maîtrise

(Mot repris de maitrise)

maîtrise

n.f.
1. Qualité d'une personne qui se domine (on dit aussi maîtrise de soi) : Elle a fait preuve d'une grande maîtrise calme, sang-froid
2. Domination scientifique, technique incontestée : La maîtrise de la technologie informatique hégémonie, monopole
3. Possibilité d'agir sur qqch, d'en user à son gré : La maîtrise des dépenses de santé contrôle
4. Sûreté dans la technique : Elle surfe avec maîtrise sur Internet assurance, habileté, maestria, virtuosité ; difficulté, maladresse
5. Ensemble des contremaîtres et des chefs d'équipe : Des agents de maîtrise.
6. Diplôme de l'enseignement supérieur obtenu au terme de quatre ans d'études après le baccalauréat : La maîtrise correspond à la première année de master.
7. École de musique où l'on enseigne le chant de la musique sacrée ; ensemble des chanteurs : Les chœurs de la maîtrise de Reims.
Maîtrise de l'air ou du ciel, de la mer,
supériorité militaire, aérienne ou navale, acquise sur un adversaire.

MAÎTRISE

(mê-tri-z') s. f.
Domination, autorité de maître.
Dans le plaisir, c'est l'homme qui succombe sous le plaisir ; or il n'y a que la maîtrise et l'empire qui fait la gloire, et que la servitude qui fait la honte [PASC., Pens. XXV, 5, éd. HAVET.]
Le fort et le beau se battent sottement à qui sera le maître de l'autre ; car leur maîtrise est de divers genre [ID., ib. VI, 37, éd. HAVET.]
Qualité de maître, supériorité, habileté.
Je résigne aux plus forts ces grands coups de maîtrise [RÉGNIER, Épît. II]
Qualité de maître, en parlant des anciennes corporations de métiers. Gagner la maîtrise.
En quelque nombre que soient les artisans et les marchands, il faut que tout renchérisse, parce qu'il faut que les maîtrises et les communautés retrouvent toujours de quoi renouveler les fonds communs qu'elles dissipent [CONDILLAC, Comm. gouv. II, 6]
Maîtrise ou grande maîtrise, se dit de certaines charges ou dignités.
L'hiver précédent, le roi avait institué l'ordre de Saint-Louis, et c'est ce qui donna lieu de donner à un particulier la grande maîtrise de Saint-Lazare [SAINT-SIMON, 14, 165]
Emploi de maître de chapelle dans une église cathédrale. École dans laquelle les enfants de chœur d'une cathédrale reçoivent leur éducation musicale. Logement réservé au maître de musique d'une cathédrale, logement où se tient l'école de musique.
Ancien terme d'eaux et forêts. Maîtrise particulière, juridiction qui connaissait en première instance de ce qui avait rapport aux bois, à la chasse, à la pêche, etc. tant au civil qu'au criminel.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Marsiles sot [sut] des ars bien la maistrie [, Roncisv. p. 54]
    Par grant maistrie sont ovré [travaillés] li giron [, ib. p. 51]
    Car cuer [cœur] et cors [je] met en vostre maistrie [, Couci, II]
  • XIIIe s.
    Tant fist la male serve par force et par maistrie.... [, Berte, LXIV]
    Mais devant ot par grant maistrise Une escharboucle au cercle assise [, la Rose, 1105]
    Mes quant l'en a la chose aquise, Si reconvient il grand mestrise En bien garder et sagement, Qui joïr en vuet longuement [, ib. 8298]
  • XIVe s.
    Icelluy chevalier par sa maistrie, arrogance, grant puissance et volenté irraisonnable [DU CANGE, magisterialis.]
  • XVe s.
    Amour m'a fait par sa douce maistrie Penser à lui ; et veult que tous siens soye ; Si le feray tous les jours de ma vie ; à li me dong [je me donne] ; pourquoy ne le feroye ? [E. DESCH., Poésies mss. f° 174]
  • XVIe s.
    En usage et action gist maistrise et experiment [GÉNIN, Récréat. t. II, p. 238]
    Ce n'est pas maistrise de faire comme les autres [LEROUX DE LINCY, t. II, p. 136]
    Je ne sçache homme qui peust apporter plus de parties, et naturelles et acquises, propres à conserver la maistrise [l'autorité de maître] [MONT., II, 80]

ÉTYMOLOGIE

  • Dérivé de maître ; provenç. majestria, maestria, magestria ; anc. espagn. mestria ; espag. mod. et ital. maestria.

maîtrise

MAÎTRISE. n. f. Qualité de maître. Il se disait autrefois en parlant des Métiers. Il avait obtenu la maîtrise.

Il signifie aussi Acte par lequel on marque la supériorité dans un art ou dans une science. Cet orateur a parlé avec maîtrise. Il se dit figurément de la Domination de soi. Conserver sa maîtrise dans une circonstance troublée ou périlleuse.

MAÎTRISE, ou GRANDE MAÎTRISE, s'est dit de Certaines charges ou dignités. La grande maîtrise de Malte, de Saint-Lazare, de l'ordre Teutonique.

On dit aujourd'hui Maîtrise de conférences, pour désigner les Fonctions de maître de conférences.

MAÎTRISE se dit aussi de l'Emploi de maître de chapelle dans une église cathédrale.

Il se dit aussi de l'Ensemble des enfants de choeur qui chantent sous la direction du maître de chapelle.

Synonymes et Contraires

maîtrise

nom féminin maîtrise
3.  Domination de soi-même.
Traductions

maîtrise

mastery, control, expertisemeesterschap, (koor)dirigentschap [kerk], beheersing (van), controle (op), kerkkoor, maîtrise [doctoraal], zelfbeheersing, beheersingdominio, maneggio, padronanza (metʀiz)
nom féminin
1. contrôle, pouvoir
fait de se maîtriser
2. fait de très bien connaître une technique, une langue une parfaite maîtrise de l'anglais
3. grade universitaire une maîtrise de droit

maîtrise

[metʀiz] nf
(aussi maîtrise de soi) → self-control
[anglais, logiciel, langues étrangères] → good command
maîtrise de l'anglais indispensable → good command of English essential
[sujet] → mastery
(= habileté) → skill, mastery
(= diplôme) → master'smaster's degree
Elle a une maîtrise d'anglais → She's got a master's in English.
(= chefs d'équipe) → supervisory staff
agent de maîtrise → supervisor