maniéré

maniéré, e

adj.
Qui manque de naturel, de simplicité ; poseur : Une personne un peu maniérée affecté, gourmé alambiqué, mièvre, recherché

manière

MANIÈRE. n. f. Façon dont une chose se produit. De toute manière, de quelque manière que cela soit, de manière ou d'autre.

Il signifie aussi Façon dont on agit, dont on parle, dont on pense. Je lui écrirai de la manière la plus pressante. Je m'y prendrai d'une autre manière. La manière dont je lui ai parlé l'a fait rentrer en lui-même. Se vêtir d'une manière décente. Il a une bonne manière de se présenter, de s'exprimer.

Il signifie quelquefois Façon d'agir habituelle. C'est sa manière d'être. Selon ma manière de voir, de penser. Absolument, C'est sa manière. Il a voulu faire à sa manière. Chacun vit à sa manière. Chacun a sa manière. Il ne changera pas de manière.

Il y a la manière, Dans certaines circonstances, on peut atténuer ce qu'il y a de pénible dans une décision par les précautions et les égards dont on l'entoure. On peut se séparer d'un ami, mais il y a la manière.

MANIÈRES, au pluriel, se dit de la Façon d'être ou d'agir dans le commerce de la vie. Il a des manières agréables. Ses manières déplaisent à tout le monde. Il a de bonnes, d'excellentes manières. Manières rudes, étranges, grossières, désobligeantes. Manières douces, polies, insinuantes, aisées, obligeantes, engageantes. Il a conservé les manières de la campagne. Avoir des manières. Il n'a pas de manières.

Ironiquement, Avoir les belles manières, Affecter les manières d'un état au-dessus du sien.

Faire des manières, Agir, parler sans simplicité, se faire prier. Il est familier.

Manière de parler, Expression, locution. Cette manière de parler est correcte, incorrecte. Il a des manières de parler qui lui sont particulières, qui n'appartiennent qu'à lui.

Il signifie, par extension, Chose dite sans conséquence, ou avec une exagération sensible. Il m'a offert sa bourse, mais c'était une manière de parler.

De la bonne manière, de la belle manière, s'emploie ironiquement et dans un sens défavorable. Il a été étrillé de la bonne manière, de la belle manière, Il a été battu outrageusement. Je l'ai traité, je lui ai écrit, je lui ai parlé de la bonne manière, Avec dureté, sans ménagement.

Faire quelque chose par manière d'acquit, Négligemment, et parce qu'on ne peut guère s'en dispenser. Il remplit ses fonctions par manière d'acquit.

Par manière de dire, par manière de conversation, Sans avoir eu aucun dessein formé d'en parler; sans y mettre d'importance. Il ne fut question de cette affaire que par manière de conversation. On dit aussi Par manière de plaisanterie.

Une manière de, suivi d'un nom, signifie, dans certains cas, Sorte, espèce de. Il vint une manière de rustre. Il s'est fait une manière de réputation. Nous lui avons fait une manière de fête. Nous avons accordé une manière de réparation.

MANIÈRE, en termes de Peinture, se dit de la Façon de composer et de peindre qui est propre à un artiste, à une école. Raphaël a eu plusieurs manières. Ce tableau est peint dans la manière de Titien. Ce peintre s'est fait une manière bien à lui. Une manière large.

Il se dit, par extension, en parlant des Ouvrages de littérature. Cet écrivain a changé sa manière.

MANIÈRE signifie aussi Affectation, recherche, exagération. À force de soigner son style, on peut tomber dans la manière. Cela sent un peu la manière. Il y a de la manière dans ce discours, dans ce tableau, dans la pose de cette statue.

DE MANIÈRE À, loc. prép. De façon à. Il parla de manière à convaincre les juges de son innocence.

DE MANIÈRE QUE, loc. conj. De sorte que. Il a parlé, il a agi de manière que l'on a vu clairement ses intentions. Il faut toujours se conduire de manière qu'on n'ait aucun reproche à se faire.

maniéré

MANIÉRÉ, ÉE. adj. Qui se fait remarquer par l'affectation de son maintien, de ses manières. Acteur, danseur maniéré. Cette femme est trop maniérée. Par extension, Air maniéré, contenance maniérée, etc.

En termes de Beaux-Arts et de Littérature, Pinceau maniéré. Pose maniérée. Des figures maniérées. Une composition maniérée. Cet édifice est d'un goût maniéré. Écrivain maniéré. Style maniéré.

maniere

Maniere, f. acut. Via, Modus, Ratio, Mos.

Maniere de faire, Gestus.

La maniere d'escrire, Stylus, Forma.

La maniere et reigle de bien parler, Formula dicendi.

Une maniere de briganderie, Forma latrocinij.

Je vous monstreray la maniere par laquelle vous, etc. Rationem ostendam, qua tanta ista fugiatis.

Tu tiens ta vieille maniere, Antiquum obtines.

Trouver maniere d'entrer à, etc. Comparare aditum sibi ad res pestiferas.

Je te prie trouve maniere de me despestrer d'ici, et que je m'en aille, Expedias me hinc, te rogo.

C'est ma maniere de dormir, Hic somnus est mihi.

