maman

maman

n.f. [ lat. mamma, formation enfantine par redoublement ]
Nom affectueux utilisé par les enfants pour désigner leur mère : Maman, attends-moi. La maîtresse demande aux mamans d'être ponctuelles.

MAMAN

(ma-man) s. f.
Terme dont les enfants et ceux qui leur parlent se servent au lieu de mot mère, et qui, du langage enfantin, a passé dans le langage ordinaire, les enfants devenus grands continuant à nommer leur mère maman.
Vous êtes trop bonne et trop appliquée à votre pauvre maman : elles ne sont point accoutumées, les mamans, à ces aimables douceurs [SÉV., 22 sept. 1687]
Oh çà, madame Artus, si j'en juge à la mine, Vous êtes la maman de la jeune orpheline [DANCOURT, Mme Artus, III, 9]
La maman se dit absolument, dans le langage familier, de la mère de famille.
Comment va la maman ? Adieu, mon cher hôte... ; offrez nos respects et nos vœux à la maman, et nos amitiés à M. Jeannin [J. J. ROUSS., Lett. à du Peyrou, 12 janv. 1769]
Grand'maman ou bonne maman, grand' mère.
L'amour a peur des grand'mamans [BÉRANG., B. maman.]
Bonne maman, consolez-vous, Prenez un bâton de vieillesse [ID., ib.]
Au plur. Des grand' mamans (voy. la remarque à GRAND'MÈRE).
Belle maman, belle-mère, relativement au gendre ou à la bru, ou au beau-fils et à la belle-fille.
Qu'est-ce que vous me voulez, mon papa ? ma belle maman m'a dit que vous me demandez [MOL., Mal. imag. II, 11]
Belle maman se dit aussi quelquefois simplement pour maman.
La duchesse de la Vallière y était ; elle appelle sa fille mademoiselle, et la princesse l'appelle belle maman [SÉV., Lett. 27 janv. 1674]
Familièrement. Une grosse maman, une femme qui a de l'embonpoint.
Cette grosse maman est de bon goût, et rarement donne-t-elle sa protection gratis [MARIVAUX, Pays. parv. 6e part.]

ÉTYMOLOGIE

  • Onomatopée du langage des enfants, laquelle se rencontre dans la plupart des langues.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • MAMAN. Ajoutez : - HIST. XVIe s.
    N'orras tu point un enfant qui t'appelle mam-ma... ? [DE BRACH, Imitations, f° 4, recto.]

maman

MAMAN. n. f. Terme dont les enfants et ceux qui leur parlent se servent au lieu du mot de Mère. Cet enfant commence à parler, il dit déjà papa et maman. Comment se porte votre maman?

Grand-maman, bonne maman, Grand-mère.

maman


MAMAN, s. f. M'AMIE, M' AMOUR, s. f. Le 1er signifie ma mère. Dabord c' était un mot de mignardise qu'on avait suggéré aux enfans. Ensuite ç'a été un mot de tendresse, employé par des persones plus âgées. Mde. de Sévigné s'en sert en écrivant à Mde. de Grignan. "Vous êtes trop aimable des soins et des attentions que vous avez pour votre maman. On ne le dit que dans le st. famil. et avec les pronoms possessifs. Votre maman, sa maman. On ne pourrait dire qu'en plaisantant, la maman de cette demoiselle, de ce jeune homme. = Pour m'amie et m'amour, il n'y a guère que les petits bourgeois, qui se servent de ces termes de caresse. — On se sert seulement quelquefois de m'amie, en parlant à une femme de basse condition, et fort au dessous de soi. L. T.

Traductions

maman

Mutti, Mama, Mamachen, Muttchen, Mütterchen, Mamimummy, mom, mommy, mama, mum, mam, mammy, mamma, mamama, mam, mammie, ma, mamma, moederאימא (נ), אִמָּא, אמאماما, مَامَاμαμά, μαμάκαpanjomamá, mamiمامانmami, äiskä, äitiअम्माँanyukamammaママ, お母さん엄마mamytėmāmiņamama, mamusiamamãe, mamãмамочка, мамаmamicamamkamammaмамаmẹ妈妈, 妈咪máma, maminkamormama, mamicamammaแม่anne, anneciğim (mamɑ̃)
nom féminin
nom que les enfants donnent à leur mère

maman

[mamɑ̃] nfmum, mummy (Grande-Bretagne), mom, mommy (USA)