....Un jambon d'assez maigre apparence Arrive sous le nom de jambon de Mayence [BOILEAU, Sat. III]
Fig. Une maigre réception, une froide, une mauvaise réception. On dit dans le même sens : faire un maigre visage.
Qui fait en rechignant assez maigre visage [RÉGNIER, Sat. X]
Un maigre divertissement, un divertissement peu agréable.
Terme d'emballage. Toile maigre, voy. TOILE.
Fig. Aride, qui rapporte peu. Ces terres sont fort maigres.
Un sol maigre est celui qui, prompt à se dissoudre, Sitôt qu'on l'a touché, tombe réduit en poudre [DELILLE, Géorg. II]
Dans un sens analogue, qui n'a pas reçu de la terre une nourriture suffisante.
Mais la terre à regret reçoit cette semence, Et de maigres épis trompent leur espérance [DELILLE, Géorg. I]
Se dit de l'argile et de la chaux qui contiennent beaucoup de silice.
Fig. Futile, de peu d'importance. Voilà de maigres raisons. Un maigre sujet, une cause légère, futile.
C'est une fille propre aux choses qu'elle fait, Et vous me la chassez pour un maigre sujet [MOL., Femmes sav. II, 7]
Il se dit quelquefois dans le même sens, par plaisanterie, des personnes.
Quoi ! pour un maigre auteur que je glose en passant, Est-ce un crime après tout et si noir et si grand ? [BOILEAU, Sat. IX]
Terme de littérature. Qui ne prête pas aux développements. Il a choisi un sujet bien maigre. Qui n'a pas reçu les développements nécessaires.
Quant à l'ouvrage, il est maigre, mais il est aisé de lui donner de l'embonpoint dans une seconde édition [D'ALEMB., Lett. à Voltaire, 23 juin 1766]
Style maigre, style sans vigueur, sans ampleur.
Terme de beaux-arts. Qui n'a ni vigueur ni ampleur. Pinceau, crayon, trait maigre. Couleur, touche maigre, etc.
Rien ne fait groupe ou masse, ce qui rend cette partie de la scène pauvre, vide et maigre [DIDER., Salon de 1767, Œuv. t. XIV, p. 122, dans POUGENS]
10° Terme d'architecture. Colonne maigre, moulure maigre, etc. colonne dont le fût est trop allongé, moulure trop menue, etc. Terme de maître à écrire. Lettre, caractère, écriture maigre, lettre, caractère, écriture grêle et dont les pleins ne sont pas assez prononcés. On dit aussi, en termes d'imprimerie, lettre, caractère maigre. Filet maigre, filet très étroit et sans ornement. Terme de construction. Se dit d'une pierre, d'une pièce de bois, qui a moins d'épaisseur qu'elle n'en devrait avoir pour la place à laquelle on la destine. Terme de marine. Navire maigre, s'est dit d'un vaisseau resserré des côtés. Maigre eau, partie de la mer peu profonde.
11° Adv. Terme de beaux-arts. D'une manière maigre. Dessiner, peindre, faire maigre, trop maigre.
Drapée maigre d'après un petit mannequin arrangé avec des épingles, sans grâce [DIDER., Salon de 1765, Œuv. t. XIII, p. 341, dans POUGENS]
Terme de fauconnerie. Voler bas et maigre, se dit en parlant d'un oiseau qui ne vole pas de bon gré. Terme de maréchalerie. Étamper maigre, percer les trous ou étampures du fer d'un cheval, près du bord extérieur ; par opposition à étamper gras, pratiquer les étampures près du bord intérieur.
12° S. m. La partie de la chair où il n'y a aucune graisse. Je ne veux point du gras de ce jambon, je veux du maigre. Cheval chargé de maigre, se dit par plaisanterie, d'une mauvaise rosse.
13° Le maigre, aliments maigres où il n'entre ni viande, ni graisse, ni jus de viande. Traiter en maigre.
Ils m'ont donné un si magnifique repas en maigre.... [SÉV., 27 mai 1680]
Le maigre, loin d'échauffer la nourrice, lui formera du lait en abondance et de la meilleure qualité [J. J. ROUSS., Ém. I]
Faire maigre, manger maigre, s'abstenir de manger de la chair.
Vendredi, 18 octobre : c'est la première fois que le roi ait mangé maigre depuis sa maladie ; madame la Dauphine, qui mange gras, ne dîne point avec lui à cause de cela [DANGEAU, I, 402]
14° La partie d'une rivière où l'eau manque....
Faire le rétrécissement du lit de cette rivière [la Garonne] aux endroits des maigres et des gués avec des demi-chaussées, et faire quelques creusements de bancs de rochers et nettoyement des graviers [, Lett. etc. de Colbert, IV, 548]
La Vézère présente, comme la Dordogne, une suite de biefs séparés par des maigres.... le tirant d'eau est très faible, en raison des maigres, sur lesquels il se trouve à peine 0m30 et 0m40 pendant les basses eaux [E. GRANGEZ, Voies navig. de France, p. 701]
Les maigres ou rapides, qu'on y rencontre en très grand nombre [sur la Dordogne, de Bergerac à Libourne], entravent souvent la marche des bateaux.... on peut évaluer la longueur totale de ces maigres au quart du parcours [ID., ib. p. 184]
15° Endroit où un joint de charpente n'affleure point.