¶ Ceste maniere de gens est tres-meschante, Id genus hominum est pessimum.

Il y a une maniere de gens qui, etc. Est genus hominum qui, etc.

¶ Il n'y a maniere de tuer les gens, dequoy, etc. Nullus modus est hominis occidendi, quo ille, etc.

¶ Qui n'a nulle maniere ne ordre de dire, Infans.

¶ Maniere et façon de faire, Natura.

Par une maniere de faire, In speciem, B.

Façon ou maniere de faire accoustumée, Ritus, huius ritus.

Une maniere de faire qu'on a trouvé nouvellement, Nouitium inuentum.

La maniere de faire de nos ancestres, Consuetudo maiorum.

Pour garder l'ancienne coustume ou maniere de faire, Ad speciem atque antiqui moris vsurpationem, B.

La maniere de faire du peuple, Popularis et ciuilis vsus.

Quelle maniere de faire est-ce ci? Qui istic mos est?

Chacun a sa maniere de faire, Suus cuique mos.

Jamais mon pere n'eut ceste maniere de faire, etc. Mos nunquam ille fuit patri meo, vt exprobraret quod bonis faceret boni.

Beaucoup ont cette maniere de vivre, Multi more isto atque exemplo viuunt.

Changer sa maniere de faire et de vivre, Desciscere a se.

Comme ils donnerent à entendre par leur maniere de faire, Vt ex ipsa significatione potuit cognosci.

Je ne me sçauroy assez esbahir de vostre maniere de faire, Vestram nequeo satis mirari rationem.

Cestuy est de fort contraire maniere de faire, Is adeo dissimili studio est.

C'est ma maniere de faire, Habeo hunc morem, Sic me decet.

C'est ma maniere de parler, Ita loquor.

Suyvre la maniere de faire d'aucun, Ire itineribus aut vestigiis alicuius.

Suyvre la maniere de faire de son pere, Ingredi vestigiis patriis.

Je suyvray cette maniere de faire, Eum morem consequar.

Sinon à trouvé la maniere de faire signe les uns aux autres d'une haulte tour, Specularem significationem Troiano bello Sinon inuenit.

Douce maniere de parler, Attenuatum dicendi genus.

Comme par maniere de parler, Verbi gratia.

Jamais ne fust venu en une telle maniere de parler si lourde et estrange, Nunquam in tantas salebras incidisset.

Maniere de vivre, Modus viuendi, Institutum vitae.

Maniere de vivre laborieuse, Dura vita.

Une mesme maniere de vivre, Idem tenor vitae.

Ce temps apporte et requiert une autre maniere de vivre, Affert aliam vitam haec dies.

Eslire quelque maniere de vivre, Constituere sibi aliquod genus aetatis degendae.

Prendre une maniere de vivre pudiquement, Induere mores pudicos et seueros.

Si tu ne prends une certaine maniere de vivre, Nisi tibi aliquem vitae modum constitueris.

Di moy quelle maniere de vivre je prendray, Quam vitam ingrediar, definias.

Retourner à sa maniere de vivre, Se ad ingenium suum recipere.

¶ A la maniere, Qualiter.

Faire à la maniere du temps passé, Prisce agere.

A la maniere des femmes, Muliebriter.

A la façon et maniere des gelines, Gallinarum modo.

A la maniere des ennemis, In modum hostilem.

¶ D'une maniere nouvelle, Noue.

Tous vivent d'une mesme maniere, Vno exemplo omnes viuunt.

Qui est de diverses manieres et façons, Multifarius.

D'autre sorte et maniere, Aliusmodi.

¶ On y a prouveu en beaucoup de manieres, Multis rationibus prouisum, Multis modis.

En diverses manieres, Aliter atque aliter, Dissimiliter.

En diverses manieres et façons, Multifarie, vel multifariam.

On le fait en deux manieres, Fit bipertito, Bifariam.

En trois manieres, Triplici modo, Trifariam.

En cette maniere, Istoc modo, Hoc modo, Ad hunc modum.

Luy faut-il aider en cette maniere? Siccine oportet amicos ire homini amanti operam datum?

En autre maniere, Aliter.

Mourir en son lict en la maniere, ou ainsi que fit Sardanapalus, Sardanapali vice in suo lectulo mori.

S'il eust failly en la maniere qu'ont accoustumé les hommes, Si humano modo peccasset.

En plusieurs manieres, Plurifariam.

En quelle maniere? Quomodo?

Je nie qu'il mourut ce jour la en quelque maniere que ce fust, Nego illum omnino illo die mortuum esse.

En quelque maniere que ce soit, Quolibet modo, Quomodocunque, In omnes partes.

En quelque maniere que ces choses se portent, Quocunque haec modo se habeant.

En toutes manieres, Omnibus partibus, Omnibus numeris, Omnibus modis, Quoquo modo.

L'une en une maniere, l'autre en l'autre, Alia alio modo.

¶ Par maniere de faire, In speciem.

Par cette maniere, Eo pacto.

Selon la maniere accoustumée, Moribus, More et consuetudine.

La maniere et façon de faire ne vaut rien, Malo exemplo id factum est. B. ex Valer. Maxim.