PROVERBES

  • À chevaux maigres vont les mouches, c'est-à-dire on fait tomber les charges plutôt sur les petits que sur les grands.
  • Ce sont deux chapons de rente, l'un gras et l'autre maigre, se dit quand on voit deux personnes fort différentes par l'embonpoint ; par allusion aux chapons de rente que le fermier ne donne pas tous deux gras.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    [il] Set qu'en fol plait s'est enbatuz ; Kar, se li dux le puet baillier, à forches [au gibet] le fera drecier Senz merci e senz raançon ; Tote la chere e le menton Li tremble et le maigre del dos [BENOÎT, V. 33685]
  • XIIIe s.
    La terre est maigre [BRUN. LATINI, Trésor, p. 175]
    Comment que ta parleure soit, ou par rime ou par prose, esgarde que ti dit ne soient maigre ne sec [ID., ib. p. 482]
    Là peüssiez veïr tant vieus dras depanés, Tant magres et tant ses [secs] et tant descolorés [, Ch. d'Ant. VIII, 428]
  • XIVe s.
    Bauduins de Sebourg fu masement [mauvaisement] servis ; Diex ! que la maladie li taindi corps et vis ! Maigres devient et foibles et forment amatis [, Baud. de Seb. XII, 114]
  • XVe s.
    Et à la fin feit une response bien maigre, laquelle ne feut point acceptée [JUVÉNAL DES URSINS, Charles VI, 1407]
    Use du maigre par dedens ; Car la gresse pourrist les dens [E. DESCH., Notable enseignement.]
    Et autres maigres excuses [COMM., IV, 2]
  • XVIe s.
    Il [César] respondit que ces gras et perruquez ne luy faisoient point de peur, mais ouy ces palles et maigres [Brutus et Cassius] [AMYOT, Brutus, 9]
    Il luy en feit une maigre mine [MONT., II, 36]
    Les evenements sont maigres temoins de nostre prix et capacité [ID., IV, 53]
    Je fois mes jours gras des maigres [ID., IV, 288]
    Ce seroit une maigre fantaisie, d'exposer les mots du prophete selon la doctrine des philosophes [CALV., Inst. 134]
    Maigre en cuisse de heron [COTGRAVE, ]
    Maigre comme pie [ID., ]

ÉTYMOLOGIE

  • Wallon, maig ; bourguig. moigre ; provenç. magre, maigre ; espagn. et ital. magro, du lat. macer, maigre.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    1. MAIGRE. Ajoutez :
    16° Terme de filature. Filer en maigre ou filer à sec, filer sans addition d'huile.
    Nous achetons la laine en masse, nous la dégraissons, nous la peignons et filons en maigre [, Enquête, Traité de comm. avec l'Anglet. t. III, p. 476]

MAIGRE2

(mè-gr') s. m.
Grand poisson d'Europe, qui est la sciène aigle de Cuvier (acanthoptérygiens).

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    En la mer oceane, environ le temps de pasques, il se prend un grand nombre de poissons, qui sont grands comme enfants, que l'on nomme maigres, desquels les pescheurs font grant argent [PALISSY, 236]

ÉTYMOLOGIE

  • Origine inconnue. On trouve maigue dans du Cange, piscis regius.

maigre

MAIGRE. adj. des deux genres. Qui n'a point de graisse, ou qui en a très peu. Cet homme est si maigre que les os lui percent la peau. Un poulet maigre. Il a acheté des boeufs maigres pour les engraisser. Viande maigre.

Substantivement, Le maigre, la Partie de la viande où il n'y a aucune graisse. Le maigre d'un jambon.

Prov., Courir, trotter comme un chat maigre, Courir, marcher beaucoup et très vite.

Prov. et pop., Maigre comme un clou, Très maigre.

Par extension, Jours maigres, Jours pendant lesquels l'Église défend de manger de la viande. Le vendredi est un jour maigre.

Repas maigre, Repas où l'on ne sert point de viande. Soupe maigre, Soupe où il n'entre pas de jus de viande.

Viande maigre, Chair de certains oiseaux d'eau, considérée comme aliment maigre.

Substantivement, Le maigre se dit des Aliments maigres où il n'entre ni viande, ni graisse, ni jus de viande. Son estomac ne peut supporter que le maigre.

Faire maigre, manger maigre, S'abstenir de manger de la viande.

Fig., Maigre chère, Nourriture peu abondante et de médiocre qualité. On dit dans le même sens Un maigre repas.

Figurément, Un terrain maigre, Un terrain aride, qui rapporte peu.

Il s'emploie figurément dans diverses locutions telles que : Un sujet maigre, Un sujet stérile, qui fournit peu à l'écrivain. Cet orateur a choisi un sujet bien maigre.

Un ouvrage maigre, Un ouvrage faible, où il y a peu d'idées. Ce rapport, cet exposé est bien maigre.

Un style maigre, Un style sans agrément, sans ornement.

Fam., Un maigre divertissement. Un divertissement peu agréable.

Fam., Une maigre réception, Une réception pour laquelle on n'a pas fait les préparatifs, la dépense qui eût convenu. Je m'excuse de vous faire une si maigre réception.

Un maigre profit, Un profit insuffisant. Se donner beaucoup de peine pour un maigre profit.

En termes de Peinture, Pinceau, crayon, trait maigre; couleur, touche maigre, etc. Dans ces locutions, Maigre est l'opposé de Moelleux, large, nourri.

En termes d'Architecture, Colonne maigre, moulure maigre, etc., Colonne dont le fût est allongé, moulure menue, etc.

Lettre, caractère, écriture maigre, Lettre, caractère, écriture grêle, dont les pleins ne sont pas assez prononcés. On dit aussi, en termes d'Imprimerie, Lettre, caractère maigre. On dit encore, dans le même art, Filet maigre, Filet très étroit et sans ornement.

maigre

MAIGRE. n. m. Grand poisson de mer du genre Sciène.

maigre

Maigre, Gracilis, Macer, Obesus. Il vient de Macer, macra, macrum.

Maigre et descharné, Argutus.

Terre maigre, Terra ieiuna.

Fort maigre, Macilentus.

Fort maigre pour sa grandeur, Vegrandis.

Fort maigre, tellement que le corps semble restreci, Strigosus.

Devenir maigre, Macescere, Macrescere, Emaciari.

Devenir si maigre qu'on n'en puisse plus, Ad vltimam maciem redigi.