Il luy sembloit que la maniere de faire ne valoit rien, Exemplo haud probabili rem actam censebat. Bud. ex Liuio.

Le stile, la façon, la maniere de plaider et demener les causes, Litium agitandarum exercendarumque et tractandarum methodus. Budaeus.

Les façons et manieres de demener les proces, Formulae exercendarum litium. Bud.

La maniere de faire les proces extraordinaires, Quaestionum exercendarum ratio. Bud.

Les manieres de poursuyvre et bien conduire les causes, Persecutionum cautionumque praeceptiones. B.

manière


MANIèRE, s. f. [2e è moy. et lon., 3e e muet.] 1°. Façon, sorte. En ce sens, il s'emploie adverbialement. En toute manière; de cette manière. "Je lui écrirai de la bone manière. De quelque manière que ce soit. = 2°. Avec les pronoms possessifs, usage, coutume. "C'est sa manière d'agir, de parler, ou absolument; C'est sa manière. "À~ la manière acoutumée. "C'est ce qu'Horace insinûe aussi à sa manière. P. Rapin. = 3°. Il se dit comme espèce, de ce qui a l'aparence de la chôse dont on parle. "Il vint une manière de demoiselle, une manière de valet de chambre. Mais, en cet emploi, il n'est que du style familier, et quelquefois plaisant et moqueur. Le P. la Rue, traduisant ces paroles du chapitre II. de St. Jean: cùm fecisset quasi flagellum de funiculis, dit: Jesus ayant fait une manière de fouet avec des cordes. Je crois que dans le discours soutenu cette expression est trop familière. — De plus, manière, ainsi employé, n'est bien qu' avec le pronom une. Je ne voudrais pas dire avec Voiture: "Je ne pouvois croire qu'il fût possible qu'elle eût rencontré à si bien écrire de cette sorte, n'ayant jamais lu de cette manière de livres. Je dirais, de cette espèce de livres, ou de livres de cette espèce. = 4°. Manières (au plur.) Façons. (synon.) Les manières sont l'expression des moeurs de la Nation; les façons sont une charge des manières, ou des manières plus recherchées dans quelques individus. "Les manières deviènent façons, quand elles sont afectées, Encycl. Beauzée. Synon. Voyez FAÇON.
   REM. 1°. Avoir une manière, ou avoir de la manière, sont des chôses bien diférentes en termes de Peinture. Quoique la nature n'ait point de manière... on apèle une belle, une grande manière, le faire de ceux qui l'imitent dans un style savant. C'est un éloge que la manière prise dans ce sens: elle n'est qu'une élégante exagération de la vérité. Mais lorsqu'on dit qu' un Dessinateur met de la manière dans tout ce qu'il fait, qu'il est maniéré dans son trait, dans sa manoeuvre, dans ses éfets; c'est un reproche: on fait entendre qu'il sort en tout du ton de la nature; que ses contours ne sont point justes... que son clair obscur est altéré, etc. Dandré-Bardon.
   2°. Le style et la manière ne sont que la même chôse sous des noms diférens. L'usage a assigné le terme de manière à la Peintûre, et le terme de style à l'art de bien dire. Ainsi l'on dit: ce tableau est dans la manière de Raphaël; comme on dit, ce plaidoyer est dans le style de Cicéron. — Depuis quelque tems, come les changemens plaisent dans les expressions, come dans les modes, on parle de style en peintûre, et de manière dans les Belles-Lettres.
   De manière est suivi, ou de que, ou de la prép. à. "Faites les chôses de manière que tout le monde soit content; de manière à contenter tout le monde. "Mde. de Maintenon sera placée d' une manière à surprendre. Sév. * Bossuet dit, à la manière que, en quoi il s'écarte de l'usage. "À~ la manière qu'il nous les propose. = De manière peut se mettre quelquefois à la tête de la phrâse, avec raport à la phrâse précédente. "De manière, Messieurs, que pour former un coeur à la vertu, il n'est pas nécessaire, etc. Mascaron. Voyez De façon que, au mot FAÇON.

maniéré


MANIÉRÉ, ÉE, adj. [2e et 3e é fer. lon. à la 3e du 2d.] Qui a des afectations fort marquées. "Cet homme est fort maniéré. "Style, Auteur maniéré. — En Peintûre, figûres, draperies maniérées. Voyez MANIèRE. Rem. n°. 1°. = M. Conrart avait fait maniéreux, mais l'usage ne l'a point adopté.

Synonymes et Contraires

maniéré

adjectif maniéré
Qui manque de naturel.
affecté, alambiqué, apprêté, compassé, contourné, gourmé, guindé, mièvre, poseur, précieux, prétentieux, recherché, sophistiqué -familier: chichiteux, tarabiscoté -littéraire: mignard, minaudier -vieux: affété.
Traductions

maniéré


maniérée

affected, showyaanstellerig, onecht, onnatuurlijk, onwaar, gekunsteld, gemaaktמנייריסט (ז)afektemaafectadoaffig, manieriertsdolcinato (manjeʀe)
adjectif
qui manque de naturel

maniéré

[manjeʀe] adjaffected