Estre maigre, Macere.

Faire maigre, Macerare.

¶ Maigre espece d'un gros poisson de mer, Vmbra, Itali vocant Umbrino, Baionenses Berrugat, vmbra vocatur a colore nigrescente.

maigre


MAIGRE, adj. MAIGRELET, ETTE, adj. MAIGREMENT, adv. MAIGRET, ETTE, adj. [Mègre, grelè, lète, greman, grè, grète; 1re è moy. 2e e muet aux 4 prem. è moy. aux 2 dern. 3e è moy. au 2d et au 3e.] Maigre, apliqué aux persones, qui a très peu de graisse, qui est sec et décharné. "Il ou elle est fort maigre. — On le dit aussi des animaux, sur-tout de ceux qu'on mange. "Chapon maigre. "Ces boeufs sont maigres. Il faut les engraisser avant que de les vendre aux bouchers. — On dit, prov.: aler du pied comme un chat maigre, fort vîte. = 2°. Apliqué aux chôses, il a diférens sens. "Terre fort maigre, aride, qui raporte peu. — Maigre sujet; léger et qui fournit peu. — Style maigre et décharné, sans agrémens, sans ornemens. — Maigre divertissement, peu agréable. — Maigre chère, mauvaise chère. — Jours maigres, auxquels l'Église défend de manger de la viande. = S. m. La partie de la chair où il n'y a pas de la graisse. "Je ne veux point du grâs; je veux du maigre. = Adv. Faire ou manger maigre, s'abstenir de manger de la chair. — Traiter en maigre, faire servir du poisson et autres mets, sans aucune viande.
   Maigrelet et Maigret, diminutifs. Un peu maigre. "Il est maigrelet, un peu maigret: elle est maigrelette, maigrette. Selon l'Ac. le 1er ne se dit que des enfans et des jeunes persones.
   Maigrement n'est pas en usage au propre. — Dans le fig. fam. Petitement. "Il a de quoi vivre, mais fort maigrement. "Il nous a traités fort maigrement.

Traductions

maigre

mager, hager, dünn, dürftig, karg, kärglich, schmal, fettarmskinny, thin, lean, meager, gaunt, skimpy, meagre, poor, few, in short supply, scanty, scarce, sparse, low-fatmager, schraal, schriel, spichtig, sprietig, karig, dun, ondiep, sober, pover, schaars, broodmager, vetarmכחוש (ת), צנום (ת), רזה (ת), כָּחוּשׁ, רָזֶה, צָנוּםkarig, maer, skraalmagremager, tynd, fedtfattigmagra, malabunda, maldika, malgrasadelgado, magro, de bajo contenido graso, flacomagro, macilento, scarno, scarso, stecco, a basso contenuto caloricopetilusmagro, escasso, insuficiente, raro, de baixo teor de gordura, magrelo, magricelaισχνός, χαμηλής περιεκτικότητας σε λιπαράقَلِيْلُ الدَّسَمِ, هَزِيلُ الـجِّسْمِhubený, nízkotučnýerittäin laiha, vähärasvainenmršav, polumastanやせこけた, 低脂肪の말라빠진, 저지방의lett-, tynnchudy, niskotłuszczowyс низким содержанием жира, тощийfettsnål, smalที่ไขมันต่ำ, ผอมมากdüşük-yağlı, kürdan gibigầy nhom, ít béo低脂肪的, 极瘦的 (mɛgʀ)
adjectif
1. qui n'est pas gros Elle est très maigre.
2. qui n'est pas gras une viande maigre
3. figuré peu important une maigre pension

maigre

[mɛgʀ]
adj
[personne] → thin, skinny
Ma mère me trouve trop maigre → My mother says I'm too thin.
(fig) [chances] → slim; [espoir] → little
[viande] → lean; [fromage] → low-fat
(sans viande) jours maigres → days of abstinence, days without meat
[végétation] → thin, sparse
adv
faire maigre → to abstain from meat